k-libre - auteur - Jean-Pierre Mocky

Le type était en train d'éplucher des livres d'histoire avec ses lunettes sur le nez et, l'instant d'après, il se retrouve face au cadavre déchiqueté d'une jeune femme.
Dan Waddell - Code 1879
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Leur domaine
À Os, en Norvège, Roy gère l'unique station service de cette petite ville désertée qui ne vit plus qu...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 29 novembre

Contenu

Jean-Pierre Mocky

MAJ jeudi 21 juin 2012
© D. R.

Biographie Jean-Pierre Mocky


Naissance à Nice le 06 juillet 1933.
Jean-Paul Adam Mokiejewski, dit Jean-Pierre Mocky, est un acteur, scénariste et réalisateur.
Ses parents sont des émigrés d'origine polonaise. Il a même des racines tchétchènes par son père. Ils habitent le sud de la France pendant la Seconde Guerre mondiale, et vivent dans la crainte des persécutions nazies. Le père de Mocky envisage de l'envoyer chez son oncle en Algérie, cependant, il ne partira qu'à la ferme non sans faire sa première apparition au cinéma en qualité de figurant dans Les Visiteurs du soir, de Marcel Carné. Collégien à Grasse, il emploie ses étés comme plagiste pour l'hôtel Carlton de Cannes.
La suite de son adolescence est digne d'un roman-feuilleton. Il se marie à treize ans et pour quatre mois avec Monique Baudin car il l'avait mise enceinte, ensuite, il part à Paris, multiplie les rôles de figurant, devient chauffeur de taxi, c'est d'ailleurs dans un taxi qu'il croise la route de Pierre Fresnay, qui l'introduit dans le monde du théâtre et le prend sous sa coupe. Il est admis au Conservatoire national supérieur d'art dramatique et suit les cours de Louis Jouvet, il y rencontre Jean-Paul Belmondo.
De sa rencontre avec Michelangelo Antonioni, il décroche un premier grand rôle dans Les Vaincus. Cela lui ouvre les portes du cinéma italien. Il est cependant intrigué par l'autre côté de la caméra. Il devient stagiaire de Federico Fellini puis de Luchino Visconti. De retour en France, après une déconvenue théâtrale, il fonde sa première maison de production. Il débute en 1958 derrière la caméra après avoir signé l'adaptation de La Tête contre les murs, un roman d'Hervé Bazin avec un casting impressionnant. Il réalise par la suite une soixantaine de films souvent un peu foutraques, dans un univers bien reconnaissable, avec un succès délétère autour d'acteurs qui lui font confiance de Bourvil à Michel Serrault en passant par Jacqueline Maillan, Jean-Poiret et Francis Blanche...
Il a aussi eu une vie personnelle et sentimentale agitée. Père d'un metteur en scène de théâtre et d'une réalisatrice, il vit actuellement avec Patricia Barzyk, sa collaboratrice, ancienne actrice et... Miss France 1980.


Bibliographie*

Préfacier :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



Pied de page