La Vache qui lit nº133

Quelle que soit la mission qu'il m'assignerait, elle serait l'équivalent de la corvée de latrines. Tel était le prix à payer pour avoir joué la porteuse de mauvaises nouvelles deux fois de suite en vingt-quatre heures.
Jane Casey - Par le feu
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 05 août

Contenu

La Vache qui lit n°133

Fanzine

MAJ lundi 29 décembre 2008
Visuel de la revue La Vache qui lit n°
Pays : France





Prix: Gratuit €
La Vache qui lit n°133
Décembre 2012
Parution mensuelle
12 p. : 15.00 x 21.00 cm
ISSN 0999-8276
Comment se procurer la revue ?

Héros de polar - La Vache qui lit
Adresse : 8, rue Galliéni, 87100 Limoges, France
E-mail : serge.vacher@wanadoo.fr
Téléphone : 0555773452

Ce qu'il faut savoir sur la revue
La Vache qui lit est un fanzine de longue date (1997) qui cite justement Victor Hugo : "Nous n'avons d'autre choix que le noir". Orchestré par Serge Vacher, le fanzine s'appuie sur les Bibliothécaires du Val de l'Aurence pour des mini-dossiers bibliographiques, les choix de lecture de Cathy et la sagacité de Gerardo Lambertoni.

Un mois avant les fêtes, Serge Vacher a été arpenter les travées du Salon du livre de jeunesse à Isle. Un salon dont nous avions déjà parlé à l'occasion d'une thématique polar. Le principe des thématiques étant qu'elles différent d'une année l'autre, cette édition était placée sous le signe de la musique. L'envoyé spécial de La Vache qui lit arrivé "sur zone" après un détour par la cafétéria, y a fait la connaissance d'Hubert Ben Kemoun. Sur fond de "plaisir de lire", il a donc parlé jazz et aussi polar ou, plus exactement selon les termes de l'auteur incriminé, romans d'aventure pour les jeunes. Il aborde Samuel et Nico, des héros solitaires "victimes d'une situation qu'ils doivent affronter". On le voit, malgré l'apport du fantastique, la frontière est ténue entre les genres quand on parle d'aventure. Mais, les deux hommes se sont aussi entendus autour de Blues en noir... Étonnant ? Deux courtes chroniques sur les ouvrages de série d'Hubert Ben Kemoun après, deux chroniques fortement étoffées par Jean-Pierre Hierlé et Hubert Holle de deux ouvrages d'auteurs phares de la littérature : à savoir Valerio Evangelisti et Henning Mankell pour deux avis opposés. Le premier s'enthousiasme (à raison selon nous) pour un roman superbement écrit, première immixtion d'un auteur dans la littérature noire "de l'Amérique maffieuse au cours d'une grande partie du XXe siècle" et s'attaque à la "dégringolade du héros". Le second regrette Wallander avant Wallander et des nouvelles qui donnent que "l'ensemble vaut plus pour les fans de Mankell que pour les lecteurs amateurs de très bons polars". Deux avis tranchés - le premier ayant tendance cependant à être un peu trop didactique - qui ont le mérite de s'exprimer - et l'on se dit que décidément cet aspect "glop-pas glop" de La Vache a du bon... Pourvu que ça dure, et que les nombreux rédacteurs continuent leurs contributions !

Sommaire :
- Édito, par Serge Vacher
- Salon du livre de jeunesse à Isle du 22 au 25 novembre
- Hubert Ben Kemoun : courte biographie
- Entretien avec Hubert Ben Kemoun, par Serge Vacher
- Chouette ! Noël ! (Nico. Tous les jours c'est foot ! & Samuel. Dans la toile, de Hubert Ben Kemoun), par Serge Vacher
- La Chronique de Jean-Pierre Hierlé (Nous ne sommes rien soyons tout !, de Valerio Evangelisti)
- Hubert Hole s'y colle (La Faille souterraine, de Henning Mankell)

Comité de rédaction : Serge Vacher

Auteurs traités : Hubert Ben Kemoun (Interview)
Ouvrages chroniqués : La Faille souterraine et autres enquêtes | Nous ne sommes rien soyons tout !
jeudi 17 janvier 2013

Pied de page