Le Garçon dans le chêne

En même temps qu'elle émettait ce cri, la douce et suave Diane de Fumel avait sorti une lame effilée du poignet de sa cotte tailladée et, d'un bond, l'avait appliquée sur la gorge de Catherine de Médicis.
Jean d'Aillon - Nostradamus et le dragon de Raphaël
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Leur domaine
À Os, en Norvège, Roy gère l'unique station service de cette petite ville désertée qui ne vit plus qu...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 05 décembre

Contenu

Roman - Policier

Le Garçon dans le chêne

Social - Tueur en série MAJ lundi 30 avril 2012

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21 €

Fredrik Ekelund
Pojken i eken - 2003
Traduit du suédois par Philippe Bouquet
Montfort-en-Chalosse : Gaïa, janvier 2012
240 p. ; 24 x 15 cm
ISBN 978-2-84720-214-4
Coll. "Polar"

Actualités

  • 22/11 Édition: Parutions de la semaine - 22 novembre
    Après des mois de publication intensive, cette semaine permet de "respirer". Bien sûr, on retrouve quelques honnêtes et habitués artisans du livre tels le duo Søren Hammer & Lotte Hammer, Liza Marklund ou encore Nele Neuhaus, bien sûr l'on ne peut que s'enthousiasmer de la parution du nouveau roman de Jérémie Guez, bien sûr l'on ne peut que apprécier la réédition même si en grand format de La Carverne des idées, œuvre magistrale de José Carlos Somoza, mais au final l'impression qui demeure c'est que pour une fois l'on n'est guère submergé par les romans. Quelques Michael Connelly sont réédités en poche tout comme Le Condottière, de Georges Perec (assez indigeste, à lire plus comme une curiosité, ce qu'il est dans les faits). Le Prix du Quai des Orfèvres 2014, attribué à Hervé Jourdain, sort en poche aux éditions Fayard. Il y a quelques perles à dégotter peut-être du côté de James Sallis ou de Pascal Garnier ou encore de Keigo Higashino.
    La grande parution c'est avant tout et sans contestation possible l'adaptation DU roman de James Ellroy Le Dahlia noir, par Matz, Fincher et Hyman en bande dessinée dans la collection "Rivages-Casterman-noir". Un grand roman ne signifie pas une grande bande dessinée, mais dans le cas qui nous intéresse, avec l'apport du talentueux Myles Hyman dont les cases figent bien l'époque, c'est chose faite et certaine.
    Pour le reste, notons deux essais dans la catégorie cinéma pour les fanas de mauvais genres et de série B. Ajoutons une murder party, qui s'impose à l'approche des fêtes, et des ouvrages aux thématiques captivantes chez De Borée dans leur collection "Histoire & documents".
    À vous de choisir !

    Fictions adulte grand format :
    100.000 dollars pour l'Everest, de Yves Ballu (du Mont-Blanc)
    Le Boucher de Collioure, de Marie-France Barbet & Anne-Marie Roméro (Mare Nostrum, "Polar historique")
    Rouge encore, de Anders Bodelsen (Autrement, "Littérature noire")
    Les Souriants, de Miranda L. Coldepiee (du Malin, "Polar noir & rouge")
    Les Tables des Templiers, de Adrian Dawson (Le Cherche midi)
    Booza, de Jean-Claude Guégan (Presses du Midi, "L'Illusion")
    Du vide plein les yeux, de Jérémie Guez (La Tengo)
    Le Cercle des cœurs solitaires, de Søren Hammer & Lotte Hammer (Actes Sud, "Actes noirs")
    Dark secrets, de Michael Hjorth & Hans Rosenfeldt (Prisma media)
    Le Loup rouge, de Liza Marklund (Hachette, "Blackmoon. Thriller")
    Vent de sang, de Nele Neuhaus (Actes Sud, "Actes noirs")
    La Caverne des idées, de José Carlos Somoza (Actes Sud, "Actes noirs")
    Le Pirate philippin, de Helle Vincentz (Prisma media, "Prisma noir")
    Le Père Denoël est-il une ordure ?, de Gordon Zola (Le Léopard démasqué)

