Lennox

Elle tira nerveusement sur sa cigarette et la cendre s'écrasa sur le linoléum. Retournant vers la salle de bains, son verre de gin-vodka toujours à la main, elle ondula quelques instants sur un air à la mode qu'elle chantonnait.
Astrid Monet - À Paris coule la mer du Nord
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Nuit tombée sur nos âmes
Wag est un militant de gauche qui participe aux manifs. Mais il a commis un acte délictueux, ce qui le re...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 21 septembre

Contenu

Roman - Noir

Lennox

Hard boiled MAJ mardi 19 avril 2011

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20,5 €

Craig Russel
Lennox - 2009
Traduit de l'anglais par Aurélie Tronchet
Paris : Calmann-Lévy, avril 2011
324 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 978-2-7021-4203-5
Coll. "Robert Pépin présente"

Actualités

  • 10/02 Édition: Parutions de la semaine - 10 février
    Alain Claret, Belinda Bauer, David Fulmer, Elsa Marpeau, Naïri Nahapetian mais aussi Brian Freeman : autant d'auteurs déjà-lus qui reviennent sur le devant de la scène à l'occasion d'une semaine chargée. Saluons le retour de Jerome Charyn avec son personnage fétiche Isaac Sidel. L'homme découvert à la "Série noire", devenu maire de New York, est chez Rivages à l'occasion de la réédition d'un ouvrage paru initialement en 1997. Vous comprendrez que cette réédition s'est fait longtemps attendre. Inutile de vous dire que c'est ici un coup de cœur !
    Mais comme d'habitude, vous êtes libres de faire votre choix :

    Grand format :
    Feux de glace, de Colette Andrieu (Terriciaë, "Sangria")
    L'Appel des ombres, de Belinda Bauer (Fleuve noir, "Thriller")
    Le Monastère oublié, de Steve Berry (Le Cherche midi, "Thriller")
    Tourmente au vatican. 2, Mort pour le Graal, de Pierre Bru (Les 2 Encres)
    La Dernière danse de Joséphine, de Martine Cadière (M. Dricot, "Roman policier")
    Eden, d'Alain Claret (Robert Laffont)
    Le Manoir de la douleur, de Jacqueline Clergeau (Les 2 Encres, "Suspense")
    Europa Blues, de Arne Dahl (Le Seuil, "Policiers")
    Les Secrets du carnet noir, de Roselyne de Donnea (Memry press)
    Cops, de David Ellsworth (Inculte, "Temps réel")
    Le Mystère Sherlock, de J.-M. Erre (Buchet Chastel, "Littérature française")
    Je t'aurai, de Brian Freeman (Presses de la Cité, "Sang d'encre")
    Rampart Street, de David Fulmer (Rivages, "Thriller")
    Hanna était seul à la maison, de Carin Gerhardsen (Fleuve noir, "Thriller")
    L'Indice de la peur, de Robert Harris (Plon, "Suspense thriller")
    7 femmes contre Édimbourg, de Ely M. Liebow (Baker Street)
    Black blocs, de Elsa Marpeau (Gallimard, "Série noire")
    Skin trade, de George R. R. Martin (ActuSF, "Perle noire")
    Impact, de David Michaels (City, "Splinter cell")
    Zéro heure à Phnom Penh, de Christopher G. Moore (MA, "Roman thriller")
    Juste retour des choseses : interview exclusif, de Samuel Mourier (Le Manuscrit)
    Dernier refrain à Ispahan, de Naïri Nahapetian (Liana Levi, "Policier")
    Les Traces de l'Araignée, de Kathy Reichs (Robert Laffont, "Best-sellers")
    La Maison du lys tigré, de Ruth Rendell (Les 2 Terres, "Best-seller")
    Mort postiche, de Mehmet Murat Somer (Le Masque, "Grands formats")
    Black Paint, de Bernard Zier (Le Manuscrit, "Polar")

    Poche :
    La Prophétie Charlemagne, de Steve Berry (Pocket, "Thriller")
    Moisson de sang, de Sharon Bolton (Pocket, "Thriller")
    Ascenseur pour l'échafaud, de Noël Calef (LGF, "Policier")
    El Bronx, de Jerome Charyn (Rivages, "Noir")
    Les neuf dragons, de Michael Connelly (Pointdeux, "Pointdeux")
    L'Ombre dans l'eau, de Inger Frimansson (LGF, "Thriller")
    Swing, de Rupert Holmes (Rivages, "Noir")
    Le Jeu du pendu, d'Aline Kiner (Liana Levi, "Piccolo")
    La Malédiction du livre noir, de Tom Knox (J'ai lu, "Policier")
    Le Chemin des faux serments, de Denis Lépée (Pocket, "Thriller")
    Le Danger dans la peau, de Eric van Lustbader (LGF, "Thriller")
    Meurtriers sans visage, de Henning Mankell (Pointdeux, "Pointdeux")
    Cérémonie, de Richard Montanari (Pocket, "Thriller")
    Vengeances romaines : un hiver meurtrier, de Gilda Piersanti (Pocket, "Policier")
    Autopsie, de Kathy Reichs (Pocket, "Thriller")
    Féroces infirmes, retour des pays chauds, de Tom Robbins (Gallmeister, "Totem")
    Lennox, de Craig Russell (LGF, "Policier")
    T'es beau, tu sais ! de San-Antonio (Pocket, "San-Antonio")
    Intrusion, d'Elena Sanders (Pocket, "Thriller")
    Calais jungles, de Michel Vigneron (Sirius Paris, "Régiopolice")
    Tu tueras ton prochain, de Gérard de Villiers (Gérard de Villiers, "SAS")
    La Guerre de Stratton : un détective au cœur des ténèbres de Londres, de Laura Wilson (LGF, "Thriller")

