Alibi nº1

Donc, vous voulez que je me fasse passer pour ce Ben, qui est un agent junior du gouvernement. Que je devienne un agent double... ou plutôt le double d'un agent.
F. T. Bradley - Gare à ton double
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 18 août

Contenu

Alibi n°1

Revue

MAJ mercredi 04 mai 2011
Visuel de la revue Alibi n°
Pays : France





Prix: 15 €
Alibi n°1
Janvier 2011
Parution trimestrielle
146 p. : 19.00 x 23.00 cm
ISSN

Ce qu'il faut savoir sur la revue
La revue Alibi, à ne pas confondre avec son homonyme Alibis, a été créée en 2011 sous l'instigation du romancier Marc Fernandez. Revue à la fois de forme et de fond, elle se vend en librairie, et son format et sa périodicité (c'est un trimestriel) ne sont pas sans rappeler XXI. D'ailleurs, tout comme XXI, son équipe éditoriale revendique le terme de Magbook pour la qualifier. Au cas ou vous ne l'auriez pas compris, le Magbook est un magasine qui a l'apparence d'un livre. Vendue à quinze euros, elle laisse une large place à l'iconographie dans une maquette à la fois dense, moderne et sobre. Imprimée en quadrichromie sur du papier mat, alimentée par une cohorte de rédacteurs, elle mélange allègrement les articles de fond, les chroniques récurrentes, des interviews classiques pour se ponctuer par un vaste cahier critique. Elle survole l'actualité culturelle policière, principalement la littérature, mais n'exclue pas le cinéma, la télévision, les DVD et le théâtre. Visant un public large, elle propose des sujets en marge de la culture avec des articles s'articulant autour d'objets (armes et voitures) mais aussi de professions. Si ses rédacteurs sont bien connus du monde littéraire policier, Alibi cède une partie de ses colonnes à des profanes du genre.
Mais Alibi n'est pas seulement une revue papier. Son excroissance s'étend sur la toile où vous pouvez trouver moult informations mais également des chroniques bonus. Pour vous en rendre compte, il suffit de vous rendre sur Alibimag.

Un premier numéro est toujours délicat à aborder. Il est là en effet pour essuyer les plâtres. Il n'a forcément pas la perfection que l'équipe rédactionnelle attendait mais tend à l'avoir. Et puis il y a les à-côtés auxquels on n'avait pas pensé. Une revue qui a la charmante prétentieux de cumuler fond et forme à donc affaire à un sacré challenge.
Quelques mots sur la forme. Le choix d'un papier mat est dangereux pour l'iconographie avec des photos dont la densité sature. Si l'on était technique, on insisterait aussi sur ce dos collé et l'obligation d'avoir de grandes marges intérieures afin de lire plus facilement un texte qu'en écrasant un numéro que l'on veut garder dans sa bibliothèque - surtout quand il coûte quinze euros. Mais nous ne serons pas technique et n'aborderons pas ces pages qui du coup se décollent ni cette couverture qui elle a la fâcheuse tendance à gondoler.
Hormis le détail de marge précité, la maquette est très agréable, à la fois sobre et moderne, avec une vaste place donnée aux illustrations, qu'il s'agisse de photos ou de dessins. Notre préférence va très ouvertement aux dessins car les choix des photographes sont assez flous et l'on migre de Alerte à Malibu à Géo en passant par Les Martiens dans mon salon, et du coup, les seules photos qui semblent dans le ton ne sont pas celles qui ont été prises spécialement pour ce numéro, mais celles du regretté photographe Christian Poveda ou celle prise de Keren Ann en Mireille Matthieu par Amit Israeli.
Un petit faible assumé pour les articles sur les objets (la BMW et le Smith & Wesson .38 special) sujets a priori banals mais traités de façon efficace. L'idée d'avoir un Club des Six que l'on suit dans des thématiques uniques et unitaires est très intéressante, mais les 6-men ont tendance à aborder des sujets un tantinet bateau. Enfin, débuter par une énième interview de Roger Jon Ellory qui a déjà été pressé tel un fruit par tous les blogs, sites, revues du genre ou pas est un cruel manque d'ambition.
Un numéro un qui s'apparente à un numéro zéro, mais nul doute que la copie sera revue et améliorée ! À ceux qui pourraient trouver que le critique a la dent dure, le critique répondra qu'elle est simplement en fonction de la qualité de la viande qu'on lui sert. Il pardonne moins car il sait qu'Alibi est un énorme projet, et qu'après la défunte revue Polar, il y a une place à prendre. Place qui se mérite et que seule aujourd'hui un projet comme Alibi mérite d'obtenir.

