Le Club des apprentis criminels

Un parti politique, se dit-il, c'est comme une association de malfaiteurs : on tait les dissensions et on met les moyens en commun pour concevoir le plan, parachever les préparatifs et passer à l'action, mais même si on réussit le casse du siècle on sait pertinemment que les ennuis naîtrons après, quand sera venu le moment de partager le butin.
Éric Halphen - La Piste du temps
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

G.A.V.
Nous sommes dans un commissariat français. La nuit arrive. Il y a eu dans la cité voisine deux coups de f...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 24 octobre

Contenu

Roman -

Le Club des apprentis criminels

Social - Vengeance - Assassinat MAJ jeudi 03 janvier 2013

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18 €

Audrey Françaix
Marquette-en-Ostrevant : Octobre, avril 2012
268 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-915621-33-4

Actualités

  • 20/04 Édition: Parutions de la semaine - 20 avril
    Les villes noires sont plus particulièrement à l'honneur en une semaine où les parutions débarquent en nombre. Que ce soit avec Asphalte ou "Folio policier", vous pourrez (re)découvrir Delhi, Paris, Los Angeles et Londres. Et le voyage sera nécessaire tant le choix proposé ne semble pas, au premier abord, haletant. Les éditions Ex æquo nous proposent toute une salve de romans policiers et de thrillers dans leur collection "Rouge", des petites maisons d'édition inconnues nous offrent des romans d'auteurs tout aussi inconnus (et la curiosité me direz-vous ?). En cette période étrange, il importe aussi de trouver du "rassurant". Hormis Larry Beinhart et John Le Carré, vous n'en trouverez pas (il y a bien Arthur Conan Doyle et Maurice Leblanc dans une collection bilingue français-anglais !). À k-libre, nous avons quand même lu et aimé un auteur autrichien, Paulus Hochgatterer. C'est un peu l'auteur qui dépare de cette accumulation de titres à venir...

    Grand format :
    La Mort en héritage, de David Max Benouel (Ex æquo, "Rouge")
    L'Homme au regard balte, de James Church (Calmann-Lévy, "Robert Pépin présente")
    Blood on the docks: detective story, de Bernard Coat L. (Ex æquo, "Rouge")
    La Nuit, de Lionel Davoust (Don Quichotte, "Léviathan")
    Delhi noir, collectif (Asphalte, "Noir")
    La Sève du mal, de Jean-Marc Dubois (Ex æquo, "Rouge")
    Nostalgie, quand tu nous tues, de Rodolphe Fontaine (Les 2 Encres, "Suspense")
    Le Club des apprentis criminels, de Audrey Françaix (Octobre)
    Et la lune saignait, de Jean-Claude Grivel (Ex æquo, "Rouge")
    La Douceur de la vie, de Paulus Hochgatterer (Quidam, "Noir")
    Un type bien, de Dean Ray Koontz (Jean-Claude Lattès)
    Le Lynx de Neva, de Valéry Le Bonnec (Morrigane)
    Les Anges de pierre, de Monique Le Dantec (Morrigane)
    Le Laboratoire du diable, de René Le Gal (Presses du Midi)
    L'Aventure du grand voyageur ou Un curieux exploit de Sherlock Holmes, de Yves Lignon (Œil du sphinx, "Le Serpent rouge")
    Massa, de Stéphane Loiseau (Durand-Peyrole)
    Destin en torche : journal intime d'une criminelle, de Maryse Maligne (Mineur-Airvey, "Thriller")
    Instinct primal, de Carol O'Connel (City, "Thriller")
    Top class killer, de Jon Osborne (Le Seuil, "Policier")
    Le Baptême de Billy Bean, de Roger Alan Skipper (Actes sud, "Actes noirs")
    L'Affaire Cirrus, de Jean-François Thiéry (Ex æquo, "Rouge")

