k-libre - auteur - Philippe Paternolli

Le pays tout entier connaissait Mamma Giuseppina. D'ailleurs, personne ne disait 'Giuseppina Pratts' ou 'Mme Prats', elle était Mamma Giuseppina pour une nation entière. Elle était devenue l'icône des mères en deuil, des combattantes pour la justice et la vérité ; si familier, son visage, qu'il aurait pu remplacer celui des Madones. Non pas Madone à l'Enfant, mais Madone de Piéta étreignant le vide car elle n'avait aucun corps à bercer.
Marie Neuser - Prendre Gloria
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Aucune terre n'est promise
Écrivain de polar et de fantasy ayant connu un succès modéré, Lior Tirosh fuit les ruines de son mariage ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 10 mai

Contenu

Philippe Paternolli

MAJ vendredi 05 août 2011
© D. R.

Biographie Philippe Paternolli


Naissance à Versailles le 01 janvier 1961.
Naissance en Seine-et-Oise, ce département qui n'existe plus...
Enfance en banlieue est, à Vaires, là où ses terrains de jeux ont cédé la place à Eurodisney...
Il vit ensuite quelques années à Paris, puis Nîmes, Blois, Mazamet avant de se poser à Albi pendant une quinzaine d'années.
Depuis 2006, c'est à Marseille, magnifique et affligeant paradis perdu, que Philippe Paternolli s'est temporairement posé avant d'arriver à Aix-en-Provence.
Avec Alpes noires il publie son troisième polar après La Percée de Quasdanovitch (Itinéraires) et Mélodies malsaines (La Bastide).
Il travaille cependant au sein de la Direction Générale des Finances Publiques à Marseille car on ne peut pas toujours vivre de plume et de calanques fraîches.



Présence à un festival :

2014 : Anguille sous roche

2012 : Anguille sous roche | Sang pour sang polar

2011 : Sang d'encre | Semaine noire

Bibliographie*

Romancier :

Nouvelle :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page