Télérama

‎- Josh Redmont ? dit-elle avec une délicieuse pointe d'accent. "Je suis marié", faillit répliquer Josh. Mais il y aurait forcément un moment plus opportun pour cette remarque. Josh en était certain. Il se contenta de répondre : - Oui, c'est bien moi. J'habite ici.
Donald Westlake - Argent facile
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 26 mars

Contenu

Télérama n°3108-3109

Magazine

MAJ vendredi 07 août 2009
Visuel de la revue Télérama n°
Pays : France





Prix: 3.5 €
Télérama n°3108-3109
8 août 2009
Parution hebdomadaire
246 p. : 21.00 x 27.00 cm
ISSN 0040-2699

Ce qu'il faut savoir sur la revue
Télérama est un magazine culturel français à parution hebdomadaire fondé par Georges Montaron en 1950. Pendant dix années, son appellation sera Radio-Cinéma avant que le numéro 559 fasse date. Le 2 octobre 1960, la contraction de Télévision-Radio-Cinéma offre à la France un magazine alliant programmes télé et radio, et contenu culturel. Avec Michel Abescat aux commandes, la rubrique littéraire est bien fournie. Il arrive souvent de dénicher des chroniques de quelques bons livres policiers ou noirs, voire de découvrir des dossiers étoffés à la thématique frissonnante.

Spécial Mystère - pp. 7-53

Édito, par Fabienne Pascaud
Mystère et philosophie, entretien avec Barbara Cassin, par Sophie Lherm
Mystère et rock'n roll, sept bios sulfureuses et énigmatiques (McCartney : Paul is dead, par François Gorin, Dennis Wilson : le Beach Boy englouti, par Hugo Cassavetti, Bob Dylan : l'accident de moto, par F.G., Sid Vicious : meurtre au Chelsea Hotel, par H.C., Richey Edwards : le guitariste perdu de vue, par H.C., Brian Jones : un Stones coulé à pic, par H.C. & Robert Johnson : le diable au carrefour, par F.G.)
Mystère et sorcellerie, médiums et guérisseurs du Berry, par Bénédict Delœuvre
Mystère et cinéma, ces films maudits ont-ils existé ? par Aurélien Ferenczi
Mystère et musique classique, les secrets du mysterioso, par Gilles Macassar
Mystère et environnement, pourquoi les abeilles disparaissent ? par Weronika Zarachowicz
Mystère et roman-feuilleton, Les Mystères de Paris, d'Eugène Sue, par Laurent Rigoulet
Mystère et radio, ces voix qu'on ne voit pas, par Anne-Marie Gustave
Mystère et artistes, la Visitation diversement perçue, par Olivier Cena
Mystère et paranormal, reportage à l'Institut métapsychique, par Nicolas Delesalle
Mystère et création, qu'est-ce qui fait un grand artiste ? par Olivier Pascal Houssellard
Mystère et littérature, sélection de chefs-d'œuvre (La Chambre ardente, de John Dickson Carr, Le Tonneau, de Freeman Wills Crofts, Le Meurtre de Roger Ackroyd, d'Agatha Christie, L'Aliéniste, de Caleb Carr, Shutter Island, de Dennis Lehane & La Chose dans les algues, de William Hope Hodgson), par Michel Absecat
Mystère et faits divers, des archives croustillantes, par Jérôme Bonnet
Le feuilleton de l'été, Givre noir, de Pierre Pelot

Petit décryptage
Les abeilles, le mysterioso et tutti quanti, aussi intéressants soient-ils ne seront pas décryptés. La rédaction de k-libre parlera des sujets qui touchent plus particulièrement ses genres de prédilection. Comme le cinéma, qui y va de ses légendes. Films n'ayant jamais existé ou films détruits ? De Thérèse Raquin adapté par Jacques Feder en 1928, en passant et repassant devant l'incontournable Eisenstein, Métropolis encore et encore (mais on en redemande) de Fritz Lang, ou encore The Deep adaptation d'un roman de Charles Williams par Orson Welles le Grand, et L'Enfer version Henri-Georges Clouzo dont il est écrit que c'est peut-être bien son plus mauvais, autant de mystères cinématographiques son relatés avec justesse.
Au rayon littérature, domaine roman-feuilleton, Laurent Rigoulet s'étend longuement et bravement sur les inénarrables Mystères de Paris sans pour autant élargir le sujet malgré une brève tentative en début d'article. Michel Abescat, quant à lui, délivre sans grand relief hormis sa courte introduction quelques titres nommé sobrement "chefs-d'œuvre", ce qui est tout à fait juste mais n'offre pas de place à un brin de fantaisie et/ou de découverte. Il s'appuie sur les cautions de Claude Chabrol, Fred Vargas et Daniel Pennac.
On préfèrera, de loin, la visite aux archives de la préfecture de police de Paris ou encore celle de l'Institut métapsychique international.
Un numéro exceptionnellement double, plaisant et des fois intéressant. Curieux mais pas... mystérieux !

Comité de rédaction : Fred Vargas

Auteurs traités : Eugène Sue (Article)
samedi 15 septembre 2012

Pied de page