k-libre - auteur - Ludo Sterman

Quand j'étais sortie, des bourrasques de vent balayaient le parvis du musée, faisant rouler les canettes vides, emportant les chevalets des portraitistes, les silhouettes en papier noir découpée qu'exposaient les prodiges du dessin aux ciseaux.
Didier Daeninckx - L'Affranchie du périphérique
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Leur domaine
À Os, en Norvège, Roy gère l'unique station service de cette petite ville désertée qui ne vit plus qu...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 05 décembre

Contenu

Ludo Sterman

MAJ mercredi 11 avril 2012
© Jean-Marc Gourdon

Biographie Ludo Sterman


Naissance à Paris le 23 mars 1976.
Après trois premières années dans la Capitale, Ludo Sterman et sa famille franchissent le boulevard périphérique pour s'installer, à partir de 1979, à Issy-les-Moulineaux. Il y vit une jeunesse de proche banlieusard parisien sans vagues.
Il n'aime pas la lecture avant le lycée, mais fait du théâtre dès le collège. Il est d'ailleurs en cours avec Colin Niel, l'auteur des Hamacs de Carton. Ensemble, ils font de l'impro.
Il commence à apprécier la lecture juste après son bac. Science-fiction et polars, essentiellement. De cette époque, il garde en mémoire Tony Hillerman et James Ellroy, puis Michael Connelly. Ensuite, il reste très centré sur le thriller, le polar et le roman noir. Les deux auteurs qui le marquent le plus sont Jean-Claude Izzo et David Peace.
Ludo Sterman a par ailleurs toujours aimé le sport, mis sur des skis dès l'âge de trois ans, influencé par son père qui suit le foot et le rugby avec une préférence pour ce dernier. Parce qu'il veut faire comme Michel Platini (!), il se met au foot en CM1, puis il teste ensuite pas mal d'autres sports jusqu'à devenir fou de rugby à dix-sept ans. Ce qui ne l'empêche pas de faire un temps de la musique au conservatoire. Mais sa vie extra-scolaire se résume surtout au théâtre et au sport, puis au sport seulement avec l'envie, tardive mais tenace, d'aller le plus loin possible. Le plus loin sera finalement journaliste sportif en parallèle de quinze années du rugby amateur.
Après le bac, Ludo Sterman effectue un aller-retour express en fac d'éco et puis intègre une école de journalisme sportif pour... sportifs. Une fois diplômé, il connait tout, de la pige misérable au grand reportage, des journaux à lancer et d'autres très bien installés. Il écrit beaucoup sur le rugby, touche à l'économie du sport, au handisport un peu.
En 2008, après dix années de journalisme, il éprouve le besoin de couper et de cracher aussi ce qu'il a perçu, vu et senti de son milieu - beaucoup de travers... Il se lance dans l'écriture, la première version de Dernier shoot pour l'enfer. Et, en 2010, il lance un site indépendant sur le rugby. Aventure qui dure deux ans, mais n'offre aucune garantie financière.
De plus en plus altermondialiste, écolo, Ludo Sterman reste circonspect face à la société de (sur)consommation, ultra-numérique, geek, avide de télé-réalité et communicante à outrance. Il préfère de loin l'instant où le noir se fait dans une salle de cinéma, où l'on entend les craquements du son du début de bande. Il aime acheter des disques et des livres. Il est également fan de documentaires (engagés). Et il adore courir seul en montagne.



Présence à un festival :

2014 : Polar à Drap

2013 : FIRN | Polar'Encontre | Salon du polar de Montigny-lès-Cormeilles

Bibliographie*

Romancier :

Actualité

  • 13/04 Édition: Parutions de la semaine - 13 avril
    Semaine des retours voire, pour l'essentiel, des seconds romans avec Robert Goddart, Marek Krajewski, Eva-Marie Liffner ou encore Jacques Saussey. Loin devant, James Patterson, San-Antonio (que Fleuve noir s'ingénie à vendre en grand format après des années de poches...) et Nora Roberts. Des millions de pages à eux trois dans des domaines certes très variés.
    Si vous ne trouvez pas votre bonheur dans les romans grands formats (jetez quand même plus d'un œil à Dernier shoot pour l'enfer, de Ludo Sterman et à Triple crossing de Sebastian Rotella), il vous reste des poches intéressants. Rivages propose quelques inédits, et Folio retire toute une gamme de Jo Nesbø. Que demander de plus ?

