Les Louchetracs

Si j'avais su plus tôt que ce maçon était ton compagnon, je t'aurais conseillé de quitter la ville au plus vite, mais maintenant il risque autant dehors que dedans. Et à l'intérieur, toi, au moins, tu es en sécurité.
Laetitia Bourgeois - Les Assiégés du mont Anis
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Cemetary Road
Bienville est une ville du Mississippi en perte de vitesse qui croit qu'elle va réussir à rester dyna...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 14 juin

Contenu

Roman - Insolite

Les Louchetracs

Braquage/Cambriolage MAJ lundi 01 novembre 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 20,9 €

Jean Mariolle
Paris : La Manufacture de livres, octobre 2009
236 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-35887-004-7

Au milieu du Milieu

Vous vous appelez Roger l'Américain, vous vivez dans les années 1960 à Paris. Vous êtes en pyjama à la prison de la Santé, accroupi à la tête du lit d'un certain Pierre Frosset dit Pierrot, "trente cinq ans, un mètre soixante trois sans godasses, brun, ondulé des roseaux, sympa de la terrine" qui vous raconte comment, avec Fusil resté dans la bagnole, Bébert la Caille et le Fripé ils ont attaqué la BNP de la rue de République à Aubervilliers et comment ils se sont fait balancer aux flics qui les attendaient à la sortie. Imaginez, parce que si vous ne pouvez pas (et on peut ne pas pouvoir je vous l'accorde), ce n'est pas très grave vous pouvez toujours lire Les Louchetracs>.
Les Louchetracs c'est la transcription des enregistrements de la Brigade antigang micro branché dans la planque des voyous en plein boulot, c'est l'effet Striptease sur France 3 sans caméra, juste à l'encre et au papier, le livre qui vous apprend a faire des casses dans les règles de l'art. Les Louchetracs, c'est l'anthropologie du crime organisé sur les étagères de sa bibliothèque, les minutes du cour de la chaire Es Crime à la Sorbonne (étudiants, étudiantes, choisissez bien les Unités de valeurs qui rapportent...). D'ailleurs, c'est tellement dans l'ambiance que celui qui l'a écrit savait qu'il allait rester au "séchoir" suffisamment longtemps pour que les faits révélés soient prescrits par le milieu à sa sortie (bienfait de la détention pour les lecteurs de polars...). Aussi, l'auteur (Jean Mariolle, mais aussi Salinas, ou encore Édouard Rimbaud, ou encore Jean Rimbault, ça dépend des fichiers, il paraît même qu'il y a eu un nègre, tout n'est pas clair dans cette histoire mais ça on pouvait l'imaginer...) se lâche avec une sincérité de jeune communiant et montre son savoir dans un élan d'inspiration confondant. Et on se dit soudain qu'il n'y a guère que la pratique de l'écriture (avec ce qu'elle sait faire oublier de retenue pour prix de l'inspiration) pour faire accoucher des clients d'un tel calibre...

Citation

Je colle un coup de pied au cul au Directeur de la banque. 'Adopte la position commune, bambin, j'ordonne. À plat ventre et les bras au dos. Ici pas de différence entre patron et employés. On est pour la suppression des classes. C'est du marxisme banditisme.'

Rédacteur: Olivier Nouvel jeudi 28 octobre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page