    Fictions adulte poche :
    Terreur mortelle, de Allison Brennan (J'ai lu, "Pour elle. Romantic suspense")
    Le Cercle maudit de Brocéliande, de Jacques Caouder (Ouest et compagnie, "Roman policier")
    Une écharde au cœur, de Jean-François Coatmeur (Le Livre de poche, "Policier")
    Créance de sang, de Michael Connelly (Points, "Policiers")
    Deuil interdit, de Michael Connelly (Points, "Policiers")
    Du plomb pour ces demoiselles, de Frédéric Dard (Pocket)
    Le Garçon dans le chêne, de Fredrik Ekelund (Folio, "Policier")
    Trop près du bord, de Pascal Garnier (Points, "Roman noir")
    Le Prix à payer, de Soren Hammer & Lotte Hammer (Babel, "Noir")
    Un café maison, de Keigo Higashino (Babel, "Noir")
    Le Sang de la trahison, de Hervé Jourdain (Fayard, "Policier")
    Blanche-Neige doit mourir, de Nele Neuhaus (Babel, "Noir")
    Dies irae, de John C. Patrick (Lokomodo, "Zone d'ombres")
    Le Condottière, de Georges Perec (Points)
    Salt River, de James Sallis (Folio, "Policier")
    Cour d'assises, de Georges Simenon (Folio, "Policier")
    Seuls les morts ne rêvent pas, de Vidar Sundstøl (Points, "Roman noir")
    Le Roi lézard, de Dominique Sylvain (Points, "Policiers")
    Désert barbare, de Maud Tabachnik (Le Livre de poche, "Policier")
    Le Monogramme de perles, de Josephine Tey (10-18, "Grands détectives")
    Le Silence, de Jan Costin Wagner (Babel, "Noir")

    Bandes dessinées :
    Bob Binn contre XYZ. 1, de Jacques Acar, André-Paul Duchâteau & Édouard Aidans (Pan-Pan)
    Hero corp. 2, Chroniques, de Simon Astier (Soleil, "Soleil French Comics")
    Dernières cartouches, de Brian Azzarello & Eduardo Risso (Urban comics, "Vertigo classiques")
    Le Grand final, de Brian Azzarello & Eduardo Risso (Urban comics, "Vertigo classiques")
    Le Grand nettoyage, de Brian Azzarello & Eduardo Risso (Urban comics, "Vertigo classiques")
    Partie de chasse, de Enki Bilal & Pierre Christin (Casterman)
    Colorado story : édition de luxe, de Raoul Cauvin & Willy Lambil (Dupuis)
    Bob Fish, de Yves Chaland (Humanoïdes associés)
    Paris, mon amour, de David Chauvel & Hervé Boivin (Dargaud)
    Le Scorpion : intégrale. 2, de Stephen Desberg & Enrico Marini (Dargaud)
    Blacksad. 5, Amarillo, de Juan Diaz Canales & Juanio Guarnido (Dargaud)
    Les Zombies n'existent pas, de Sylvain Escallon (Sarbacane)
    Casanova au service de l'EMPIRE. 2, Gula, de Matt Fraction, Gabriel Bá & Fabio Moon (Urban comics, "Urban indies")
    Fanch Karadec : l'enquêteur breton. 3, La Disparue de Kerlouan, de Stéphane Heurteau & Sébastien Corbet (Vagabondages)
    L'Amérique contre-attaque, de Mark Jennison & Gerardo Balsa (Zéphyr BD)
    Bouncer. 9, And back, de Alexandro Jodorowsky & François Boucq (Glénat, "Grafica")
    Borgia : l'intégrale, de Alexandro Jodorowsky & Milo Manara (Glénat)
    Des cheminots en enfer, de Thierry Lamy & Cédric Hervan (Zéphy BD)
    Belleville story : intégrale, de Arnaud Malherbe & Vincent Perriot (Dargaud)
    Shanghai devil. 2, de Gianfranco Manfredi (Clair de lune, "Petit Pierre & Ieiazel")
    Le Dahlia noir, de Matz, David Fincher & Myles Hyman (Casterman, "Rivages-Casterman-noir")
    La Main qui nourrit, de Matz & Luc Jacamon (Casterman, "Ligne rouge")
    L'Amour à mort, de Ondine Millot & Angelo Di Marco (Steinkis, "Sans filtre")
    Cherub mission. 1, 100 jours en enfer, de Robert Muchamore, Ian Edginton & John Aggs (Casterman, "Les Grands formats")
    Wunderwaffen. 4, La Main gauche du Führer, de Richard D. Nolane & Milorad Vicanovic-Maza (Soleil)
    L'Affaire Francis Blake, de Jean Van Hamme & Ted Benoit (Blake et Mortimer, "Les Aventures de Blake et Mortimer : d'après les personnages d'Edgar P. Jacobs")
    North Pole, de Frédéric Zumbiehl, Alexandre Paringaux & Matthieu Durand (Zéphyr BD)

