L'Espoir fait vivre

Une telle absence de surveillance me causa une sensation étrange. Ce lieu était un bastion imprenable, un cercle fermé à l'intérieur duquel les secrets, s'ils existaient, étaient bien gardés.
Alicia Giménez Bartlett - Le Silence des cloîtres
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Aucune terre n'est promise
Écrivain de polar et de fantasy ayant connu un succès modéré, Lior Tirosh fuit les ruines de son mariage ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 08 mai

Contenu

Roman - Policier

L'Espoir fait vivre

Urbain MAJ vendredi 15 avril 2011

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 23 €

Lee Child
Nothing to Lose - 2008
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean-François Le Ruyet
Paris : Le Seuil, janvier 2011
518 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-02-099212-1
Coll. "Policiers"

Actualités

  • 13/01 Édition: Parutions de la semaine - 13 janvier
    Dire que les semaines se suivent et se ressemblent tient aujourd'hui du non sens. Les nouveautés de la semaine débarquent en force. Gaïa y va de son triptyque polar. Ces publications sont toujours source d'heureuse surprise, et ce qui sont en recherche d'émotions fortes et bien léchées devraient aller voir par là. Enfin, ce n'est qu'un avis. Sinon, vous avez toujours la possibilité de vous retrancher derrière des valeurs sûres. Rivages publie deux romans de Donald E. Westlake dans deux formats. S'y ajoutent Le Zéro, de Jesse Walter et un étrange MachiAdam, de Jilali Hamham. Deux ouvrages à suivre !
    Mais s'il vous faut vous plonger dans un ouvrage à la qualité certaine, alors c'est sans contestation possible Le Onzième pion, de Heinrich Steinfest.
    S'il vous est possible de faire votre choix alors c'est par là :

    Grand format :
    La Tristesse du samouraï, de Victore del Arbol (Actes sud, "Actes noirs")
    La Peau de l'autre, de David Carkeet (Le Seuil, "Policiers")
    Étranges vérités, de Vera Caspary (Omnibus, "Omnibus")
    Elle savait, de Lee Child (Calmann-Lévy, "Robert Pépin présente")
    Kama Jann, de Dominique Eddé (Albin Michel)
    Le Garçon dans le chêne, de Fredrik Ekellund (Gaïa, "Polar")
    Le Corbeau de Saint-Triex, de Gérard Estragon (Terriciaë, "Sangria")
    Baby leg, de Brian Evenson (Le Cherche midi, "Lot 49")
    Le Baiser de Judas, de Anna Grue (Gaïa, "Polar")
    De bons voisins, de Ryan David Jahn (Actes sud, "Actes noirs")
    Hotël Adlon, de Philip Kerr (Le Masque, "Grands formats")
    Le Sixième homme, de Monica Kristensen (Gaïa, "Polar")
    Nouvelle lune, de Hélène Ladier (La Lampe de Chevet)
    Salve regina, de Cécile Laggiard (Terriciaë)
    L'Assassin éthique, de David Liss (Jean-Claude Lattès)
    Meurtres au manoir, de Willa Marsh (Autrement, "Littératures")
    Remous en eaux troubles, de Muriel Mérat & Alain Dedieu (Ex aequo, "Rouge")
    Piège boréal, de David Moitet (Les Nouveaux auteurs, "Thriller")
    Le Rituel des minotaures, de Arnaud Papin (Ex aequo, "Rouge")
    Six pieds sous la poterne, de Sophie Redouly (Le Petit pavé)
    Tu es moi, de Sara Shepard (Fleuve noir, "Territoires")
    Le Onzième pion, de Heinrich Steinfest (Carnets Nord, "Roman noir")
    Environnement mortel, de Pascal Vatinel (Le Rouergue)
    Depuis le temps de vos pères, de Dan Waddell (Le Rouergue, "Rouergue noir")
    Le Zéro, de Jess Walter (Rivages, "Thriller")
    Les Enquêtes de Crispin, le chevalier décu. Le voile des mensonges, de Jeri Westerton (Pygmalion, "Policiers")
    Mémoire morte, de Donald E. Westlake (Rivages, "Thriller")

