k-libre - événement

Hjalmar Kerkula avance sur ses skis dans la forêt. Le soleil de l'après-midi chauffe. Il y a dans les arbres des boules de neige nouvelle, mais elle commence à fondre goutte à goutte. Posée entre les perles d'eau dans les bouleaux, je le regarde.
Åsa Larsson - Tant que dure ta colère
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Boix-aux-Renards
Le titre du nouveau roman d'Antoine Chainas désigne un lieu, un lieu étrange, un lieu de contes et de...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 07 février

Contenu

Ma vie des autres (265)

Ma vie des autres (265) Courts récits de 1000 signes. 265 : collection de problèmes. Dans le train, nous avons le temps de plancher sur le dossier qui nous amène en Alsace. Mousse veut le boucler au plus vite. Il a hâte de rentrer. Il a de gros ennuis personnels. On a quarante-huit heures pour comprendre pourquoi un jeune adjoint de sécurité de vingt ans s'est flingué dans les toilettes de son commissariat. J'en suis à ma septième enquête du même genre cette année. Mais j'avoue que cette épidémie de suicides dans la police m'émeut moins que la disparition des papillons dans le paysage français. Le monde de la police est mon quotidien depuis maintenant trente ans et je commence à saturer. Dix ans à l'IGPN m'ont suffi pour approfondir mes connaissances sur l'âme humaine, alors je m'évade dès que je peux. Les papillons sont de bons guides pour flâner et libérer l'esprit. Mais voilà, l'agriculture intensive bouleverse l'écosystème. Plus de haies, plus de bosquets, plus de jachères, plus de fleurs, des pesticides par contre, et donc adieu l'azuré, le serpolet, le cuivré ou le fadet commun ! J'ai toujours aimé les papillons. Dans ma jeunesse, je les collectionnais en les épinglant sur des plaques. Si tous les policiers de France devenaient lépidoptérophiles, tout irait bien mieux dans les commissariats. Mousse aussi devrait s'y mettre. Je ne vais pas le lâcher durant ce voyage. Je ne voudrais pas que l'exemple du jeune flic le contamine et qu'il se fasse sauter la cervelle dans les chiottes du TGV. Je n'aimerais pas l'épingler lui aussi dans les statistiques.

Mille signes. Autant de preuves de vie adressées à autrui que de caractères dans chaque fiction. Chacun à mille existences et chacun est en miettes. "Ma vie des autres" collecte ces miettes et en fait un chemin de cailloux blancs ou noirs qui mène forcément quelque part.

Jan Thirion
Blog de Jan Thirion
Liens : Jan Thirion
Par La Rédaction



publicité

Pied de page