k-libre - festival

Elle sortit son coutelas et coupa les liens. le corps de la gamine s'affaissa au sol. Elle lui enfonça son bonnet de coton jusque sur le nez, et puis, se tournant vers le vieux père Poillot, elle l'empoigna et le força à se lever.
Patricia Rappeneau - Tout ce qu'ils méritent
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

G.A.V.
Nous sommes dans un commissariat français. La nuit arrive. Il y a eu dans la cité voisine deux coups de f...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 24 octobre

Contenu

Un aller-retour dans le noir 2010

MAJ jeudi 29 novembre 2012
Affiche Un aller-retour dans le noir 2010
Pays : France

Un aller-retour dans le noir 2010



Adresse : 64000 Pau
E-mail :
Téléphone :
Site : http://www.unallerretourdanslenoir.com

Actualité

  • 31/08 Festival: Balade littéraire impure pour David Vann
  • 15/09 Jeux: Concours de nouvelles pour les Noires de Pau 2013
    Les 6 et 7 octobre prochains aura lieu la manifestation paloise Un aller dans le noir, mais la prévoyance aidant alliée aux expériences passées, et même si les lauréats du concours 2012 ne sont pas encore connus, le thème de l'édition 2013 est déjà révélé, et signe l'ouverture des débats par la même occasion. Un nouveau concours qui débute donc sur les chapeaux de roue, mais qui se teinte d'une double thématique particulièrement intéressante : Crise de Châtiment. La crise, nous sommes tous dedans, et ses dimensions sociales se prêtent malheureusement trop bien à nos genres de prédilection. Le châtiment, on l'attend sans trop l'espérer tant la littérature noire nous a souvent relayé des histoires où les "méchants" s'en sortent globalement sans coup férir. Et puis, il faut le souligne, l'hommage à l'un des plus imposants romans de Dostoïevski est là pour ramener vos futures nouvelles au fondamental. Qualité du texte, intensité dramatique autour d'une intrigue intelligente et particulièrement bien construite. Alors, pourquoi hésiter ?

    RÈGLEMENT CONCOURS DE NOUVELLES NOIRES ET POLICIÈRES :

