HB Henderson's boys 1 - L'Évasion

Cooker jaugea la dextérité du marquis en connaisseur. Au moins cet homme savait dépuceler un flacon.
Jean-Pierre Alaux & Noël Balen - Nuit d'ivresse en Castille
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Aucune terre n'est promise
Écrivain de polar et de fantasy ayant connu un succès modéré, Lior Tirosh fuit les ruines de son mariage ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 11 mai

Contenu

Roman - Espionnage

HB Henderson's boys 1 - L'Évasion

Guerre MAJ jeudi 09 septembre 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 13 ans

Prix: 15 €

Robert Muchamore
The Escape - 2009
Paris : Casterman, mai 2010
256 p. ; illustrations en noir & blanc ; 23 x 16 cm
ISBN 2203024291
Henderson's boys, 1

Ce qu'il faut savoir sur la série

Cette série d'espionnage découle d'une précédente intitulée "CHERUB", et revient sur les origines d'une société dont les héros sont de jeunes agents des services secrets britanniques, tous orphelins de douze à dix-sept ans. Pour le moment, trois tomes sont parus en Angleterre et les aventures se déroulent durant la Seconde Guerre mondiale.

Espions en herbe

Robert Muchamore est l'auteur d'une série d'espionnage, CHERUB, très appréciée des adolescents, dont les héros sont de jeunes agents des services secrets britanniques, tous orphelins de douze à dix-sept ans. Henderson's boys reprend les mêmes principes en y ajoutant quelques distances chronologiques puisque l'histoire se situe durant la Seconde Guerre mondiale.

Marc Kilgour, douze ans, s'échappe d'un orphelinat de Beauvais où il est maltraité par un directeur tyrannique. Il se retrouve sur la route de Paris en plein exode, au milieu d'une population hébétée et sous les bombardements. En parallèle, nous suivons une famille d'origine anglaise, les Clarke, fuyant les services secrets allemands, qui aimeraient bien mettre la main sur des plans en leur possession, en direction de la zone libre. Mais Digby Clarke meurt sous les bombes, laissant seuls ses enfants Rosie et Paul. Ces derniers doivent téléphoner à un ami de leur père, Charles Henderson, mais ne trouvent aucun numéro. Quant à Marc, il arrive entier à Paris, se réfugie dans une maison désertée appartenant à un certain Charles Henderson et tombe nez à nez avec la police allemande et la Gestapo, bien décidées à trouver le propriétaire des lieux.

Ce premier volume (trois sont annoncés) se révèle prometteur : intrigues et personnages sont vivement plantés sur un décor captivant qui restitue de façon claire le chaos des débuts de l'occupation allemande et de l'exode. Les aventures des jeunes héros se déroulent sans aucun temps mort du 5 au 15 juin 1940, et la violence des scènes d'affrontement et de débâcle, sans être jamais gratuite, donne au roman une vérité brute à laquelle nous ne sommes guère habitués dans ce type de série de pure distraction.
La fin de L'Évasion nous largue en plein suspense et les jeunes lecteurs devraient bondir sur la suite des aventures de ces James Bond en culottes de golf.

Citation

Pour raison d'État, ces agents n'existent pas.

Rédacteur: Patricia Châtel vendredi 03 septembre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page