La Vache qui lit nº112

La pendaison est une mort désagréable. Et un homme pendu meurt toujours seul. Je préfère mourir entouré de décents citoyens comme vous. À condition d'être le dernier à mourir.
John Farrow - Quels seront les cinq ?
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 07 décembre

Contenu

La Vache qui lit n°112

Fanzine

MAJ lundi 29 décembre 2008
Visuel de la revue La Vache qui lit n°
Pays : France





Prix: Gratuit €
La Vache qui lit n°112
Juin 2010
Parution mensuelle
12 p. : 15.00 x 21.00 cm
ISSN 0999-8276
Comment se procurer la revue ?

Héros de polar - La Vache qui lit
Adresse : 8, rue Galliéni, 87100 Limoges, France
E-mail : serge.vacher@wanadoo.fr
Téléphone : 0555773452

Ce qu'il faut savoir sur la revue
La Vache qui lit est un fanzine de longue date (1997) qui cite justement Victor Hugo : "Nous n'avons d'autre choix que le noir". Orchestré par Serge Vacher, le fanzine s'appuie sur les Bibliothécaires du Val de l'Aurence pour des mini-dossiers bibliographiques, les choix de lecture de Cathy et la sagacité de Gerardo Lambertoni.

Numéro exceptionnellement dense de La Vache qui lit, puisqu'il y est question d'événements passés avec Polardisons en compagnie de Marcus Malte, une rencontre évidemment animée par Gérardo Lambertoni, encadré comme il se doit par les bibliothécaire de L'Aurence, mais aussi de Lire à Limoges et de ces auteurs dont fait partie Serge Vacher qui ont déblatéré sur la création d'un groupuscule "Los Nas Negres" dont on espère qu'il verra le jour ; mais aussi à venir avec le Festival La Vache qui lit à Limoges annoncé pour le 11 septembre.
Alors que la collection "Suite noire" dort, Paul Maugendre s'attarde sur trois de ses numéros en vantant avant tout les qualités des auteurs - ainsi Jean-Paul Nozière "possède son univers et ses points de fixation, qui deviennent de plus en plus prégnant à cause de l'actualité malsaine entretenue par nos hommes politiques" alors que François Barcelo se démarque par "un humour féroce" (normal, non, pour un Québécois ?) et que Jacques Mondolini, un auteur "fort discret" se caractérise par son élégance. Dans sa rubrique Que du bon ! Serge Vacher revient sur trois livres de trois auteurs rencontrés au gré de ses pérégrinations du moment.

Sommaire
Édito, de Serge Vacher
Accro à la Branche (Des manches et la belle, de Jean-Paul Nozière, Fantasia chez les Plouffe, de François Barcelo & Pas d'argot pour Mister Riche, de Jacques Mondolini), par Paul Maugendre
Polardisons - Marcus Malte (biographie & bibliographie), rencontre animée par Gerardo Lambertoni
Que du bon ! (Garden of love, de Marcus Malte, Lorraine Connection, de Dominique Manotti & La Cinquième victime, de Franck Linol), par Serge Vacher
Lire à Limoges - 2, 3 & 4 avril (compte rendu), par Serge Vacher

Comité de rédaction : Paul Maugendre | Serge Vacher

Auteurs traités : Marcus Malte (Article)
Ouvrages chroniqués : Des manches et la belle
vendredi 16 juillet 2010

Pied de page