La Tête en noir nº128

Son école de commerce avait voulu faire de lui un requin, il avait préféré devenir un poisson volant.
Léonard Taokao - Des basses & débâcle
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 18 août

Contenu

La Tête en noir n°128

Fanzine

MAJ lundi 09 mai 2011
Visuel de la revue La Tête en noir n°
Pays : France





La Tête en noir n°128
Septembre-octobre 2007
Parution bimestrielle
8 p. : 15.00 x 21.00 cm
ISSN 1142-9216
Comment se procurer la revue ?

La Tête en noir
Adresse : 3, rue Lenepveu, 49100 Angers, France

Ce qu'il faut savoir sur la revue
"La Tête en noir", l'un des plus vieux fanzines du genre, est orchestré de main de maître par Jean-Paul Guéry. Il rassemble quelques maniaco-professionnels du genre parmi lesquels Claude Mesplède, Paul Maugendre, Alfred Eibel et Christophe Dupuis qui nous font découvrir leurs coups de cœur.
"La Tête en noir", fanzine gratuit que l'on peut demander sous sa forme papier (il faut quand même envoyer de quoi l'imprimer et le timbrer) est également disponible au format *PDF sur le site du bouquiniste Phénomène J

Jean-Marc Laherrère nous parle d'un juge (Éric Alphen) et d'une avocate (Hannelore Cayre). Michel Amelin n'hésite pas à passer de la "chick lit" au roman historique, et Jean-Paul Guéry s'arrête sur un nouveau "Poulpe", celui de Lalie Walker.

Sommaire
La Chronique de Jean-Marc Laherrère (Maquillages, d'Éric Alphen, et Ground XO, d'Hannelore Cayre)
La Chronique de Michel Amelin - De Trenton à Fontevraud (Flambant neuf et Meccano Girl, de Janet Evanovitch, Bubbles, de Sarah Strohmeyer, Le Jugement de César, de Steven Saylor, et Mort sur la Loire, de Gino Blandin)
En bref... de Jean-Paul Guéry (L'Appel du barge, de Lalie Walker, Trois de chute, d'Hervé Le Corre, Tsunami mexicain, de Joe R. Lansdale, et Chicago, banlieue sud, de Sara Paretski)
Le Choix de Christophe Dupuis (Les Ombres du passé, de Thomas H. Cook, et La Jambe gauche de Joe Strummer, de Caryl Férey)
Alfred Eibel a lu pour vous (Un œil bleu pâle, de Louis Bayard)
Les (Re)découvertes de Gérard Bourgerie (La Ville des couteaux, de William Bayer)

Comité de rédaction : Michel Amelin | Christophe Dupuis | Jean-Paul Guéry | Jean-Marc Laherrère

Ouvrages chroniqués : Les Ombres du passé
jeudi 11 mars 2010

Pied de page