    Grand format :
    Derrière la haine, de Barbara Abel (Fleuve noir, "Thriller")
    Prise directe, de Eoin Colfer (Gallimard, "Série noire")
    Seuls les innocents n'ont pas d'alibi, de Georgio Faletti (Robert Laffont)
    La Mauvaise élève, d'Alessia Gazzola (Presses de la Cité, "Sang d'encre")
    Heather Mallander a disparu, de Robert Goddart (Sonatine)
    La Mort à Breslau, de Marek Krajewski (Gallimard, "Série noire")
    Apokalypse, de P. J. Lambert (De Midi)
    Le Rêveur et la peine, de Eva-Marie Liffner (Rivages, "Thriller")
    La Trahison dans le sang, de Eric van Lustbader (City, "Thriller")
    Private Londres, de James Patterson & Mark Sullivan (L'Archipel)
    Possession, de Nora Roberts (Harlequin, "Mira")
    La Clé de l'Apocalypse, de James Rollins (Fleuve noir, "Thriller")
    Triple crossing, de Sebastian Rotella (Lian Levi, "Policier")
    Film noir à Odessa, de William Ryan (Les 2 teres)
    Les Clés du pouvoir sont dans la boîte à gants, de San-Antonio (Fleuve noir, "San-Antonio, grands formats")
    San-Antonio. 10, de San-Antonio (Robert Laffont, "Bouquins")
    Quatre racines blanches, de Jacques Saussey (Les Nouveaux auteurs)
    Sherlock Holmes : enquêtes inédites, collectif (Le Masque d'or, "Adrénaline")
    Dernier shoot pour l'enfer, de Ludo Sterman (Fayard, "Noir")
    Seuls les morts ne rêvent pas, de Vidar Sundstol (Grasset)

    Poche :
    Vengeance au cœur de Lille, de Maryse Cherruel (BTF concept)
    Les Murmures, de John Connolly (Pocket, "Thriller")
    Mildred percée, de Stuart M. Kaminsky (Rivages, "Noir")
    Le Maître des noms, de Josef Ladik (Pocket, "Thriller")
    Le Visage de la folie, de Max Milan (Rivages, "Noir")
    Chasseurs de têtes, de Jo Nesbø (Folio, "Policier")
    L'Homme chauve-souris, de Jo Nesbø (Folio, "Policier")
    Rue Sans-souci, de Jo Nesbø (Folio, "Policier")
    Le Sauveur, de Jo Nesbø (Folio, "Policier")
    Dans la peau d'un mafieux, de Don Pendleton (Vauvenargues, "L'Exécuteur")
    Intime ressemblance, de Lisa Scottoline (Pocket, "Thriller")
    Dimanche, de Georges Simenon (LGF, "Policier")
    Gataca, de Franck Thilliez (Pocket, "Thriller")
    Charlene ne reviendra pas, de Lisa Unger (Pocket, "Thriller")
    Liens : Chasseurs de têtes |Le Sauveur |Dernier shoot pour l'enfer |Gataca |Charlene ne reviendra pas |Mildred percée |Triple Crossing |Chasseurs de têtes |Eoin Colfer |Stuart Kaminsky |Marek Krajewski |Josef Ladik |P.J. Lambert |Eva-Marie Liffner |Jo Nesbø |James Patterson | San-Antonio |Jacques Saussey |Lisa Scottoline |Georges Simenon |Franck Thilliez |Lisa Unger |John Connolly |Sebastian Rotella

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



Pied de page