Un petit jouet mécanique

Avec l'impartialité et la fermeté qui conviennent à un homme probe et libre...
Sophie Képès - Probe et libre : un écrivain juré d'assises
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Aucune terre n'est promise
Écrivain de polar et de fantasy ayant connu un succès modéré, Lior Tirosh fuit les ruines de son mariage ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 16 mai

Contenu

Roman - Noir

Un petit jouet mécanique

Psychologique MAJ jeudi 20 septembre 2012

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 17 €

Marie Neuser
Marseille : L'Écailler, septembre 2012
158 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-36476-018-9

Actualités

  • 15/05 Édition: Parutions de la semaine - 15 mai
  • 11/09 Prix littéraire: Sélection 2013 du Prix marseillais du polar
    Sous la direction artistique du romancier Gilles Del Pappas, la sélection du Prix marseillais du polar 2013 a été dévoilée. En partenariat avec l'association Cours Julien, le Barreau de Marseille, la Société générale Marseille-La Plaine et Mativi, ce sont dix romans et dix auteurs qui vont être défendus par des avocats chevronnés et enthousiastes au cours d'un procès, sobrement intitulé "le procès du siècle", présidé par Gilles Del Pappas, son assesseur Nicole Bargigli et le Bâtonnier de Marseille le samedi 28 septembre entre 15 heures et 17 heures en marge de la Semaine noire et de ses Terrasses du polar. Les dix prévenus et leurs défenseurs seront écoutés de près par les sept jurés-lecteurs dument choisis par l'association Cours Julien. Selon les rapports qui nous sont parvenus, chaque avocat bénéficiera de cinq minutes pour assurer une plaidoirie que l'on espère convaincante. Notons que le Bâtonnier de la ville de Marseille attribuera en marge du Prix Marseillais du Polar un Prix de l'éloquence à l'avocat qui se sera distingué par sa verve et sa flamme pour la défense des lettres policières. Sera jugé coupable, le meilleur roman de la sélection. Il sera enfin temps de libérer les romanciers-prévenus non sans passer par les formalités libératoires : une séance de dédicaces.

    Sélection 2013 :
    - Rennes-le-Château, d'Éric Maneval (terre de brume, "Polars & grimoires") ;
    Éric Maneval sera défendu par Maître Olivier Le Mailloux.

    - Sous la ville rouge, de René Frégni (Gallimard, "Blanche") ;
    René Frégni sera défendu par Maître Lucas Montagnier.

    - La Somnambule de la villa aux loups, de Jean Contrucci (Jean-Claude Lattès, "Les Nouveaux mystères de Marseille") ;
    Jean Contrucci sera défendu par Maître Christelle Santiango.

    - Un léger bruit dans le moteur, de Jean-Luc Luciani (L'Écailler, "Le Petit écailler") ;
    Jean-Luc Luciani sera défendu par Maître Sébastien Salles.

    - Un petit jouet mécanique, de Marie Neuser (L'Écailler, "Noir & polar") ;
    Marie Neuser sera défendu par Maître Ophélie Kirsch.

    - Mais délivrez-nous du mal, de Maurice Gouiran (Jigal, "Polar") ;
    Maurice Gouiran sera défendu par Maître Mélody-Angélique Desvaux.

    - Au temps pour moi, de Serge Scotto (L'Écailler, "Pulp") ;
    Serge Scotto sera défendu par Maître Stéphanie Spiteri.

    - Consulting, de François Thomaeau (Au-delà du raisonnable) ;
    François Thomazeau sera défendu par Maître Emmanuel Gili.

    - Brasil, de Jean-Paul Delfino (Le Passage, "Littérature") ;
    Jean-Paul Delfino sera défendu par Maître Emilie Lombard.

    - Smog, de Jérôme Harlay (Belfond, "Littérature française") ;
    Jérôme Harlay sera défendu par Maître Julien Cazeres.
    Liens : Rennes-le-Château : tome sang |La Somnambule de la Villa aux Loups |Un léger bruit dans le moteur |Au temps pour moi |Consulting |Éric Maneval |Jean Contrucci |Jean-Luc Luciani |Marie Neuser |Maurice Gouiran |Serge Scotto |Anne-Marie Thomazeau |Jérôme Harlay |Gilles Del Pappas |Association cours Julien |Semaine noire

  • 02/10 Librairie: Marie Neuser au Grenier d'abondance

Immersion imminente

Deuxième roman après le très remarqué Je tue les enfants français dans les jardins, ce nouvel opus de Marie Neuser risque de surprendre : pas de déluges de haine envers les (sales) jeunes en victimes expiatoires et... pas de polar, pas vraiment, ce roman relevant de la littérature générale. La vraie, bien sûr, pas celle des petits marquis consanguins du Landerneau médiatique. Depuis quand vous êtes-vous retrouvé immergé corps et âme dans un roman, ressentant ce que ressentent ses personnages, vous identifiant totalement à leurs heurts et malheurs jusqu'à une conclusion forcément terrible, qui est là, en gestation dès le départ, avec l'évidence de la tragédie, et qui réussit pourtant à surprendre ?

L'histoire est simple comme une épure : au Cap Corse, un jouet mécanique joue le rôle de la madeleine de Proust, rappelant à Anna des vacances avec ses parents l'été de ses seize ans. Et c'est là qu'arrive Hélène, la sœur perdue, affublée d'une petite fille, Léa. Acceptée malgré son sans-gêne par des grands-parents gâteaux, elle intrigue néanmoins Anna : est-il possible qu'Hélène se serve de sa fille, la mettant en péril volontairement pour combler sa vanité ? Mais bien sûr, qui irait écouter une ado gauche et inadaptée...

On le voit, le roman brise un cliché qui fait son grand retour : non, une génitrice n'est pas forcément une mère-courage inoxydable parée par définition de toutes les qualités possibles et imaginables (et quelques autres qu'elle s'inventera au passage), mais peut également être un monstre ordinaire d'égoïsme profitant de l'aveuglement général. Le tout servi par une langue extraordinaire, évocatrice, immersive, sans jamais tomber dans l'écueil du surécrit, luxuriante de détails bien sentis, qui peut renvoyer à leur prose la grande majorité des petits marquis précités. On peut regretter une morale finale retombant dans le consensuel, mais on a là cent cinquante-huit pages de vraie littérature à l'estomac, et un livre que l'on referme avec l'impression d'avoir effectivement vécu une tranche de vie au milieu des personnages et des lieux décrits, et qui reste en mémoire longtemps après le dernier mot.

Amateurs de littérature prémâchée, lisse et formatée, consommateurs de thrillers industriels, passez votre chemin. Amateurs de vraie littérature, qu'elle soit blanche, noire ou de toute les couleurs de l'arc-en-ciel, ne vous y trompez pas. Indispensable ? Indispensable ! (Et certainement de la chair à prix, ou alors, c'est à se coller une balle...)


On en parle : Carnet de la Noir'Rôde n°47

Récompenses :
Prix de la ville de Mauves-sur-Loire 2013
Prix marseillais du polar 2013

Nominations :
Mille et une feuilles noires 2013

Citation

Acquargento nous dit aujourd'hui ce qu'il n'a jamais cessé de nous dire : il faut me mériter si vous me voulez vraiment, je ne suis pas du genre à vous séduire au premier regard, non, je ne suis pas une fille facile...

Rédacteur: Thomas Bauduret vendredi 10 décembre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page