    Littérature de jeunesse (éveil) :
    Le Nuage policier, de Christoph Neumann (École des loisirs, "Lutin poche")

    Cinéma, télévision & radio :
    Les Méchants dans le cinéma d'horreur, de Arnaud Bordas (Huginn & Munin)
    Eroll Flynn : biographie, filmographie, de Georges Di Lallo (Riveneuve, "Cinéma")

    Jeux et divertissements :
    Murder party à Manhattan, d'Olivier Bourgeois (Marabout, "Boîte à...)

    Criminologie & prison :
    Les Nouvelles affaires criminelles politiques, de Vincent Brousse & Philippe Grandcoing (De Borée, "Histoire & documents")
    Papillon, de Henri Charrière (Retrouvées)
    L'Histoire vraie de la mafia israélienne : Tel-Aviv, Paris, Anvers, New York... enquête au cœur de la criminalité organisée de l'État hébreu, de Serge Dumont (La Manufacture de livres)
    Du sang sur l'histoire, de Frank Ferrand (J'ai lu)
    La Liste noire des multinationales, de Philippe Laget (L'Harmattan)
    Les Grandes affaires criminelles du rail, de Jean-François Miniac (De Borée, "Histoire & documents")
    Délinquants et victimes : la traite des enfants d'Europe de l'Est en France, de Olivier Peyroux (Non lieu)
    Les Génies du mal : 20 crimes parfaits, de Jacques Pradel (Télémaque, "Grand document")
    La Criminalité en France, de Christophe Soullez (Documentation française, "Regard d'expert")


    Liens : Le Prix à payer |Salt River |Le Roi Lézard |Belleville Story 1 - Avant minuit |Belleville Story 2 - Après minuit |Le Sang de la trahison |Les Grandes affaires criminelles du rail |Les Nouvelles affaires criminelles politiques |Le Tueur, 12. La Main qui nourrit |Vent de sang |Deuil interdit |Anders Bodelsen |Jérémie Guez |Liza Marklund |Nele Neuhaus |Gordon Zola |Jean-François Coatmeur |Michael Connelly |Frédéric Dard |Fredrik Ekelund |Pascal Garnier |Keigo Higashino |Hervé Jourdain |John C. Patrick |James Sallis |Georges Simenon |Vidar Sundstøl |Dominique Sylvain |Maud Tabachnik |Josephine Tey |Jan Costin Wagner |Pierre Christin |Stephen Desberg |François Boucq |Vincent Perriot | Matz |Miles Hyman |Arnaud Malherbe |Luc Jacamon |Angelo di Marco |Robert Muchamore |Christophe Soullez

  • 03/04 Édition: L'avis de Philippe Bouquet sur le roman de Fredrik Ekelund et la chronique d'Axelle Simon

Le bruit et l'odeur

Malmö. La Scanie. En Suède. Au delà des paysages campagnards bordés par la mer que nous avions l'habitude de traverser en compagnie de Wallander, le commissaire de Henning Mankell, l'auteur Fredrik Ekelund, lui, choisit pour son polar la ville de Malmö, située à quelques encablures de Copenhague. La troisième ville la plus peuplée de Suède est aussi une ville très cosmopolite avec ses trente pour cent d'immigrés venus d'Iran, du Liban mais aussi d'Europe de l'Est.

