k-libre - auteur - Jean-René Dastugue

Décidément il renonçait à comprendre les historiens. Jamais il ne ne pourrait se faire à leur méthode de raisonnement ni à leur sens des valeurs. À Scotland Yard, le blanc était blanc, le noir était noir, et les assassins étaient des assassins.
Josephine Tey - La Fille du temps
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Aucune terre n'est promise
Écrivain de polar et de fantasy ayant connu un succès modéré, Lior Tirosh fuit les ruines de son mariage ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 16 mai

Contenu

Jean-René Dastugue

MAJ vendredi 15 février 2013
© D. R.

Biographie Jean-René Dastugue


Naissance à Caen le 18 juillet 1968.
Après une enfance et une scolarité paisibles, Jean-René Dastugue est allé se perdre quelques années à Sciences-Po (Toulouse, hein, n'exagérons pas...) avant de se mettre à faire beaucoup de bruit avec sa basse dans un trio non moins bruyant et de se lancer dans l'infographie (en 1994... Dieu que c'était lent).
Venu à la traduction après avoir remonté patiemment la chaine du livre, il a dans un premier temps traduit des ouvrages ayant trait à la nature et à la gastronomie.
Amoureux des romans policiers depuis toujours, de Gaston Leroux et Maurice Leblanc à Michael Connelly, James Ellroy et tant d'autres, sa bonne étoile met sur son chemin le manuscrit de The Blackhouse de Peter May qui deviendra L'Île des chasseurs d'oiseaux ("Rouergue noir", 2009), premier volet de la "Trilogie de Lewis". Il a, depuis, traduit les ouvrages de Dan Waddell (Code 1879, Depuis le temps de vos pères) et de Peter Guttridge (Promenade du crime, Le Dernier roi de Brighton), également publiés dans la collection "Rouergue noir".
En plus de son activité de traducteur, il enseigne à l'université de Toulouse-Le Mirail au sein des filières édition.


Bibliographie*

Traducteur :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page