La Vache qui lit nº95

Il regarda l'orage, surpris de le voir encore grandir et grossir, telle une immense bête malveillante : la manifestation physique du déséquilibre. L'orage libérait des colonnes de pluie encore plus épaisses, plus noires et plus denses sur le plateau de Kaparowits. Une pluie torrentielle, vieille de cinq cents ans.
Douglas Preston & Lincoln Child - Les Sortilèges de la cité perdue
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sang chaud
Voilà un étonnant roman de gangsters à la sauce coréenne. L'action se déroule à Guam, un quartier por...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 23 janvier

Contenu

La Vache qui lit n°95

Fanzine

MAJ lundi 29 décembre 2008
Visuel de la revue La Vache qui lit n°
Pays : France





Prix: Gratuit €
La Vache qui lit n°95
Octobre 2008
Parution mensuelle
12 p. : 14.00 x 21.00 cm
ISSN 0999-8276
Comment se procurer la revue ?

Héros de polar - La Vache qui lit
Adresse : 8, rue Galliéni, 87100 Limoges, France
E-mail : serge.vacher@wanadoo.fr
Téléphone : 0555773452

Ce qu'il faut savoir sur la revue
La Vache qui lit est un fanzine de longue date (1997) qui cite justement Victor Hugo : "Nous n'avons d'autre choix que le noir". Orchestré par Serge Vacher, le fanzine s'appuie sur les Bibliothécaires du Val de l'Aurence pour des mini-dossiers bibliographiques, les choix de lecture de Cathy et la sagacité de Gerardo Lambertoni.

Serge Vacher, dans ce numéro, revient sur une ville récurrente de ses lectures estivales : Chicago en même temps qu'il nous apprend qu'il a fait de la montgolfière, l'heureux homme, en Dordogne. Au point de remarquer qu'il se trouvait "trop haut pour les vociférations terriennes". Enfin, il a bien fallu redescendre, ne serait-ce que pour aller à la rencontres des bibliothécaires du Val de l'Aurence. Le club de lecture "Polardisons" reprend donc sous la houlette de Gerardo Lambertoni, l'occasion pour La Vache qui lit de s'entretenir avec lui au sujet d'une aventure forte de huit années écoulées.

Sommaire
Sweet Home Chicago, par Serge Vacher
Que du bon ! (Chicago en flammes, d'Eugène Izzi et À couper au couteau, de Kris Nelscott), par Serge Vacher
Polardisons, par Les Bibliothécaires
Quelques mots de Gerardo (interview de Gerardo Lambertoni)

Comité de rédaction : Serge Vacher
lundi 18 janvier 2010

Pied de page