    1- Ce concours est réservé aux textes qui répondent à la définition soit du "roman policier", c'est-à-dire relatant des activités criminelles plus ou moins mystérieuses faisant l'objet d'une enquête, soit du "roman noir" de type psychologique. Les textes doivent également s'apparenter au genre de la "nouvelle", en particulier sur le plan de la brièveté (voir 5). Le jury de sélection est particulièrement attentif à la chute.
    2- Une ambiance noire est recommandée – tant qu'elle est servie par un beau style – et admise jusqu'aux limites que la bienséance impose (le noir n'est ni glauque ni vulgaire). Le jury sera seul juge de ces limites. Le texte sera rédigé et orthographié en français.
    3- Le concours est ouvert à toute personne n'ayant jamais perçu de droits d'auteur ou une rémunération quelconque pour des œuvres littéraires. Les auteurs non professionnels ayant déjà été lauréats de concours littéraires et ayant vu leurs textes publiés peuvent concourir dans la mesure où ils n'ont pas été rétribués. Les lauréats du concours des Noires de Pau peuvent concourir à nouveau sauf l'année immédiatement suivante. Cette possibilité n'est pas renouvelée après un second succès. Le concours se divise en deux sections : jeunes de 12 à 18 ans, et adultes. Chaque section du concours donne lieu à un palmarès spécifique. Une autorisation parentale de publication sera demandée pour les lauréats mineurs.
    4- Pau ou sa région doivent impérativement être cités dans le texte, de préférence sous une forme qui soit plus qu'une simple mention. À qualité égale, un récit dont l'action est située à Pau sera privilégié par le jury. Pour corser l'exercice, chaque année, une contrainte particulière devra être respectée (thème, phrases ou mots imposés...).
    5- Les nouvelles ne doivent pas excéder 20.000 caractères, espaces compris. Elles porteront un titre. Elles doivent être imprimées en cinq exemplaires agrafés et paginés, police Arial ou Times Roman taille 12, interlignes de 1,5, texte justifié. Le nombre total de signes sera porté en fin de texte. Le non respect de ces consignes entraînera automatiquement le rejet avant lecture. Un même auteur peut envoyer au plus deux textes (chacun en cinq exemplaires). Les textes seront totalement anonymes, portant simplement en bas de page un sigle de deux lettres et trois chiffres (ex : PI 314) qui sera reporté sur la fiche d'inscription du candidat.
    6- L'envoi comprendra :
    - Le(s) texte(s) en cinq exemplaires.
    - Pour les candidats majeurs seulement, un chèque de 5 € à l'ordre des "Noires de Pau".
    - 2 enveloppes timbrées à l'adresse du candidat.
    - Une fiche d'inscription portant nom et prénom de l'auteur, date de naissance, adresse postale et adresse électronique, téléphone, titre de la nouvelle et sigle choisi.
    Les envois doivent être adressés avant le 15 mars, le cachet de la poste faisant foi, à :
    NOIRES DE PAU – CONCOURS DE NOUVELLES
    MJC du Laü – Avenue du Loup – 64000 PAU
    Aucun envoi ne sera fait en recommandé.
    7- Le jury composé d'anciens lauréats, de bibliothécaires, écrivains et personnalités locales, se réunit avant l'été pour désigner les meilleures nouvelles dont le nombre sera fixé au regard de la qualité des textes reçus. Un palmarès sera établi par section du concours. Si elle l'estime nécessaire, l'association se réserve le droit d'annuler son concours. Les auteurs lauréats seront récompensés par la publication de leur texte dans un recueil édité par l'association qui en assumera le coût en entier. En outre, le lauréat recevra, le jour de la remise des prix à Pau, le premier week-end d'octobre au salon "Un aller-retour dans le noir", quatre exemplaires et quelques souvenirs.
    8- Tous les candidats seront informés des résultats par un courriel émanant de la présidence de l'association, seule habilitée à connaître les noms des candidats. Le palmarès sera disponible sur le blog des Noires de Pau. Les noms des candidats non retenus ne resteront connus que de la seule présidence de l'association. Il sera demandé aux lauréats une copie numérique de leur texte.
    9- Le jury est souverain pour trancher et prendre les mesures qui pourraient s'imposer, notamment concernant la qualité des textes. Les décisions sont sans appel.
    Découvrez-nous sur site des Noires de Pau section "CONCOURS JEUNES ET ADULTES".

  • 23/01 Jeux: Prudence palloise
  • 24/09 Festival: Deuxième Aller-retour dans le noir à Pau
  • 17/07 Site Internet: Jan Thirion aux éditions de l'Atelier in8
  • 19/06 Édition: Les éditions Atelier in8 noircissent leur catalogue

Le festival

Ils en rêvaient, ils l'ont fait...
Trouvant sans doute que Pau et sa région, chromatiquement dominées par la verte galanterie du bon roi Henri, manquaient un peu de noir, Jean-Christophe Tixier, fervent lecteur de romans policiers, lui-même auteur de deux récits publiés aux éditions de l'Atelier In8, imagina d'offrir à la capitale béarnaise son festival des littératures noires et policières. Quelques amis - Jean-Jacques Tonnet, Stéphane Laborde, Thibault Chènevière, Christian Lacassagne, Marie Monnier - s'enthousiasmèrent avec lui et tous se constituèrent en association "loi de 1901" afin d'asseoir leur projet sur de solides fondements officiels grâce auxquels ils espèrent pouvoir donner à leur première fête du polar une belle envergure. La stratégie était bonne. Tout de suite les ont rejoints plusieurs libraires - la librairie Tonnet, La Crème du crime, Bachi-Bouzouk - et de nombreux acteurs culturels locaux tels que les compagnies Écrire un mouvement et Les mots qui content, l'association les Noires de Pau ou le cinéma Le Méliès. Sans oublier une vingtaine de bénévoles non affiliés.. mais non moins engagés.
L'association a su gagner à sa sombre cause nombre de partenaires, institutionnels et privés, qui lui ont accordé leur soutien financier - citons parmi eux le Conseil régional d'Aquitaine, le Conseil général des Pyrénées Atlantiques, la ville de Pau, la BNP Paribas, le réseau des librairies aquitaines... La liste exhaustive de ces mécènes figure sur la page d'accueil du site de l'événement - une visibilité qui les remercie comme il convient.
Jean-Christophe Tixier et ses amis, pour lancer leur manifestation, l'ont basée au funiculaire, qui relie la gare à la place Royale. À partir de ce lieu emblématique bien connu de tous les Palois, les diverses animations prévues rayonnent en de multiples endroits comme le Pavillon des Arts, le kiosque de la place Royale, le théâtre Saint-Louis, le cinéma Le Méliès, etc. Tout un réseau est ainsi tissé par les organisateurs et leurs invités. Noir et festif, cela va de soi.

