k-libre - auteur - Léo Malet

Elle avait tout le temps la gueule en feu, avec un masque de moustache et de barbe là où elle s'épilait à la cire , le matin. Des fois, la cire n'éliminait pas tous les poils et ça lui faisait comme des gros câbles poilus dans le genre des barres d'armature.
Eric Miles Williamson - Bienvenue à Oakland
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Leur domaine
À Os, en Norvège, Roy gère l'unique station service de cette petite ville désertée qui ne vit plus qu...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 02 décembre

Contenu

Léo Malet

MAJ mardi 16 février 2010
© D. R.

Biographie Léo Malet


Naissance à Montpellier le 07 mars 1909.
Mort à Châtillon-sous-Bagneux le 03 mars 1996.
Orphelin, Léo Malet est élevé par son grand-père maternel. À Montpellier, il travaille dès seize ans dans une banque tout en écrivant des articles pour L'Insurgé, un journal anarchiste lancé par André Colomer (à qui il rendra hommage dans les aventures de Nestor Burma). Son patron de banquier voit ses écrits d'un mauvais œil, et Léo Malet a envie de voir du pays. Il monte sur Paris. Vit de petits boulots. Apprend à tromper la Sécurité Sociale en s'infligeant des blessures superficielles. Devient chansonnier à La Vache enragée. Sa rencontre avec André Breton a qui il a entretemps envoyé quelques textes automatiques marque un tournant dans sa vie d'écrivain. Léo l'anarchiste, épouse la cause des Surréalistes. Il écrit des poèmes. Il sort d'ailleurs son premier recueil en 1936 tiré à trente exemplaires, Ne pas voir plus loin que le bout de son nez.

Il se marie en 1940 avec Paulette, sa femme de toujours (qui disparaitra après cinquante ans de mariage), celle avec qui il s'est chamaillé lors des premières rencontres. La Drôle de guerre l'envoie visiter un stalag du côté de Sandbostel. De retour à Paris, il croise la route de Louis Chavance, qui dirige alors une collection de romans policiers, et qui lui propose d'en écrire. Léo Malet cède à la mode des auteurs anglo-saxons, et signe quelques romans où se dessine déjà Nestor Burma sous les pseudonymes de Franck Harding et Léo Latimer. C'est avec 120, rue de la Gare, en 1943, que Léo Malet débute les aventures du fameux détective de choc Nestor Burma. En parallèle de cette série qui sera adapté en bande dessinée par Jacques Tardi d'abord puis Emmanuel Moynot, Léo Malet publie quelques romans noirs parmi lesquels la fameuse Trilogie noire.


On en parle : 813106 (Texte)

Bibliographie*

Romancier :

Avant-propos :

Document :

Scénario inspiré de son œuvre :

Actualité

  • 09/09 Colloque-conférence: Patrick Pécherot & "Nestor Burma, un privé surréaliste"
  • 23/05 Édition: Parutions de la semaine - 23 mai
  • 19/12 Blog: Vidéos polar
  • 15/05 Librairie: Burma dédicace à La Hune
  • 09/01 Commémoration: Tardi épingle la Légion d'honneur
  • 20/04 Bibliothèque: Russie - le polar de la gare au Palais
    Les liens entre le français et le russe ne sont plus à démontrer. Lors de son exil russe Voltaire pouvait converser à loisir dans la langue de Molière. À la cour de Russie, l'on passait invariablement du russe au français (relisez Guerre et Paix, de Tolstoï ou regarder en russe sous-titré la grandiose adaptation réalisée par Sergueï Bondartchouk dans une fresque cinématographique de 6 h 44 entre 1965 et 1967). Las, il n'en a pas été de même en France. Gageons que les Français russophones sur comptent sur les orteils d'un mille-pattes.
    Néanmoins, dans le cadre de "France-Russie 2012 : langues et littératures", qui s'est ouvert le 25 janvier à Moscou et se clôturera en décembre à Paris, ont été invités pour un vaste colloque auteurs, éditeurs, critiques et universitaires français pour aller à la rencontre de leurs homologues russes. Les échanges sont traduits simultanément d'une langue vers l'autre. Nul doute qu'il en sortira du côté de la culture beaucoup de matière digne d'intérêt.
    Donc, l'Institut français de Russie, avec le soutien de la Bibliothèque des littératures étrangères, dans le cadre des Saisons franco-russes de la langue et de la littérature 2012, organise du 24 au 26 avril 2012 à la Salle ovale de la Bibliothèque des littératures étrangères un colloque franco-russe dont la thématique est : "Le polar français et russe de la gare au palais".
    Pour l'occasion, ont été invités :

