Le Parrain de Katmandou

Il avait un léger accent espagnol et prétendait venir d'Amérique du Sud, du Venezuela plus précisément, la patrie de Chavez. Jimmy n'était pas vraiment certain qu'il vienne de là-bas, mais tout le monde l'appelait Caracas, alors il se disait qu'il y avait peut-être du vrai là-dedans..
Laurent Guillaume - Delta Charlie Delta
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Boix-aux-Renards
Le titre du nouveau roman d'Antoine Chainas désigne un lieu, un lieu étrange, un lieu de contes et de...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 01 février

Contenu

Roman - Policier

Le Parrain de Katmandou

Mafia - Drogue - Assassinat MAJ lundi 23 mai 2011

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

John Burdett
The Godfather of Kathmandu - 2010
Traduit de l'anglais par Thierry Piélat
Paris : Presses de la Cité, avril 2011
450 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-258-08524-4
Coll. "Sang d'encre"

Actualités

  • 29/06 Édition: Parutions de la semaine - 29 juin
  • 07/06 Jeux: Résultats du concours autour de l'auteur John Burdett
    Les heureux lauréats du concours organisé en partenariat avec les Presses de la Cité et 10-18 sont maintenant connus. Il s'agit de :

    1 - Frédéric Patin (Crozon)
    2 - Isabelle Issaly (Sartrouville)
    3 - Sabrina Oumeddour (Grenoble)
    4 - Jean Begel (Lyon)
    5 - Coralie Gimeno (Saint-Mitres-les-Remparts)
    ----------------------------------------------
    6 - Gladys Trémaux (Le Creusot)
    7 - Jérôme Poulain (Landrecies)
    8 - Valérie Capron (Arques)
    9 - Robert Leconte (Étaing)
    10 - Sébastien Tellier (Amiens)

    Les cinq premiers gagnent un lot composé du Parrain de Katmandou et de Bangkok Psycho. Les cinq suivants "seulement" Le Parrain de Katmandou. Leurs lots seront envoyés très prochainement par la Poste.
    Merci à tous ceux qui ont participé. L'ensemble de k-libre espère que les gagnants prendront plaisir à s'immerger dans l'univers de John Burdett !
    Liens : John Burdett

Dépaysement garanti...

Décidément, le polar permet bien des détours et des libertés. Les "Kay Scarpetta" de Patricia Cornwell finissaient par devenir une saga sur fond criminel, et le personnage-narrateur-héros récurrent Sonchaï Jitpleecheep, s'il mène l'enquête entre deux joints, flanqué d'un acolyte transsexuel, s'intéresse tout autant à son itinéraire karmique de bon bouddhiste. Pourtant, il s'agit bien d'un polar : le roman débute sur le meurtre assez abominable d'un réalisateur d'Hollywood dans un quartier chaud de Bangkok, alors qu'un apprenti-parrain local veut faire de Sonchaï son consigliere - ce qui est assez mal vu karmiquement ! Sonchaïl se retrouve dans le même temps mule passeuse de drogue pour le compte de son patron...
Le Parrain de Katmandou est rythmé par les considérations de ce personnage tragi-comique obsédé par sa foi, qui en fait une sorte de Méndez (le héros de Ledesma) revu et corrigé par Wodehouse, avec évidemment un sens de l'humour typiquement britannique.
Bien sûr, si on préfère le thriller taillé au cordeau et monté comme un film de Michael Bay, ce roman contemplatif ponctué de harangues au farang de lecteur pourra sembler un peu mou et bavard, mais pour peu qu'on adhère à ce personnage à la voix assez unique — ce qui n'est pas vraiment difficile —, on comprend que, comme le dit l'accroche, la série puisse devenir addictive.
À consommer sans modération !


On en parle : La Tête en noir n°151

Citation

Vous me connaissez : je suis la pire des mauviettes de la police thaïe ; je ne survis que grâce à votre protection ; en dix ans de service, je n'ai jamais tué personne, même par accident. N'est-ce pas lamentable ?

Rédacteur: Thomas Bauduret lundi 23 mai 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page