Sommaire* :

Procès verbal
L'audition du rédacteur en chef

Anthropométrie
Les coups de cœur du trimestre de la rédaction, tout en images (Carlos Salem, Giancarlo De Cataldo, Don Winslow, Jérôme Béziat & Christa Faust).

Interpol
Planète crime. Le tour du monde des faits divers en quelques brèves.

Hôtel de police
Interrogatoire d'un homme politique. François Bayrou et les polars.

À la barbe
Ingrid Desjours. Notre psy analyse les liens du sang des frères Papet.
Éric Halphen. Le juge se penche sur la question des jurés populaires.
Claude Mesplède. La mémoire vivante du polar exhume un roman oublié (N'y mettez pas le doigt, de Christopher Wilkins)
Marie Colmant. Notre spécialiste télé présente le nouveau Sherlock
Anne Martinetti. Une recette façon Dexter par notre critique culinaire.
Michel Eltchaninoff. Platon et Fourniret, même combat assure notre philosophe

À la une
Perspective. Flics et voyous, la plume dans la plaie. Rencontre avec des écrivains du réel qui ont déposé les armes pour passer à l'écriture.
Anne Perry. Cette auteure a côtoyé le crime et la prison de très près. Un drame d'enfance qui expliquerait son choix du roman policier ?
Hafed Benotman. Ex-braqueur devenu auteur de romans très noirs, il poursuit son combat dans ce qu'il appelle la guérilla sociale.
Flic & Cinéma. Scripts de flics. Les policiers sont de plus en plus présents sur le grand écran. Derrière et devant la caméra.
Prix Quai des Orfèvres. Interview de Christian Flaesch, directeur de la Police judiciaire et président du jury d'un prix littéraire très spécial.
Carlos Quílez. Journaliste devenu enquêteur, ce Catalan a choisi de passer de l'autre côté de la barrière. Il a troqué se plume contre de l'action.

Garde à vue
Roger Jon Ellory s'est confié à Alibi. Un entretien-vérité dans lequel il avoue tout.
Anne Landois révèle les secrets du tournage de la série Engrenages.

Reconstitution
L'affaire Guy Georges. Enquête sur la traque du "tueur de l'Est parisien".

Profilage
Marcus Malte. Portrait de l'un des auteurs français les plus primés.
Jean-Hugues Matelly. La véritable histoire du gendarme radié par Sarkozy.

Filature
En route pour Édimbourg, sur les traces de l'inspecteur John Rebus.

Instruction
À la poursuite du Monstre de Gênes. Une enquête exclusive en Italie.

Portfolio
Christian Poveda, au cœur des gangs. Hommage au photographe franco-espagnol.

Archives
Dashiell Hammett. Retour sur la vie et l'œuvre du père du roman noir.

Autopsie
Notre sélection de romans noirs à lire ce trimestre (Nager sans se mouiller, de Carlos Salem, La Malédiction Hilliker, de James Ellroy, Level 26, d'Anthony E. Zuiker, L'Ange du porno, de Christa Faust, Le Vertige de la chute, de Walter Mosley, Le Signal, de Ron Carlson, Nécropolis 1209, de Santiago Gamboa, L'Empoisonneuse d'Istanbul, de Petros Markaris, Repenti, d'Arturo Buongiovanni, Les Anonymes, de Roger Jon Ellory, La Santé par les plantes, de Francis Mizio, Mauvais fils, de George P. Pelecanos, Les Ours s'embrassent pour mourir, de Hervé Claude, La Rivière noire, de Arnaldur Indridason, Intégrale Wallander, de Henning Mankell, Les Harmoniques, de Marcus Malte, L'Œil de la lune, Anonyme, Rhapsodie en noir, de Craig McDonald, Vanilla Ride, de Joe R. Lansdale, Ne cherche pas à savoir, d'Éric Wietzel, L'Homme qui n'aimait pas les chiens, de Leonardo Padura, La Bouche qui mange ne parle pas, de Janis Otsiemi, Le Léopard, de Jo Nesbø, Serena, de Ron Rash, Taxi, Take off & Landing, de Sébastien Gendron, Identité volée, de Charles Den Tex, Vampires, de Thierry Jonquet, Coups de feu dans la nuit, de Dashiell Hammett, Le Chanteur, de Cathi Unsworth, Demande à mon cœur, de Catherine Diran).
Les meilleurs documents et beaux livres à s'offrir après les fêtes (Dans les archives inédites des services secrets, sous la direction de Bruno Fuligni, Confession d'un narcotrafiquant, d'Osito, Cocaïne et tête de veau, de Manuela Kongolo, Mafia Export, de Francesco Forgione, Sur les lieux du crime, de Jean-Michel Turpin, Histoires abominables, de Pierre Larousse, La Traque, de Patricia Tourancheau).
Brigade des mineurs. Tous les polars pour les enfants (Theodore Boone, enfant et justicier, de John Grisham, Monster, de Naoki Urasawa, Le Fantôme mène l'enquête, de Jacques Asklund, Garde à vie, d'Abdel-Hafed Benotman, Crimes et Jeans slim, de Luc Blanvillain).
La BD se met au polar. Les albums incontournables des prochains mois (100 Bullets, de Brian Azzarello & Eduardo Risso, Toni Chu détective cannibale, de Layman & Guillory, Wanted, de Mark Millar & J. G. Jones, Pauvre Zhéros, de Baru & Pelot, Château de sable, de Peeters & Lévy, Pluto, de Naoki Urasawa, L'Art et le sang, de Benoît Preteseille).
Vidéosurveillance. Cinéma, séries et jeux vidéo. Demandez le programme ! (Easy Money, de Daniél Espinosa, Il était une fois un crime, de Baran Bo Odar, Justice à Vegas, de Rémy Burkel, Il était une fois la RKO, collectif, Gonzo, de Alex Gibney, Menaces dans la nuit, de John Berry, The Housemaid, de Im Sang-soo, RED, de Robert Schwentke, Hors-la-loi, de Rachid Bouchareb, The Killer Inside Me, de Michael Winterbottom, Simon Werner a disparu... de Fabrice Gobert, La Disparition d'Alice Creed, de J. Blakeson, The Town, de Ben Affleck, Breakin Bad, Sons of Anarchy, Engrenages, Mafia II, Les Experts, Complot à Las Vegas, Heavy Rain, Blood Stone 007)
Sur écoute. Le polar dans les oreilles. Les albums incontournables (Anatomy of a Murder, de Duke Ellington, Backatown, de Trombone Shorty, Trapdoor, de Madjo, The Promise, de Bruce Springsteen, Interpol, de Interpol, Bye Bye Blackbird, de Marc Villard & Joe G. Pinelli, 11:11, de Rodrigo y Gabriela.

