k-libre - auteur - Alexandre Dumas

Cela concerne les origines de notre ordre, ou du moins sa filiation légitime avec l'ordre du Temple...
Alain Bauer & Roger Dachez - Le Convent du sang
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Éclipse totale
Harry Hole a été exclus de la police, ce qui ne l'empêche pas de couler des jours heureux, bouteille ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 04 mars

Contenu

Alexandre Dumas

MAJ jeudi 26 mars 2009

Biographie Alexandre Dumas


Naissance à Villers-Cotterêts le 24 juillet 1802.
Mort à Paris le 05 décembre 1870.
Fils d'un général républicain et petit-fils d'une esclave noire. Enfance pauvre, très forte ambition. En 1823, il tente sa chance à Paris. Découvre Shakespeare. Ecrit des drames romantiques. Fait la connaissance de Victor Hugo, sous la protection duquel il entre en carrière. Triomphe au théâtre avec Henri III et sa Cour (1829), Antony (1831), Kean (1836). Voyage ensuite beaucoup. Journaliste, il s'enthousiasme pour la Révolution de 1830 qui ouvre la voie à la monarchie bourgeoise. Visite la Corse du Nord en 1835. Délaisse alors le théâtre, se met au récit que les journaux publient en feuilleton. Rédige, c'ets la mode, des Impressions de voyage (1840) qui connaissent un vrai succès. Puis c'ets enfin la publication en 1844 des Trois Mousquetaires, prélude aux oeuvres majeures. Gros succès. Il devient le maître incontesté du roman historique et du récit d'aventures. Richissime, il fait construire un théâtre, inauguré le 20 février 1847 par une adaptation de La Reine Margot. En 1848, la chute de la monarchie lui permet d'affirmer opportunément ses idées républicaines. Mais ça tangue un peu du côté des rentrées. Menant grand train de vie, il est déclaré en faillite et doit vendre son château. Après le coup d'état de décembre 1851 (Louis-napoléon Bonaparte), il s'exile en Belgique, où il rédige ses Mémoires. Rentre à Paris en 1853, pour s'en aller aussitôt en Italie, participer ( la révolution italienne. Y dirige des fouilles (à Naples). Retour en France quatre ans plus tard. Fonde des journaux, monte des pièces, écrit des romans. Grosse activité éditoriale, facilitée par le salariat de "nègres". Donne en plus de tout cela des conférences très rémunératrices, ce qui ne l'empêche pas de mourir finalement ruiné, en 1870. Ses cendres seront transférées au Panthéon.


Bibliographie*

Romancier :

Scénario inspiré de son œuvre :

Actualité

  • 16/10 Édition: Parutions de la semaine - 16 octobre
  • 02/05 Auteur: Résurrection lupinienne pour Adrien Goetz
  • 27/03 Édition: Parutions de la semaine - 27 mars
  • 23/07 Festival: Influences françaises à la PulpFest 2012
    Du 9 au 12 août prochains à Colombus, dans l'État américain de l'Ohio, se déroule une manifestation dédiée aux Pulps, ces magazines de mauvaise littérature qui pourtant fascinent et font fonctionner l'imagination de ceux qui les lisent. C'est donc la PulpFest. Parmi l'ensemble des débats et rencontres proposés, il y en a pour nous intéresser plus particulièrement.
    Le jeudi en soirée, Rick Lai, auteur d'essais tel que Chronology of Shadows: A Timeline of The Shadow's Exploit, se penchera plus particulièrement sur l'influence des héros des romans d'aventure français sur les Pulps. Il tentera de montrer que des personnages comme Doc Savage, The Spider et Stahlmaske doivent remercier Alexandre Dumas (Le Comte de Monte Cristo & Le Masque de fer), Maurice Leblanc et son gentleman cambrioleur, Gaston Leroux (Le Fantôme de l'Opéra), et Pierre Souvestre et Marcel Allain, pour les aventures de Fantômas. L'étude semble particulièrement poussée, et Rick Lai se penchera en outre sur d'autres œuvres afin de les mettre en parallèle avec des auteurs américains comme Lester Dent, Walter Gibson, Johnston McCulley, Norvell Page et Theodore Tinsley. C'est ainsi que seront également abordés Les Illusions perdues, d'Honoré de Balzac, L'Atlantide, de Pierre Benoit, Judex, d'Arthur Bernède, Le Bossu, de Paul Féval, et Le Juif errant, d'Eugene Sue, dont il est stipulé qu'il est controversé... Comme il est dit dans la présentation, si vous pouvez assister à cette conférence sans avoir besoin de comprendre le français, il est cependant important d'être ouvert d'esprit. Allez savoir pourquoi...
    Il serait néanmoins intéressant, puisque nous n'avons pas la prétention d'avoir des internautes lecteurs de k-libre qui iront à la PulpFest, d'avoir un compte rendu de ces travaux. Nous allons nous empresser d'aller voir ce qu'il en est... Une affaire à suivre donc...
    Liens : Maurice Leblanc |Pierre Souvestre |Marcel Allain |Honoré de Balzac |Gaston Leroux |Eugène Sue

  • 12/05 Radio: Bandits, bandits... et autres romans
  • 18/06 Revue: Parution du Rocambole n° 47
* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page