L'Héritage Dickens

C'est pratique d'emprunter de l'argent à quelqu'un quand on sait qu'il ne vivra pas assez longtemps pour vous le réclamer.
Seamus Smyth - Trois accidents et un suicide
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tokyo revisitée
1949. Tokyo est occupée par l'armée américaine à la suite de la défaite du Japon. Dans cette métropol...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 16 août

Contenu

Roman - Thriller

L'Héritage Dickens

Historique - Enlèvement - Assassinat MAJ jeudi 06 octobre 2011

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21 €

Louis Bayard
Mr Timothy - 2003
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean-Luc Piningre
Paris : Le Cherche midi, septembre 2011
400 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-7491-1559-7
Coll. "Thriller"

Actualités

  • 07/02 Édition: Parutions de la semaine - 2 février
    Les amateurs de Donald Westlake se réjouiront que cinq ans après sa mort l'on trouve encore matière à publier de ses romans. Ceux d'Arnaldur Indridason pourront s'enthousiasmer d'un ouvrage qui s'intéresse à la genèse ou au background du commissaire Erlendur. Les autres pourront au choix aborder le deuxième livre d'Olivier Barde-Cabuçon ou aller puiser dans le nombre de parutions poche dont celle de Casco Bay, de Tapply. Delcourt qui vient de sortir multiprimé d'Angoulême propose une bande dessinée à l'influence de Pierre Siniac et de son Carton blême avec Per Svensson doit mourir aujourd'hui, de Zidrou & Alexei Kispredilou tandis que Pierre Bayard dont on apprécie les enquêtes littéraires s'attaque au roman d'anticipation en même temps que reparait son enquête sur Hamlet en poche. Pour le reste... Faites votre choix !

    Fictions addulte grand format :
    Le Duel, d'Arnaldur Indridason (Métailié, "Bibliothèque nordique")
    Tuez qui vous voulez, d'Olivier Barde-Cabuçon (Actes Sud, "Actes noirs")
    Parricide. 1, de Carina Bergfeldt (Hachette, "Blackmoon. Thriller")
    Génération, de Denis Bretin & Laurent Bronzon (Le Masque, "Grands formats")
    Les Héritiers de Camelot, de Sam Christer (MA)
    Romans de la nuit, de Frédéric Dard (Omnibus)
    Peur de l'ombre, de Jean-François Delage (Nouveaux auteurs, "Thriller")
    Détectives rétro : une anthologie d'enquêtes excentriques, sous la direction d'André-François Ruaud & Christine Luce (Les Moutons électriques, "Le Rayon vert")
    Le Papillon rouge, de Sam Eastland (Anne Carrière, "Thriller")
    Ministrose, de Thomas Gayet (La Tengo)
    Linceuls de glace, de Lisa Jackson (Mosaïc)
    Dans la gueule de la bête, de Armel Job (Robert Laffont)
    Au cœur du brasier, d'Alex Cava (Mosaïc)
    Les Passagers de la foudre, de Erik Larson (Le Cherche midi, "Documents")
    Juste après, de Rosamund Lupton (Jean-Claude Lattès, "La Petite collection Lattès")
    L'Étrange affaire du cadavre souriant, de Miguel Miranda (L'Aube, "Noire")
    Zone de contagion, de Rick Mofina (Mosaïc)
    Le Soir, Lilith, de Philippe Pratx (L'Harmattan)
    Déroute, de Michael Robotham (Jean-Claude Lattès)
    Le Diable à Westease, de Vita Sackville-West (Autrement, "Littératures")
    Les Âmes captives, de Clara Salaman (Denoël, "Suspense")
    La Chute de M. Fernand, de Louis Sanders (Le Seuil, "Policier")
    Croix de bois, croix de fer, de Sara Shepard (Fleuve, "Territoires")
    Trauma, de Erik Axl Sund (Actes Sud, "Actes noirs")
    Top réalité, de Donald Westlake (Rivages, "Thriller")

    Fictions adulte poche :
    De sang et d'or, de Michèle Barrière (Le Livre de poche, "Policier")
    L'Héritage Dickens, de Louis Bayard (Pocket, "Best")
    Fleur de cimetière, de David Bell (Babel, "Noir")
    Le Boucher du Capitole, de Pascal Candia (Marabout, "MaraBooks poche")
    Dark Eden. 1, de Patrick Carman (City, "Poche. Young adults")
    Luther : l'alerte, de Neil Cross (10-18, "Domaine policier")
    Rose sang, d'Annabelle Demais (Archipoche, "Archipoche")
    La Tuerie d'octobre, de Wessel Ebersohn (Rivages, "Noir")
    Infamies à Singapour, de Shamini Flint (Marabout, "MaraBooks poche")
    Le Tri sélectif des ordures et autres cons, de Sébastien Gendron (Pocket, "Best")
    Ce que cachent les murs, de Lisa Jackson (Mosaïc, "Poche")
    Sacrifices, de Pierre Lemaitre (Le Livre de poche, "Thriller")
    Quatre garçons dans la nuit, de Val McDermid (J'ai lu, "Thriller")
    Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, de Miguel Miranda (L'Aube, "Noire. Poche")
    La Femme sans tête, de Viviane Moore (10-18, "Grands détectives")
    Signes de Croix, de Donat Nobile (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Mortel tabou, de Gilles Schlesser (Parigramme)
    Le Noël des masques, de Kate Sedley (10-18, "Grands détectives")
    La Lance de sang, de Craig Smith (City, "Poche. Thriller")
    Je pars demain pour une destination inconnue, de Maud Tabachnik (Archipoche, "Archipoche")
    Casco Bay, de William G. Tapply (Gallmeister, "Totem")
    Monstre sacré, de Donald Westlake (Rivages, "Noir")