Cette édition

La première édition du festival noir pallois a, paraît-il, attiré plus de trois mille visiteurs. Ce fut un bel encouragement pour les organisateurs qui, à peine close cette fête noire, se sont alors préparés pour mettre en œuvre la deuxième. Et nous voilà aux premiers jours de l'automne 2010, prêts à repartir pour un aller-retour dans les noirceurs littéraires. Le voyage se fera cette année vers le Septentrion puisque Pau invite la Suède à sa fête noire. Y aurait-il quelque relent de Milleniumania dans ce choix thématique ?
Sous le parrainage de Marc Villard, une large quinzaine d'auteurs seront réunis pour rencontrer leurs lecteurs et parler avec eux de leurs livres, de leur travail... tout en signant les volumes qu'on voudra bien leur tendre :
Maj Sjöwall, Johan Theorin, Kjell Eriksson, Franz Bartelt, Jean-Bernard Pouy, Lalie Walker, Marcus Malte, Christian Roux, Anne Secret, Marin Ledun, Thierry Niogret, Loustal, Jean-Christophe Chauzy, Jean-Philippe Peyraud, Joe G. Pinelli, Max Cabanes.
Il y eut une ouverture avant l'heure du festival dès le jeudi 23 septembre à 20 heures avec la projection, au cinéma Le Mélies, de Morse, de Tomas Alfredson (2006). Mais le véritable coup d'envoi est la journée réservée aux publics scolaires, le vendredi 1er octobre, annoncée la veille au soir, jeudi 30 septembre, par un spectacle d'ouverture donné à 20 heures au théâtre Saint-Louis : Intramuros, par la compagnie jazz Lubat, sur des textes de Marc Villard.
Le programme détaillé, jour par jour et heure par heure, est à découvrir sur cette page, ou bien à télécharger ici sous forme de fichier .pdf. Il y a tout de même quelques manifestations marquantes que l'on aimerait signaler. Notamment trois expositions : des photographies de Cyrille Derouineau au Pavillon des arts, des planches originales signées par les dessinateurs invités à la chapelle de la Persévérance, et des "Scènes de crime en Suède" prêtées par l'Institut suédois au Royal Saint-André.
Trois spectacles :
- Samedi 2 octobre à 14 h 30 et à 16 h 30 au kiosque place Royale, Le Testament de Vanda, par la compagnie Écrire un Mouvement de Thierry Escarmant
- Samedi 2 octobre à 20 heures au théâtre Saint Louis, enregistrement public des "Papous dans la tête" de France Culture
- Dimanche 3 octobre à 16 heures, Qu'avez-vous vu au théâtre Saint-Louis ?, par la compagnie Écrire un mouvement de Thierry Escarmant.
Deux conférences-débats :
- Samedi à 15 heures au théâtre Saint-Louis ; "Un polar, avec deux glaçons SVP", animé par Christine Ferniot, avec les auteurs suédois.
- Dimanche à 15 heures à la chapelle de la Persévérance, "Dessine-moi un polar", animé par Clémentine Thiébault, avec les illustrateurs invités.
Et... un film, le samedi 2 ctobre à 18 heures au cinéma Le Méliès : Jar City de Baltasar Kornakur (2007), d'après le roman éponyme d'Arnaldur Indridason. La projection sera précédée d'une présentation du film par Marc Villard.
Attention à la fermeture des portières... Le train va bientôt partir !

Parmi les invités : Max Cabanes | Marin Ledun | Loustal | Marcus Malte | Joe G. Pinelli | Jean-Bernard Pouy | Christian Roux | Anne Secret | Maj Sjöwall | Johan Theorin | Marc Villard | Lalie Walker

Pied de page