    Poche :
    Saint-Tin en amères loques, de Pauline Bonnefoi (Le Léopard démasqué, "Les Aventures de Saint-Tin et son ami Lou")
    L'Apparence de la chair, de Gilles Caillot (Le Toucan)
    Au-delà du périph, de Pascal Candia (Sirius Paris, "Régipolice")
    Les Yeux fermés, de Gianrico Carofiglio (Rivages, "Noir")
    L'Espoir fait vivre, de Lee Child (Points, "Thriller")
    La Mort en guêpière, de Lucienne Cluytens (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    La Lune était noire, de Michael Connelly (LGF, "Policier")
    Les Leçons du mal, de Thomas H. Cook (Points, "Policiers")
    Côté Maroc  nouvelle noire. 4, collectif (Marsam)
    Bow-window ou Les Marroniers de la rue Clisson, de Marthe Dutertre (En marge, "Idées noires")
    Hold-up à Saint-Quentin, de Francis Essique (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Opération Champagne, de Jean-Paul Fosset (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Les Lieux infidèles, de Tana French (Points, "Thriller")
    American subversive, de David Goodwillie (J'ai lu, "Policier")
    Les Eaux troubles, de Laurent Guillaume (LGF, "Policier")
    MachiAdam, de Jilali Hamham (Rivages, "Noir")
    La Nuit sauvage, de Terri Jentz (Points, "Policiers")
    Vampires, de Thierry Jonquet (Points, "Roman noir")
    Une douce flamme, de Philip Kerr (LGF, "Policier")
    Captifs de Terroma ? Coolter et Quincampoix sur la trace des Géants ! de Jonas Lenn (Clef d'argent, "Ténèbres et Cie")
    La Petite fille de ses rêves, de Donna Leon (Points, "Policiers")
    La Nuit de San Marco, de Loredan (LGF, "Policier")
    Mon frère est parti ce matin..., de Marcus Malte (Folio, "2 euros")
    L'Homme inquiet, de Henning Mankell (Points, "Policiers")
    La 7e victime, de Aleksandra Marinina (Points, "Policiers")
    Tu ne m'attraperas pas, de Jennifer McMahon (LGF, "Thriller")
    La Femme congelée, de Jon Michelet (Points, "Policiers")
    Eva Moreno, de Hakan Nesser (Points, "Policiers")
    Aztèques freaks, de Stéphane Pajotv(Baleine, "Le Poulpe")
    Le Prix de l'hérésie, de S. J. Parris (10-18, "Grands détectives")
    Une ombre sur la ville, de James Patterson (LGF, "Thriller")
    Mauvais fils, de George P. Pelecanos (Points, "Policiers")
    Dorchester Terrace (Pitt), de Anne Perry (10-18, "Grands détectives")
    True Grit, de Charles Portis (J'ai lu, "Littérature générale")
    Impact, de Douglas Preston (J'ai lu, "Policier")
    Mortelles voyelles, de Gilles Schlesser (Points, "Roman noir")
    Le Code Napoléon, de James Twining (City, "Thrillers")
    Jeu de massacre au château, de Claude Vasseur (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Les Fous de Benghazi, de Gérard de Villiers (Gérard de Villiers, "SAS")
    Vengeance tchétchène, de Gérard de Villiers (Gérard de Villiers, "SAS")
    Le Sang des innocents, de Donald E. Westlake (Rivages, "Noir")
    Level 26. 2, Dark prophecy, de Anthony E. Zuiker (J'ai lu, "Thriller")
    Liens : Les Yeux fermés |Les Lieux infidèles |American subversive |Une douce flamme |Hôtel Adlon |L'Homme inquiet |La 7e victime |Eva Moreno |Le Prix de l'Hérésie |Mauvais fils |Mortelles rencontres |Le Onzième pion |La Petite fille de ses rêves |Le Sixième homme |Pauline Bonnefoi |Gilles Caillot |Pascal Candia |Gianrico Carofiglio |Lee Child |Lucienne Cluytens |Michael Connelly |Thomas H. Cook |Jean-Paul Fosset |Tana French |David Goodwillie |Laurent Guillaume |Thierry Jonquet |Philip Kerr |Donna Leon |Marcus Malte |Henning Mankell |David Moitet |Håkan Nesser |Stéphane Pajot |S. J. Parris |James Patterson |George P. Pelecanos |Anne Perry |Charles Portis |Gilles Schlesser |Heinrich Steinfest |Donald Westlake |Monica Kristensen |Vera Caspary

Polar euclidien

Lee Child a de nombreux romans à son actif, mais c'est sans doute la première fois qu'il s'attaque à un sujet aussi ambitieux que celui de la ville aux allures fantastiques sous la coupe d'un homme. Un récit qui pose la question de la guerre (à travers une "veuve" et des réseaux comme ceux qui permirent aux jeunes réfractaires de fuir l'engagement au Vietnam). Il réalise le tout à travers une intrigue classique, balisée, et efficace, même si quelque peu répétitive.

Il y a quelques années, les Pretenders chantaient, faisant écho aux doigts entrecroisés et tatoués "Hâte" et "Love" de Robert Mitchum dans La Nuit du chasseur : "A Thin Line Beetween Love And Hate". Cette fine ligne on la retrouve aussi marquée sur le sol séparant l'espoir ("Hope") du désespoir ("Despair"). Jack Reacher, ancien militaire qui a pris la tangente et traverse les États-Unis en diagonale, vient justement de dépasser Hope, et se fonce sur Despair. À la frontière des deux villes, le macadam change, la route a comme un soubresaut. Jack Reacher devrait se méfier mais il continue. Arrivé à Despair, il comprend qu'il n'est pas le bienvenu et la police lui demande de quitter la ville. Obstiné il veut en savoir plus. Lors de sa première aventure, Reacher arrivait dans une ville et se trouvait coincé par la police locale. Est-ce à dire que la boucle est bouclée ?

L'Espoir fait vivre, douzième aventure de Jack Reacher, continue à décliner ces thèmes géométriques. La ville aux symétries marquées (les rues ne sont nommées que par le numéro et leur position géographique) est hors du monde, comme dans une bulle. Une ligne droite la traverse protégée par une caserne. Après c'est l'autoroute, la civilisation. Entre la caserne et la ville, l'usine dont le patron est propriétaire de la ville, son maire et son prédicateur religieux. Une usine qui ressemble à un labyrinthe où chaque container semble fermer les perspectives. Pour découvrir la vérité, Reacher tourne en spirale autour de la ville, découvre un cadavre mais la géométrie est tenace. Le plus court chemin vers la solution, c'est la ligne droite, l'entrée en ville. À l'inverse cette ville close ne voit que son prédicateur partir toutes les nuits en avion et revenir au matin. Il faudra de nombreux allers-retours pour percer la solution.


On en parle : Alibis n°38

Citation

Reacher détestait rebrousser chemin. Il aimait avancer, tête baissée, et advienne que pourrait.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 15 mai 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page