    Grands caractères :
    Poussière d'os, de Samuel Beckett (Libra diffusio, "Policier")
    Le Cochet du Pont-Neuf, de Jean-Baptiste Bester (Libra diffusio, "Policier")
    Le Sang des bistanclaques, de Odile Bouhier (Libra diffusio, "Policier")
    Tempête sur Cape Cod, de Carol Higgins Clark (Libra diffusio, "Policier")
    Mort sur mesure, de Frances Fyfield ((Libra diffusio, "Policier")
    Lacrimae, de Andrea H. Japp (Libra diffusio, "Policier")
    Les Collines de la chance, de Nora Roberts (Libra diffusio, "Policier")
    Katiba, de Jean-Christophe Rufin (Libra diffusio, "Roman")
    L'Écho des morts, de Johan Theorin (Libra diffusio, "Policier")
    Liens : Poussière d'os |Les Neuf dragons |Le Jeu du pendu |Black blocs |L'Écho des morts |El Bronx |Mort postiche |Le Monastère oublié |Simon Beckett |Steve Berry |Pierre Bru |Jerome Charyn |Michael Connelly |Arne Dahl |Andrea H. Japp |Aline Kiner |Denis Lépée |Henning Mankell |Elsa Marpeau |Naïri Nahapetian |Gilda Piersanti |Ruth Rendell | San-Antonio |Johan Theorin |Michel Vigneron

Frères ennemis

La mondialisation qui occupe nos esprits aujourd'hui ne date pourtant pas d'hier. Déjà en 1953, à Glasgow, Lennox s'y trouve confronté. Cette mondialisation trouve ses racines dans la Seconde Guerre mondiale durant laquelle les soldats qui ont bourlingué à travers le monde ont forcément fait des rencontres, et pour les moins fréquentables d'entre eux, de mauvaises rencontres.
C'est entre autre le cas de Tam McGahern. Ancien soldat du désert, il est revenu en Éosse et entend bien vivre de truanderie. Il rêve d'un gros coup, lié justement à cette mondialisation. Est-ce pour cette raison qu'il est assassiné au fusil dans la chambre de son amie ? Et pourquoi son frère se cache-t-il ? La police cherche du côté des trois gros gangsters qui gèrent la ville, mais ceux-ci, se sachant innocents, engagent Lennox, petit détective privé pour trouver la vérité.
Toute l'intrigue tourne autour de ce personnage, atypique. Détective, il se moque de la loi et essaie de naviguer pour survivre. Amoureux d'une femme, il se contente de liaisons sans lendemain. Canadien, il se plait dans cette Europe tourmentée. Pour le reste il est un héros de roman noir classique pris dans des intrigues qui le dépassent, alors qu'il prend des coups sur la tête et dans le cœur. Il se bat seul contre la police et les truands pour défendre sa vie et son honneur, la routine, quoi.
Le nom du héros, Lennox, était sans doute déjà une indication que l'on allait s'aventurer dans un roman noir car c'est là le nom d'un ami de Philip Marlowe, le détective de Raymond Chandler. Hommage indirect aux personnages et au hardboiled de l'âge d'or, Lennox en emprunte les codes. Détective, femme fatale, police corrompue et brutale, truands qui se partagent la ville, intrigue complexe, humour cynique de bon aloi. On s'installe dans les années 1950 pour une bonne raison et tout se déroule sans fausse note. Mais Craig Russell l'actualise pour ses lecteurs avec des relations sexuelles explicites, une violence crue des coups et une description tangible des traumatismes qui s'ensuivent, et arrière-plan politique peu usité pour éviter d'en faire uniquement un atout nostalgique mais bien pour ancrer ce roman noir dans la réalité contemporaine.


On en parle : La Tête en noir n°151

Citation

Je n'ai nul besoin de me rappeler les encyclopédies de mon enfance pour savoir que le crane contient un organe très vital, non pas qu'il me semble en avoir fait grand usage ces quatre dernières semaines.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 09 août 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page