Pièces à conviction
Notre sélection d'objets trouvés. Il y en a pour toutes les bourses.

Stand de tir
Tout sur le Smith & Wesson .38 Special, l'arme préférée des gangsters.

Fourrière
BMW, où comment la voiture du cadre est devenue celle du truand.

Témoin oculaire
Une image de Julien Chatelin et un texte de Patrick Mosconi.

Rédacteur en chef : Marc Fernandez.
Auteurs : Hubert Artus, Patrick Bard, Rachèle Bevilacqua, Maya Blanc, Philippe Boggio, Jean-Baptiste Bussière, Massimo Calandri, Régine Cavallaro, Benjamin Cherrière, Pierre Cherruau, Hervé Delouche, Mikaël Demets, Jacques Denis, Gwenn Denoyers, Pierre Grundmann, Jean-Philippe Jourdan, Sylvain Kahn, MAd, Pamela Messi, Éric Nahon, Hubert Prolongeau, Roman Rijka, Clémentine Thiebault, Patricia Tourancheau, Suzi Vieira.
Chroniqueurs : Marie Colmant, Ingrid Desjours, Michel Eltchaninoff, Éric Halphen, Anne Martinetti, Claude Mesplède.
Illustrateurs : Grégoire Belko, Renaud Combes, Dena.
Photographes : Guilhem Alandry, Paolo Bevilacqua, Guillaume Herbaut, S. de la Moissonière, Yovo.

* nous avons recopié tel quel le sommaire du Magbook en l'agrémentant des titres d'ouvrages, de films, de DVD ou de CD mis en avant.

Comité de rédaction : Ingrid Desjours | Jean-Paul Gratias | François Guérif | Éric Halphen | Anne Martinetti | Claude Mesplède | Patrick Mosconi | Jean-Bernard Pouy

Auteurs traités : Patrick Bard (Lettre) | Abdel-Hafed Benotman (Article) | Giancarlo De Cataldo (Photo) | Roger Jon Ellory (Interview) | Dashiell Hammett (Dossier) | Marcus Malte (Portrait) | Anne Perry (Article) | Carlos Salem (Photo) | Don Winslow (Photo)
Ouvrages chroniqués : Crimes et jeans slim | Demande à mon cœur | Histoires abominables | La Bouche qui mange ne parle pas | La Malédiction Hilliker | La Santé par les plantes | Le Léopard | L'Empoisonneuse d'Istanbul | Les Anonymes | Les Harmoniques | Le Signal | Les Ours s’embrassent pour mourir | Nager sans se mouiller | Pauvres zhéros | Rhapsodie en noir | Serena | Taxi, Take off & Landing | Vanilla Ride
lundi 14 avril 2014

Pied de page