    Poche :
    L'Évangile du billet vert, de Larry Beinhart (Folio, "Policier")
    La Surprise du chef, de Anthony Bourdain (Folio, "Policier")
    Dernier cri avant l'oubli, de Kate Brady (J'ai lu, "Frissons")
    Les Enquêtes du croque-mort, de Tim Cockey (Pointdeux, "Pointdeux")
    Chasse à courre, de Claude Depyl (Papier libre, "Polar en poche")
    Progressez en anglais grâce à... Sherlock Holmes, d'Arthur Conan Doyle (J.-P. Vasseur, "Progressez en anglais grâce à...")
    Secrets en série, de Laura Griffin (J'ai lu, "Frissons")
    Un traître à notre goût, de John Le Carré (Points)
    Progressez en anglais grâce à... Arsène Lupin, de Maurice Leblanc (J.-P. Vasseur, "Progressez en anglais grâce à...")
    Tue ton patron. Saison 2, de Jean-Pierre Levaray (Libertalia)
    Londres noir, collectif (Folio, "Policier")
    Los Angeles noir, collectif (Folio, "Policier")
    L'Agonie du jour, de Carine Marret (Baie des Anges, "Noir Méditerranée")
    Double meurtre à Rouen, de Patrick Morel (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Amiens sous les balles, de Johann Moulin (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Paris noir, collectif (Folio, "Policier")
    L'Assassin des deux rives, de Claude Peitz (Le Verger, "Les Enquêtes rhénanes")
    Le Blues de l'équarisseur, de Serge Vacher (Après la lune, "Lunes blafardes")
    Igla S., de Gérard de Villiers (Gérard de Villiers, "SAS")
    Roubaix 70's : itinéraire d'un flic ordinaire, de Luc Watteau (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Liens : Un traître à notre goût |Londres Noir |Los Angeles Noir |La Douceur de la vie |Paris Noir |La Surprise du chef |Bernard Coat L. |Arthur Conan Doyle |Paulus Hochgatterer |Valéry Le Bonnec |John Le Carré |Maurice Leblanc |Cathi Unsworth |Denise Hamilton |Carine Marret |Johann Moulin |Serge Vacher |Anthony Bourdain |Rodolphe Fontaine |Audrey Françaix

Aspic et vieilles dentelles

Premier suspense d'une maison plutôt spécialisée dans la fantasy, Le Club des apprentis criminels évoque les mânes de la comédie noire british avec un rien de Pierre Siniac dans l'intrigue et un peu de la truculence d'une Nadine Monfils (dont on imagine ce qu'elle aurait fait d'une telle thématique). L'histoire n'a rien de révolutionnaire : à Reauville, un groupe d'hommes et de femmes sont liés par un meurtre accidentel qu'ils ont dissimulé, celui de Basile Vandevine, un journaliste universellement détesté. Bien sûr, la méfiance et la paranoïa les mèneront à commettre crime sur crime pendant que rôde toujours un assassin, le justicier, n'exécutant que ceux que la justice a laissé filer... On s'en doute, l'essentiel tient avant tout aux personnages, tous plus grands que nature avec quelque chose de Georges Simenon dans la description de ces monstres ordinaires falots : l'ancienne actrice vivant recluse avec sa femme de chambre et maîtresse, le patron de presse alcoolique et l'adolescent apprenti-assassin - ce qui vaudra un joli final. Humains, trop humains, et paradoxalement attachants ! L'ensemble n'évite ni le rabelaisien (normal pour un des rares auteurs de fantasy érotique), ni des retournements plutôt bien vus. Non, le seul défaut du roman est son style très classique, comme si son auteur, Audrey Françaix, n'avait pas encore fait la transition du merveilleux au polar, qui exige un peu plus de mordant. N'empêche, voilà un éditeur et une romancière qu'il faudra surveiller de près.

Citation

Simon Agapit savait désormais que l'on ne pouvait pas transformer un simple rongeur en chauve-souris, même avec beaucoup de glu et l'immense volonté de devenir riche.

Rédacteur: Thomas Bauduret jeudi 03 janvier 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page