La Mélodie de Mélodie

J'ai acheté cinq costumes noirs. Et autant de Borsalinos. Mitraillettes. Pistolets. Chargeur de cartouches. Couteaux [...] La fille à la caisse m'a fait un sourire si aimable que j'ai pensé qu'elle était prête à me prendre dans ses bras. - Vous allez jouer aux gangsters, monsieur ? - Je vais être un gangster. - Oh, mon... mon Dieu ! - Ne vous donnez pas la peine d'enregistrer ces articles, je compte les voler.
Genichiro Takahashi - Sayonara Gangsters
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Éclipse totale
Harry Hole a été exclus de la police, ce qui ne l'empêche pas de couler des jours heureux, bouteille ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 15 avril

Contenu

Album - Policier

La Mélodie de Mélodie

Musique - Braquage/Cambriolage MAJ mardi 20 décembre 2011

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 5 ans

Prix: 13,5 €

Hubert Ben Kemoun (scénario), Bruno Heitz (dessin)
Paris : Seuil jeunesse, septembre 2011
28 p. ; illustrations en couleur ; 32 x 24 cm
ISBN 978-2-02-104087-6
Coll. "Album jeunesse"

Bonheur en musique

C'est un bien bel album que nous proposent Hubert Ben Kemoun et Bruno Heitz, deux habitués de la littérature jeunesse. "Il n'y a pas de quoi faire une enquête policière" énonce dans une jolie langue versifiée un Hubert Ben Kemoun inspiré. Il prouve par là-même que cette petite enquête sur l'intrusion dans la chambre de Mélodie d'un cambrioleur malin se finira d'elle-même, toute seule. Car contrairement à ce que l'on pense, le vol n'est pas tant physique que délétère. Le voleur s'est emparé d'une chanson. Celle que Mélodie réservait dans l'intimité de sa chambre à son amoureux. Pas d'enquête, donc, mais quand même un larcin et un détective. Seulement voilà, nous sommes dans un album pour jeunes enfants, très jeunes même parce qu'ils peuvent écouter cette histoire dès cinq ans. Les illustrations tout en couleurs de Bruno Heitz offrent de très mignons personnages cerclés à l'encre noire, qui pourraient très bien être des collages. Les à-plats tranchent de page en page. Bruno Heitz se joue de l'espace, et n'hésite pas à nous proposer des personnages hilares et tête bêche. Quant à la morale de l'histoire, tel est pris qui croyait prendre car l'inspecteur le sait : cette chanson volée va très vite reprendre sa liberté, et parcourir les rues et les maisons. Et la jolie Mélodie ? Eh bien, elle retrouve les paroles, l'air, en même temps qu'elle découvre d'autres chansons. Et tout le monde s'en réjouit !

Illustration intérieure

La vérité se trouve-t-elle sous un tapis ? Que nenni ! Les paroles se sont tout simplement envolées...


Citation

Il avait une arme cachée sous son habit ! Un coutelas long comme ça, au manche en bois vernis !

Rédacteur: Julien Védrenne lundi 19 décembre 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page