    Bandes dessinées :
    À ta santé, Suzie !, de Philippe Aymond & Jean Van Hamme (Le Figaro, "Les BD culte")
    59° latitude Nord, de Philippe Aymond & Jean Van Hamme (Le Figaro, "Les BD culte")
    Jeu de dupes, de Philippe Aymond & Jean Van Hamme (Le Figaro, "Les BD culte")
    Na zdorovié, Shaniouchka !, de Philippe Aymond & Jean Van Hamme (Le Figaro, "Les BD culte")
    Pages de gloire, de Patrick Bousquet & Régis Hector (Serpenoise)
    U-29, de Florent Calvez & Rotomogo (Akileas)
    Don Vito. 2, de David Chauvel & Erwan Le Saëc (Delcourt, "Sang froid")
    L'Héritage du diable. 3, Rex mundi, de Jérôme Félix & Paul Gaston (Bamboo, "Grand angle")
    Les Chroniques de Conan. 1982. 2, de Michael Fleischer (Panini comics, "Best of Fusion comics")
    Le Voleur de sorts, de Matt Forbeck, Martin Coccolo & Atilio Rojo (Panini comics, "100 % Fusion comics")
    F Four Marvel now !. 1, Adieu et bienvenue !, de Matt Fraction, Mike Allred & Joe Quinones (Panini comics, "100 % Marvel")
    Monsieur Georges. 1, de Roland Monpierre (Dagan)
    Ordures. 1, Entrée Nord, de Stéphane Piatzszek & Olivier Cinna (Futuropolis)
    Motherfucker : édition intégrale, de Sylvain Ricard & Guillaume Martinez (Futuropolis)
    X-O Manowar. 2, Opération Ninjak, de Robert Venditti, Lee Garbett & Stefano Gaudiano (Panini comics, "100 % Fusion comics")
    Putain de guerre ! : 1914-1918, de Jean-Pierre Verney & Jacques Tardi (Casterman)
    The Massive : sous-continent. 2, de Brian Wood (Panini comics, "Best of Fusion comics")
    Per Svensson doit mourir aujourd'hui, de Zidrou & Alexei Kispredilou (Delcourt, "Machination")

    Fictions jeunesse :
    La Piscine était vide, de Gilles Abier (Actes Sud junior, "D'une seule voix")
    Les Loups de l'apocalypse, de K. L. Armstrong & Melissa Marr (Milan jeunsse)
    Dossier océan, de Claudine Aubrun (Rouergue, "DoAdo noir")
    Fantômette et le magicien, de Georges Chaulet (Hachette Jeunesse, "Les Classiques de la Rose")
    L'Énigme du poisson putride, de Emma Kennedy (Casterman, "Poche")
    Wiggins et la nuit de l'éclipse, de Béatrice Nicodème (Le Livre de poche jeunesse, "Policier")

    Mémoires littéraires & correspondance :
    Histoire de ma fuite des prisons de la République de Venise qu'on appelle les Plombs, de Giovanni Giacomo Casanova (Allia, "Petite collection")
    Dieu en soit garde, de Aïssa Lacheb (Au diable Vauvert)

    Criminologie & prisons :
    Giovanni Falcone, un seigneur de Sicile, de David Brunat (Manitoba-Belles lettres)
    Minuit à Pékin : comment le meurtre d'une jeune Anglaise a hanté les derniers jours de l'ancienne Chine, de Paul French (Belfond, "Littérature étrangère")
    La 97e heure : flic un jour, flic toujours, de Christophe Gavat (Michalon, "Récit")
    Le Nouveau capitalisme criminel : crises financières, narco banques, trading de haute fréquence, de Jean-François Gayraud (Odile Jacob, "Document")
    Le Mouton noir : 40 ans dans les coulisses de la République : mémoires, de Loïk Le Floch-Prigent (Pygmalion, "Documents et témoignages")
    400 contre 1 : la véridique histoire du commando Vermelho, de William Da Silva Lima (L'Insomniaque)
    Génération Kalachnikov : les nouveaux gangsters, de Frédéric Ploquin (Fayard, "Documents")

    Littérature (théorie & études) :
    Enquête sur Hamlet : le dialogue de sourds, de Pierre Bayard (Minuit, "Double")
    Il existe d'autres mondes, de Pierre Bayard (Minuit, "Paradoxe")
    Liens : Le Duel |De sang et d'or |Luther : l'alerte |Sacrifices |Je pars demain pour une destination inconnue |Monstre sacré |Arnaldur Indridason |Frédéric Dard |Louis Sanders |Donald Westlake |Michèle Barrière |Louis Bayard |Pascal Candia |Sébastien Gendron |Pierre Lemaitre |Val McDermid |Viviane Moore |Gilles Schlesser |Kate Sedley |Maud Tabachnik |William G. Tapply |Jérôme Félix |Stéphane Piatzszek |Jacques Tardi |Claudine Aubrun |Béatrice Nicodème |Frédéric Ploquin |Pierre Bayard

Un nouveau chant de Noël !

