La petite fille de ses rêves

N'essaie pas de disparaître. C'est impossible.
Eric Styles - Tempo
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Cemetary Road
Bienville est une ville du Mississippi en perte de vitesse qui croit qu'elle va réussir à rester dyna...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 23 juin

Contenu

Roman -

La petite fille de ses rêves

Social - Assassinat - Immigration clandestine MAJ dimanche 29 mai 2011

Note accordée au livre: 3 sur 5


Inédit

Tout public

Prix: 20,9 €

Donna Leon
The girl of his dreams - 2008
Traduit de l'anglais (États-Unis) par William-Olivier Desmond
Paris : Calmann-Lévy, février 2011
258 p. ; 21.5 x 14 cm
ISBN 978-2-7021-4140-3
Commissaire Guido Brunetti - à compléter, 18

Actualités

  • 03/02 Édition: Parutions de la semaine - 3 février
  • 13/01 Édition: Parutions de la semaine - 13 janvier
  • 25/02 Édition: Parutions de la semaine - 25 février
    Semaine très k-librée avec les parutions d'un roman de Laurent Fétis, Nocturne pour instrument divers, publié dans la collection dirigée par Thomas Bauduret aux éditions Asgard, "Zones d'ombres" et le roman La Fracture de Coxyde, un "Polar en Nord" de Maxime Gillio, notre spécialiste émérite de l'œuvre de San-Antonio. Et ils tombent plutôt bien car la semaine est assez légère si l'on omet Adieu Gloria, un roman noir aux teintes archaïques de la surprenante Megan Abbot, L'Heure des loups, nouvel opus aux éditions Sonatine de Shane Stevens, et surtout Un hiver de glace, de Daniel Woodrell, sorte de western contemporain, version proximale de Fantasia chez les plouc, de Charles Williams. Si vous n'avez pas le temps de le lire, vous pourrez voir son adaptation au cinéma par Debra Granik (Winter's Bone). Le reste est bien entendu à découvrir :

    Grand format :
    Adieu Gloria, de Megan Abbott (Le Masque)
    Les Fils d'Omphals, de Pierre Bassou (Le Masque d'or, "Adrénaline")
    Diké ou L'Archiviste, de Jérôme Bonneau (Les 2 Encres, "Sang d'encre")
    Le Commissaire Adam et l'énigme de l'expert Haudet, de Yves Cléon (Clea)
    Là où se cache la vérité, de Julie Corbin (Ixelles)
    Jusqu'au sommet de la montagne, d'Arne Dahl (Le Seuil, "Policiers")
    Mort d'un fan des Beatles, de Philippe Dell'ova (Le Masque d'or, "Adrénaline")
    Nocturne pour instruments divers, de Laurent Fétis (Asgard, "Zones d'ombre")
    L'Ombre dans l'eau, d'Inger Frimansson (First, "Thriller")
    Lyalo-ly, de Patrice Guirao (Au vent des îles, "Noir Pacifique")
    Dame de trèfle, d'Alexis Lecaye (Le Masque)
    La Petite fille de ses rêves, de Donna Leon (Calmann-Lévy)
    Il va neiger sur Venise, de Jean Mazarin (Nuits blanches, "Policier")
    Engrenage, de Andrée Mortier (M. Dricot, "Roman policier")
    Justice dans un paysage de rêve, de Mala Nunn (Les 2 Terres, "Best-seller")
    Frontière blanche, de Matti Ronka (L'Archipel, ""Les Maîtres du suspense")
    L'Heure des loups, de Shane Stevens (Sonatine)
    Ultimes rituels, de Yrsa Sigurdardottir (Anne Carrière, "Policier")

    Poche :
    Bigorneaux et lingots à Ré la Blanche, de Robert Béné (De Borée, "Polars")
    Ré la Blanche, ruelle du Puits-sans-Fond, de Robert Béné (De Borée, "Polars")
    La Fracture de Coxyde, de Maxime Gillio (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Le Colibri, de Hervé Jovelin (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Show effroi, de Claude Muller (Papier libre, "Polar en poche")
    Suicides.com, de Michel Ollivier (Papier libre, "Polar en poche")
    Le Putsch, de Gérard Streiff (Krakoen, "Forcément noir")
    Tuez Rigoberta Menchu, de Gérard de Villiers (Gérard de Villiers, "SAS")
    Un hiver de glace, de Daniel Woodrell (Rivages, "Noir")
    Liens : Adieu Gloria |La Fracture de Coxyde |Un hiver de glace |La Petite fille de ses rêves |Diké ou l'archiviste |L'Heure des loups |Ultimes rituels |Arne Dahl |Laurent Fétis |Maxime Gillio |Donna Leon |Gérard Streiff |Daniel Woodrell |Megan Abbott

Ce qu'il faut savoir sur la série

Chronique

Lecteur, ouvre le livre à la page 100, car c'est exactement là que le livre commence ! On se demande bien pourquoi Donna Leon a choisi de le commencer par une vague enquête sur un prête appartenant peut-être à une secte après que le commissaire Brunetti a enterré sa mère. Passons, car on a beau se creuser la tête, on ne voit pas le lien avec l'intrigue principale qui, elle, est bien menée et intéressante. Donna Leon explore ici la communauté Rom de Venise, sujet d'actualité en France comme en Italie, et particulièrement à Venise où débarquent de nombreux migrants venus de l'Est. Brunetti est en effet sur une affaire assez sordide, une fillette de dix ans environ d'après le légiste, qu'il a repêchée dans le Grand Canal. Aucune disparation d'enfants n'a été signalée. Qui est-elle ? Assez vite, Brunetti apprend qu'elle est la fille de Roms qui vivent dans un campement à l'extérieur de Venise. Le commissaire est confronté à ses propres préjugés, à ceux des autres, à son incompréhension face aux comportements d'une communauté qu'il connaît mal, à l'effroi qu'il éprouve face à la mort d'un enfant… et aussi, comme souvent chez Donna Leon, à l'impunité dans laquelle vit une certaine bourgeoisie vénitienne.

Citation

Les gens ne perdent pas leurs enfants. On ne sait plus où on a mis ses clefs ou son portable, on perd son portefeuille ou on se le fait voler, mais on ne perd pas un enfant, surtout s'il n'a que dix ans.

Rédacteur: Marie-Caroline Saussier dimanche 20 mai 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page