    Intervenant français :
    Auteurs : Ingrid Astier, Brigitte Aubert, D.O.A., Pierre Filoche, Adrien Goetz, Claude Izner (Liliane Korb & Laurence Lefèvre), Dominique Manotti, Jean-Hugues Oppel & Franck Thilliez.
    Éditeurs : Marie-Caroline Aubert (Le Seuil), Julie Buffaut (Universpoche), Aurélie Laure (Universpoche), Anastasia Lester (Agent littéraire) & Aurélien Masson (Gallimard).
    Universitaires et critiques : Pascale Arizmendi, Jean-Noël Blanc, Jacque Dubois (Université de Liège), Marc Lits (Université de Louvain), Jean Kaempfer (Université de Lausanne), Dominique Kalifa (Université Paris 1-Sorbonne), Pierre Gauyat, Claude Mesplède & Dominique Viart (Université de Lille 3).

    Intervenants russes :
    Auteurs : Daria Dontsova, Ioulia Latunina, Maître Tcheng, Tatiana Oustinova, Tatiana Poliakova & Dimitri Stakhov.
    Universitaires et critiques : Nikolaï Alexandrov (critique spécialisé dans la littérature russe et française contemporaine), Nadia Bountman (professeur de français à l'université de Moscou), Natalia Ivanova (critique, responsable du secteur prose de la revue "Znamia"), Galina Kouznetsova (professeur de français à l'université de Moscou), Maxime Kronghaus (linguiste, professeur à l'université de Moscou), Konstantin Miltchine (journaliste et critique, spécialisé dans la littérature contemporaine), Maria Tcherniak (professeur à l'université de Saint-Petersbourg, spécialiste de la littérature contemporaine, en particulier de culture de masse) & Elena Trofimova, spécialiste des études de genre, université de Moscou).

    PROGRAMME :

    Mardi 24 avril 2012
    - 10 h 30-11 heures : accueil des participants.
    - 11 heures–11 h 15 : ouverture du colloque par Ekaterina Guenieva, directrice de la Bibliothèque des langues étrangères, Hughes de Chavagnac, conseiller culturel de l'Ambassade de France et directeur de l'Institut français de Russie, Matthieu Ardin, directeur de l'Institut français de Moscou et Hélène Mélat, attachée pour le livre de l'ambassade de France à Moscou.
    1ère session.
    "Le roman policier : histoire du genre"
    Modératrice : Hélène Mélat
    - 11 h 15–12 heures : Jacques Dubois - L'histoire sociale du genre policier à travers ses paradoxes.
    - 12 heures–12 h 45 : Dominique Kalifa - Le roman policier, genre "historique".
    - 12 h 45–13 h 15 : Natalia Ivanova - La Russie de l'aventure et la Russie du glamour : les genres de la littérature populaire dans la prose russe contemporaine.
    13 h 30–15 heures : Pause déjeuner.

    2e session.
    "Le roman policier russe contemporain"
    Modérateur : Matthieu Ardin
    - 15 heures-15 h 30 : Hélène Mélat - Crime à la vodka : le roman policier russe contemporain.
    - 15 h 30–16 heures : Maria Tcherniak - L'image du monde dans le roman policier russe féminin.
    - 16 heures-16 h 30 : Elena Trofimova - L'univers des romans d'Alexandra Marinina : une projection de la société russe contemporaine.

    3e session.
    - 17 heures–18 h 30 : table ronde - le roman policier miroir сritique de la société ? avec Dominique Manotti, D.O.A., Alexandra Marinina, Ioulia Latynina.
    Modératrice : Marie-Caroline Aubert.

