La Tête en noir nº157

Mais qu'est-ce que vous lui trouvez donc de si attirant ? Je ne vois vraiment pas... à part, évidemment, son physique d'aventurier casse-cou et ses charmes de Fils du Cheik mitigé d'Homme de Cro-Magnon.
Agatha Christie - L'Homme au complet marron
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 21 juillet

Contenu

La Tête en noir n°157

Fanzine

MAJ lundi 09 mai 2011
Visuel de la revue La Tête en noir n°
Pays : France





Prix: Gratuit €
La Tête en noir n°157
Juillet-août 2012
Parution bimestrielle
12 p. : 15.00 x 21.00 cm
ISSN 1142-9216
Comment se procurer la revue ?

La Tête en noir
Adresse : 3, rue Lenepveu, 49100 Angers, France

Ce qu'il faut savoir sur la revue
"La Tête en noir", l'un des plus vieux fanzines du genre, est orchestré de main de maître par Jean-Paul Guéry. Il rassemble quelques maniaco-professionnels du genre parmi lesquels Claude Mesplède, Paul Maugendre, Alfred Eibel et Christophe Dupuis qui nous font découvrir leurs coups de cœur.
"La Tête en noir", fanzine gratuit que l'on peut demander sous sa forme papier (il faut quand même envoyer de quoi l'imprimer et le timbrer) est également disponible au format *PDF sur le site du bouquiniste Phénomène J

C'est un numéro à la teneur estivale qui nous est présenté en même temps qu'un retour à une certaine normalité. Claude Mesplède et sa chronique ont repris la première page. Et l'homme de s'enthousiasmer du Goncourt de la nouvelle obtenu par Didier Daeninckx. Nul doute que la récompense est méritée pour un auteur qui sait donner un équilibre à ses récits de forme courte - ce qui ne semble pas donné à tout le monde, surtout en France. Mais fidèle à ses habitudes, Claude Mesplède n'en oublie pas ses affinités littéraires avec les éditions Joseph K. qui l'ont accompagné sur le long chemin de croix noires en publiant son Dictionnaire des littératures policières en deux volumes. Ce coup-ci, s'il est bien question de deux volumes, ceux-ci compilent quatre textes inédits de Jean Meckert à découvrir sans aucun doute. Des textes retrouvés dans des cahiers d'écolier, que l'auteur avait cependant écrits bien longtemps après être sorti bachelier. Ces publications sont concomitantes à une exposition à la BiLiPo Meckert-Amila : de la Blanche à la "Série noire". Enfin, dans sa chronique peut-être un peu plus longue que d'habitude, Claude Mesplède s'arrête sur l'Anglais Tim Willocks, qui vient de sortir récemment en France deux ouvrages dont une petite perle chez Allia. En lisant la chronique de cette Tête en noir, vous découvrirez sûrement l'existence d'un mot, "alexithymie". Après cette mise en bouche que nous avons décrite quelque peu longuement, outre les chroniques régulières, vous découvrirez une actualité angevine bienvenue puisqu'il y est question de Gérard Berthelot, illustrateur depuis maintenant trente ans de la Tête en noir. Il a dans son actualité deux parutions de bandes dessinées, qu'il illustre et qui, elles, traitent d'hommes illustres. Michel Amelin s'interroge sur Jean-Luc Bizien, Jean-Marc Laherrère s'époumone sur Paco Ignacio Taibo II, Christophe Dupuis, lui, redit tout le bien qu'il pense de certains ouvrages hispaniques (en tout pareil qu'en nos pages ou presque), Jean-Hugues Villacampa va sur la polémique et le complot, rejoint pour ce dernier par Paul Maugendre puisque celui-ci s'intéresse à la raison d'État mise en fiction par Hugues Leforestier. Quant à Gérard Bourgerie, il revient aux fondamentaux du NYPD - fondamentaux disséminés également dans les nombreuses brèves propositions de Jean-Paul Guéry...

Sommaire :
La chronique de Claude Mesplède - Patchwork d'été (L'Espoir en contrebande, de Didier Daeninckx, Abîme & Comme un écho errant, de Jean Meckert & La Cavale de Billy Micklehurst, de Tim Willocks).
La chronique de Michel Amelin - Bizien, Appolinaire et Freud (Vienne la nuit, sonne l'heure, de Jean-Luc Bizien).
En bref... (Le Dieu de New York, de Lindsay Faye, Mapuche, de Caryl Férey, Le Corps de la ville endormie, de Gérard Lecas, Le Poids des mensonges, de Patricia McDonald, Les Couleurs de la peur, de Anne de Pasquale, L'Enfant témoin, de Robert Rotenberg, Avant la fin, de Liz Jensen, Les Ombres dans la rue, de Susan Hill & Dernières nouvelles du Sud, de Luis Sepùlveda & Daniel Mordzinski), par Jean-Paul Guéry.
L'actualité angevine... - L'Angevin Gérard Berthelot à l'honneur (La Traversée, de Robert Delanoue & Gérard Berthelot, Albert Londres, prince des reporters, de Luc Révillon & Gérard Berthelot & U-chroniques, recueil collectif dans le cadre de ImaJn'ère 2012), par Jean-Paul Guéry.
Le Choix de Christophe Dupuis (Barcelone Noir, recueil collectif dirigé par Adriana V. Lopez & Carmen Ospina, Borderland, de Vamba Sherif & Le Prix de mon père, de William Uribe).
La page de Jean-Marc Laherrère (Le Retour des tigres de Malaisie & Défunts disparus, de Paco Ignacio Taibo II).
Le bouquiniste a lu - DSK et double maléfique (accroche racoleuse...) [Suite 2806, de Gilles Bressand & Guillaume Weill-Raynal, & La Nuit, de Lionel Davoust], par Jean-Hugues Villacampa.
Paul Maugendre a lu pour vous (Réseau d'État, de Hugues Leforestier).
Les Découvertes de Gérard Bourgerie (658, de John Verdon).

Comité de rédaction : Michel Amelin | Christophe Dupuis | Jean-Paul Guéry | Jean-Marc Laherrère | Paul Maugendre | Claude Mesplède | Jean-Hugues Villacampa

Auteurs traités : Gérard Berthelot (Illustration)
Ouvrages chroniqués : Barcelone Noir | Borderland | Défunts disparus | Le Corps de la ville endormie | L'Enfant témoin | Le Prix de mon père | Mapuche | Réseau d'État | Vienne la nuit, sonne l'heure
lundi 30 juillet 2012

Pied de page