Les Polarophiles tranquilles

Mais ce meurtre-ci rentrerait dans la légende. Il avait entendu dire que chaque flic rencontrait dans sa vie une affaire qui éclipsait toutes les autres. Qui donnait envie d'abandonner le boulot. Peut-être pour aller poser des plaques de plâtre à la place. Et Hauser savait déjà que celle-ci serait la sienne.
Robert Pobi - L'Invisible
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 26 mars

Contenu

Les Polarophiles tranquilles n°16

Bulletin

MAJ mardi 20 janvier 2009
Visuel de la revue Les Polarophiles tranquilles n°
Pays : France





Prix: Gratuit €
Les Polarophiles tranquilles n°16
Mars 2010
Parution aléatoire
8 p. : 21.00 x 30.00 cm
ISSN 1951-2414
Comment se procurer la revue ?

Les Polarophiles tranquilles
Adresse : 86, avenue de Grasse, 06400 Cannes, France
E-mail : cazon.t@9online.fr
Téléphone : 04 93 38 20 69
Site : http://polarophile.free.fr/index.htm

Ce qu'il faut savoir sur la revue
Semestriel publié par l'association éponyme, Les Polarophiles tranquilles propose des thèses plutôt que des études. Sous la plume de Thierry Cazon, le bulletin tient plus des journaux des années 1920, le rédacteur n'hésitant pas à s'enflammer au delà du bon sens.
Le bulletin est gratuit sur simple demande.

Les Polarophiles tranquilles, en ce numéro 16 de leur bulletin de liaison, nous proposent l'acte second de la conversation imaginaire qui se tient entre Graham Greene et James Hadley Chase, et qui se veut révélatrice des connivences entre les deux écrivains. Le langage est toujours autant suranné et malheureusement indigeste (ou alors force est de constater qu'ils ont eu raison de devenir écrivains et non pas orateurs, les bougres). S'arrêtant sur "la valse des pseudos", Thierry Cazon et Julien Dupré disséminent quelques vérités dans une logorrhée malheureusement malheureuse. Mais le bulletin a trois mérites : il propose des couvertures de livres que l'on aimerait tenir entre nos mains, il y a des notes de bas de page certaines fort intéressantes, et il se conclue par une bibliographie non exhaustive mais qui pourrait donner des idées aux Polarophiles pas si tranquilles que ça s'ils voulaient vraiment que l'on prenne au sérieux leur travail de recherche. Et comme une surprise n'arrive jamais seule, le drame aura un troisième acte... Auparavant, dans son édito, Thierry Cazon relève que Frédéric Dard s'est éteint il y a dix ans, et que la reconnaissance commence à fleurir avec des manifestations allant jusqu'à la vénérable Sorbonne. Et c'est tant mieux (et nous approuvons).

Sommaire
Éditorial de Thierry Cazon sur Frédéric Dard
L'Étrange cas du docteur Green et de Mr Chase (suite) - Acte II : la valse des pseudos, suivie d'une bibliographie, par Thierry Cazon et Julien Dupré


Auteurs traités : James Hadley Chase (Article) | Frédéric Dard (Article) | Graham Greene (Article)
dimanche 06 juin 2010

Pied de page