Un matin du mois de septembre dans Pildamsparken, le cadavre d'une jeune fille est découvert par un promeneur. La victime âgée de dix-huit ans se révèle être issue d'une famille d'immigrés qui ne semble pas pleurer le sort tragique qui lui a été réservée. Les soupçons de la police se dirigent très vite sur deux de ses cousins, convertis à l'Islam et très en colère à l'égard de leur cousine qu'ils traitaient de dépravée à tel point que celle-ci avait été obligée de quitter le nid familial pour emménager avec une copine de lycée. Car Yasmina, tout aussi croyante, aspirait à une vie de femme libre. Elle aimait danser tous les week-ends au Slagthuset, désirait croquer la vie à pleines dents tout en se sentant musulmane comme elle le confiait dans son journal intime déniché par l'inspecteur Hjalmar Lindström et sa jeune collègue Monica. Ils lancent la traditionnelle enquête de voisinage, dans sa famille, au lycée que fréquentait Yasmina, chez l'amie avec qui elle habitait et auprès de son amoureux Drogan, petit voyou. Hjalmar a l'intime conviction qu'il s'agit d'un crime d'honneur mais les gardes à vue des deux cousins ne donnent rien et l'enquête piétine. Les mois passent, le crime de Yasmina rejoint la pile des affaires non résolues.

Puis à la mi-janvier, c'est une mère de famille, Anna Hagberg qui, à son tour, est découverte sans vie, la nuque brisée, dans une chambre d'hôtel. Quelques roses accompagnées d'une carte signée "Anders" sont les seuls indices qui servent de piste. La même équipe policière est réunie pour mettre la main sur le coupable. Rien ne relie les deux affaires, et une nouvelle enquête de voisinage est conduite, d'abord chez le mari de la victime qui très vite se révèle avoir eu une aventure avec le fameux Anders, immédiatement soupçonné, mais qui meurt dans un accident (ou suicide) en voiture, juste après la visite de Hjalmar et sa collègue Monica à son domicile familial. Finalement c'est le légiste qui établira le lien entre les deux meurtres, les deux femmes ayant eu la nuque brisée de la même manière. Hjalmar est donc en présence d'un seul et même assassin qu'il lui faut débusquer.

Le couple formé de Hjalmar, la cinquantaine, père de famille de cinq enfants et de Monica, jeune recrue, d'origine coréenne, enfant adoptée, est sensé illustrer cette nouvelle Suède aux deux visages. La jeune femme, féministe patentée, se heurte aux idées préconçues de Hjalmar. Les propos mettent mal à l'aise parfois tant le racisme et les préjugés sont latents chez cet inspecteur, en proie à ses doutes vis-à-vis de sa propre famille, son couple battant de l'aile. On sent l'homme, perclus de certitudes, conservateur et qui n'a pas pris la mesure du changement de la société. Monica, quant à elle, est censée représenter la nouvelle génération, mais sans doute de façon un peu trop caricaturale et on a dû mal à adhérer au portrait qui nous est proposé. La quatrième de couverture présente le roman comme un polar social mais reste peu convaincant sur ce versant. De plus, l'auteur nous offre quelques épisodes assez inutiles, l'apothéose étant cette soirée que Hjalmar et Monica passent dans un club échangiste à la recherche du meurtrier après avoir découvert le lien ténu qui unit les deux victimes. Épisode peu nécessaire si ce n'est à ajouter un peu de "piment", Hjalmar étant pris d'une trique insurmontable à la vue d'un threesome ou/et de sa partenaire en petite tenue. Et finalement la figure du meurtrier, sa psychologie n'apporte rien de nouveau sous le soleil suédois. Le roman se referme, laissant un goût d'inachevé dans nos têtes. Pas sûr que Fredrik Ekelund réussisse le pari de renouveler le genre du polar social.

NdR -Suite à la chronique d'Axelle Simon, nous avons reçu un mail de son traducteur, Philippe Bouquet. Son avis sur le roman nous a paru très intéressant. Nous vous invitons à le découvrir.

Citation

Tu pourrais prendre n'importe laquelle de ces rues, et tu trouverais de la merde partout : de la drogue, de la violence, des abus sexuels. Tu n'as pas idée…

Rédacteur: Axelle Simon vendredi 22 septembre 2017
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page