k-libre - auteur - Joseph H. Lewis

Et à cet instant, c'était exactement ce que McCoy voulait. Larguer les amarres, dire adieu à la douleur. La douleur qu'il ressentait dans sa chair, la douleur de ce qu'il avait vécu, dire adieu à tout ça. Ne plus revoir l'image de Connolly au-dessus de lui, un scalpel à la main.
Alan Parks - L'Enfant de février
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Aucune terre n'est promise
Écrivain de polar et de fantasy ayant connu un succès modéré, Lior Tirosh fuit les ruines de son mariage ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 09 mai

Contenu

Joseph H. Lewis

MAJ mardi 16 décembre 2014
© D. R.

Biographie Joseph H. Lewis


Naissance à New York le 06 avril 1907.
Mort à Santa Monica le 30 août 2000.
Fils d'un optométriste né dans le quartier new-yorkais de Brooklyn, Joseph H. Lewis poursuit des études au Bronx à la DeWitt Clinton High School. Lorsqu'en 1927 son frère Ben va à Hollywood, il l'accompagne avec le rêve de devenir un acteur. Son frère lui dégotte un contrat d'assistant-cameraman. Il devient assistant-monteur à l'époque charnière de l'arrivée du son. À l'apogée de sa carrière (1937-1940) alors qu'il tourne un nombre considérable de séries B, et principalement des westerns, il gagne le surnom de "Wagon-Wheel Joe" par sa propension à utiliser des wagons de chemin de fer en une composition artistique dans ses plans. Bien que connu pour avoir dirigé la star de l'époque des films d'horreur Bela Lugosi (Le Fantôme invisible, 1941), Joseph H. Lewis est plus renommé pour ses films noirs réalisés pendant les années 1940 et le début des années 1950, durant lesquelles il tourne Le Démon des armes (1950), sans aucun doute son meilleur film sur fond de romance et d'obsession des armes. À la fin de sa carrière, il se concentre sur des westerns pour la télévision comme The Rifleman, Bonanza ou encore Gunsmoke. Victime d'un violent arrêt cardiaque à l'âge de quarante-six ans, il continue de tourner jusqu'à son cinquante-neuvième anniversaire. Il donne par la suite des cours dans des écoles de cinéma ou devant des assemblées de fans, et participe à des rétrospectives avant de parcourir l'Europe de la France à l'Allemagne. En 1997, la Los Angeles Film Critics Association lui délivre un Lifetime Achievement Award. Cinq semaines avant sa mort, il apparait pour la dernière fois lors d'une projection du Démon des armes à l'université de Californie de Los Angeles. Il a alors quatre-vingt-treize ans.


Bibliographie*

Réalisateur :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page