k-libre - en marge - Le Pigeon d’argile

Franck aurait pu aisément les abattre sur place, mais à quoi bon ? Un jeune homme plus jeune les aurait sans doute descendus parce que son sang n'aurait fait qu'un tour et qu'il aurait encore l'orgueil du macho, mais, à mon âge, on sait que moins il y a de morts mieux on se porte.
Don Winslow - L'Hiver de Frankie Machine
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

G.A.V.
Nous sommes dans un commissariat français. La nuit arrive. Il y a eu dans la cité voisine deux coups de f...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 28 octobre

Contenu

DVD - Noir

Le Pigeon d’argile

Arnaque MAJ dimanche 27 mai 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 10 €

Richard Fleischer
The Clay Pigeon - 1949
Paris : Montparnasse, septembre 2009
19 x 14 cm
Coll. "RKO"

Une heure de bonne série B

Quand Jim Fletcher sort de son coma, trois nouvelles l'attendent et il y a du bon et du moins bon : la guerre du Pacifique est finie, il a été libéré du camp de prisonniers dans lequel il croupissait, mais il n'est qu'un traître aux yeux de tous... Pas de bol pour un garçon qui se voyait plutôt en type intègre et sans reproche. Alors, ni une ni deux, il décide de filer en quête de vérité et d'innocence. Mais le chemin qui mène à la vérité est pavé d'embûches... Quatre ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Richard Fleischer aborde la captivité et la réconciliation des peuples à travers une histoire de blanchiment d'argent sale (et faux dans le cas qui nous intéresse). La réalisation est tonique, avec quelques flash-back tropicaux habilement bricolés, une enquête menée tambour battant (on est sur un format d'une heure qui n'autorise guère les digressions) et une construction habile. De la série B comme on l'aime.
Avec Bill Williams, Barbara Hale et Richard Quine.
Bonus. Présentation de Serge Blomberg (63')

Citation

- J'allais oublier : vous aurez un rappel de salaire.
- Je saurai en faire bon usage. Il paraît que ça revient cher de se marier.
- Ça finit comme ça ?
- Eh oui, ça finit comme ça !

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur samedi 22 août 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page