Un ancien personnage de Charles Dickens mène une enquête pour sauver une orpheline et anéantir un réseau de prostitution dans le Londres de 1860. Le premier thriller historique de Louis Bayard.

Timothy Cratchit a maintenant vingt-trois ans. Il mesure cinq pieds huit pouces et pèse cent cinquante-quatre livres. Grâce aux soins, payés par Ebenezer Scrooge, son handicap n'est plus qu'une légère claudication. Mais, il est sans situation, vivant de la générosité "d'oncle Nezer", ce qu'il accepte difficilement.
Un homme lui indique l'adresse de Mrs Ophelia Sharpe. Cette dame tient une maison close. Elle l'adopte et lui demande, contre le clos et le couvert, de lui apprendre à lire. Il loge dans une petite chambre à côté de la salle des tortures. C'est depuis sa fenêtre, donnant sur la cour, qu'il remarque une bâche qui ondule. La tête d'une fillette apparaît fugitivement, puis la bâche et l'enfant disparaissent.
Timothy est obnubilé par la vision d'une gamine assassinée, abandonnée en pleine rue. Il avait entrevu, sous ses haillons, un G et deux yeux marqués au fer. Il assiste le capitaine Gully pour repêcher des cadavres dans la Tamise. C'est ainsi qu'il remonte le corps d'une enfant qui porte la même brûlure. Ces fillettes ont toutes les mains crispées, comme de véritables serres.
Il retrouve celle qui fuyait sous la bâche, mais il peine à l'apprivoiser. À partir de maigres confidences, il comprend qu'un grave danger menace les petites filles des bas-fonds de Londres. Avec Colin, un gavroche londonien, il se lance dans une enquête où il va découvrir un nouveau volet de l'horreur...

Louis Bayard prend Tiny Tim comme héros, un personnage de A Christmas Carol (Un chant de Noël) de Charles Dickens. C'est le jeune fils handicapé de James Cratchit, l'employé maltraité de l'affreux Ebenezer Scrooge. Ce garçon est l'un des artisans de la rédemption de l'employeur de son père. Lorsqu'on sait que Charles Dickens a écrit ce conte pour payer des dettes, on comprend pourquoi l'usurier est si odieux.
Louis Bayard projette ce jeune garçon, une vingtaine d'années après, le confrontant, par grandeur d'âme, à un réseau de prostitution particulièrement ignoble. (Y en a-t-il d'autres ?)
Il construit un cadre s'inspirant de celui cher à Charles Dickens tout en faisant affronter à ses héros des démons plus sexués, approcher des perversions plus adultes que celles proposées par son prédécesseur. L'auteur choisit de planter son intrigue dans la période qui précède Noël et conclut son histoire pour le jour de la fête. Cette époque lui permet de créer une atmosphère de froid, de pluie, de brouillard...
Louis Bayard s'est amusé à disperser, au fil de son récit, nombre de références à l'auteur dont il reprend le personnage, que ce soit des lieux, des ambiances, des situations. Cependant, il n'est pas nécessaire d'être un "dickensien" averti pour apprécier ce livre. L'histoire est écrite de façon adroite, la tension de l'intrigue croît au fil des pages et les personnages sont croqués avec justesse et véracité.
L'auteur fustige cette haute société intouchable, source de perversions et de débauches. Il mène une réflexion sur le sort des enfants isolés qui survivent dans des conditions extrêmes, conditions que l'on a du mal à concevoir aujourd'hui, mais dont l'existence nous rattrape en regardant dans les pays plus déshérités que le nôtre.
Mais Louis Bayard, instille, avec son héros, beaucoup de sensibilité, voire de mélancolie face aux difficultés du deuil, à la déchirure de la perte d'un être cher. Timothy est hanté régulièrement par le fantôme de James Cratchit, décédé six mois auparavant.

Avec L'Héritage Dickens, Louis Bayard signe son premier thriller historique, un roman de belle facture, servi par un sens acéré de l'intrigue, un goût pour les personnages tout en demi-teintes, parfaitement humains avec leurs faiblesses, leurs défauts, avec leurs éclairs de rédemption, de grandeur.

Citation

On voit de ces choses, Peter. De jeunes filles mortes avant même d'avoir vécu, pardi. Comme si elles ne se demandaient pas, elles, avant de rendre l'âme, pourquoi on leur imposa tant d'épreuves ?

Rédacteur: Serge Perraud jeudi 12 janvier 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page