    Mercredi 25 avril 2012
    1ère session.
    "Promenade dans le roman noir français"
    Modérateur : Marc Lits
    - 11 heures–11 h 45 : Claude Mesplède et Aurélien Masson - le roman noir français contemporain.
    - 11 h 45–12 h 15 : Jean-Noël Blanc - le roman noir et la ville.
    - 12 h 15–12 h 45 : Pierre Gauyat - influence de Jean Amila sur le polar français.
    - 12 h 45–13 h 15 : Jean Kaempfer - style et politique chez Jean-Patrick Manchette.
    - 13 h 15–14 h 45 : Pause repas.

    2e session.
    "Le polar, pour quoi faire ?"
    Modérateur : Nadia Bountman
    - 14 h 45–15 h 30 : Marc Lits - dix raisons pour lire le roman policier à l'université.
    - 15 h 30–17 heures : Table ronde - pourquoi publier des polars ? Le polar dans le marché de l'édition française et russe Avec Marie-Caroline Aubert (Le Seuil, "Policiers"), Aurélien Masson (Gallimard, "Série noire"), Anastasia Lester (agent littéraire), Aurélie Laure (Universpoche), AST, Anna Raïskaia (Azbouka), Igor Alioukov (Phantom-press).
    Modérateur : Nikolaï Alexandrov
    - 17 heures–18 h 30 : Table ronde - pourquoi écrire des polars ? Tatiana Oustinova, Tatiana Poliakova, Ingrid Astier, Pierre Filoche.
    Modérateur : Konstantin Miltchine

    3e session.
    - 18 h 45–20 h 15 (médiathèque de l'Institut français) : Le jeune roman policier français. Thé littéraire animé par Matthieu Ardin avec Ingrid Astier et Franck Thilliez.

    Jeudi 26 avril 2012
    1ère session.
    "Comment est fait le roman policier ?"
    Modérateur : Jacques Dubois
    - 11 heures–11 h 30 : Galina Kouznetsova - détectives - stéréotypes, constantes et variables.
    - 11 h 30–12 heures : Nadia Bountman - le roman policier : Babel et babil. La variété des formes langagières dans le texte des romans policiers.
    - 12 heurs–12 h 30 : Maxime Kronghauz - le roman policier féminin : un modèle réduit à monter.
    - 12 h 30–14 heures : Pause déjeuner.
    - 14 heures–15 h 30 : Table ronde - l'écriture du roman policier entre scénario et description, action et psychologie. Avec Brigitte Aubert, Jean-Hughes Oppel, Dimitri Stakhov.
    Modératrice : Nadia Bountman

    2e session.
    "Polar et histoire"
    Modérateur : Jean Kaempfer
    - 15 h 30–16 h 15 : Dominique Viart - l'enquête historique. Le polar politique à l'origine d'une nouvelle manière d'écrire l'Histoire.
    - 16 h 15–16 h 45 : Pascale Arizmendi - Ombre et Lumières dans les romans policiers de Jean-François Parot.
    - 17 heures–18 h 30 : Table ronde - le polar et l'histoire : un beau roman ? Avec Claude Izner, Dominique Manotti, Master Tcheng (Dimitri Kossyrev).
    Modérateur : Konstantin Miltchine
    - 18 h 30–20 heures : Table ronde - le roman policier aux frontières des genres. Avec Daria Dontsova, Natalia Ivanova, Adrien Goetz, Jacques Dubois.
    Modératrice : Marie-Caroline Aubert
    Clôture du colloque
    Liens : Ingrid Astier |Marie-Caroline Aubert |Brigitte Aubert | D.O.A. |Claude Izner |Liliane Korb |Laurence Lefèvre |Dominique Manotti |Jean-Hugues Oppel |Franck Thilliez |Claude Mesplède |Jean-Patrick Manchette |Aurélien Masson |Alexandra Marinina |Julia Latynina

  • 17/02 Revue: Le Collectionneur chineur brasse du Fleuve noir
  • 02/11 Festival: Jazz & polar à Aix-en-Provence (13)
  • 05/10 Festival: Reims au noir (2)
  • 12/03 Édition: Parutions de la semaine - 12 mars
  • 04/03 Bibliothèque: À propos de Léo Malet
  • 28/08 Édition: Les BD de la semaine
* Bibliographie actuellement recensée sur le site

En décembre 2009, les éditions Pocket ont entamé la réédition avec une nouvelle couverture de certains des romans de Léo Malet. Si, d'habitude, les rééditions méritent d'être saluées, dans ce cas doit...

Pied de page