Déposer glaive et bouclier

- J'ai du mal à savoir si tu es vraiment la reine des salopes. - Je suis la reine des salopes !
John Dahl - Last Seduction
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Nuit tombée sur nos âmes
Wag est un militant de gauche qui participe aux manifs. Mais il a commis un acte délictueux, ce qui le re...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 21 septembre

Contenu

Roman - Noir

Déposer glaive et bouclier

Politique - Social - Guerre MAJ mardi 26 novembre 2013

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21,5 €

James Lee Burke
Lay Down My Sword and Shield - 1971
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Olivier Deparis
Paris : Rivages, octobre 2013
302 p. ; 23 x 16 cm
ISBN 978-2-7436-2644-0
Coll. "Thriller"

Actualités

  • 01/11 Édition: Parutions de la semaine - 1er novembre
    Très peu de poches cette semaine, et pourtant c'est bien vers eux que devront se tourner les regards de tous les amateurs de romans noirs puisque les éditions Rivages proposent dans leur collection "Rivages-Noir" deux romans de Jim Thompson dans une nouvelle et complète (donc inédite) traduction. À ces deux romans, s'ajoute une version totalement remaniée de Placard, de Christian Roux, un texte initialement paru au Serpent à plumes en 2003. Mais ceux qui aiment les nouveautés contemporaines pourront se retourner vers le grand format où Albin Michel monopoliserait presque les parutions avec Pieter Aspe, Deborah Crombie et Tom Clancy. Notre préférence va vers Jean-Claude Lattès qui publie le nouveau roman de Megan Abbott, l'une des rares femmes à avoir écrit du hard boiled, aux éditions Rivages qui font paraitre le nouveau (mais très ancien) James Lee Burke, et au Masque qui propose une virée dans l'Arkansas avec John Brandon. Enfin, nous attirons votre attention sur le court roman d'Anouk Langaney, Même pas morte ! (Albiana), que nous avons chroniqué en ces pages.
    Les bandes dessinées sont vampirisées par les comics qui offrent une profusion d'albums sur Thor - cinéma oblige. Dans ces conditions, la vingt-deuxième aventure de Canardo, le privé le plus boiteux, donc le plus canard, dessinée et scénarisée par Benoit Sokal chez Casterman, passerait inaperçue, tout comme cette bande dessinée dont vous êtes le héros, Sherlock Holmes (Makaka). Ce qui serait à n'en pas douter dommage !
    Vous trouverez en jeunesse de la littérature urbaine d'anticipation, une cow-boy particulière, le retour d'Alex Rider et un conte du Pays basque.

    Fictions adulte grand format :
    Vilaines filles, de Megan Abbott (Jean-Claude Lattès)
    13, de Pieter Aspe (Albin Michel, "Romans étrangers")
    Tatouages, de Didier Beau (du Petit véhicule, "Soleil noir")
    Little rock, de John Brandon (Le Masque, "Grands formats")
    Déposer glaive et bouclier, de James Lee Burke (Rivages, "Thriller")
    Cybermenace, de Tom Clancy (Albin Michel, "Thrillers")
    Mort sur la tamise, de Deborah Crombie (Albin Michel, "Spécial suspense")
    Blueberry Hill, de Fredrik Ekelund (Gaïa, "Polar")
    Même pas morte, d'Anouk Langaney (Albiana)
    Les Éperons maudits, de Éric Lefebvre (Riffle noir)
    Mezos, de François Neurrisse (Terriciaë, "Policier")
    Mourir, la belle affaire, d'Alfredo Noriega (Ombres noires)
    Poussière d'anges, de Jean-Pierre Ribat (Thot, "Polar")
    Appelez-moi Jack, de Sabrina Richard (City, "Thriller")
    La Dernière enchère, de Michel Winthrop (Darval)

    Fictions adulte poche :
    Pièce détachée, de Pieter Aspe (Le Livre de poche, "Policier")
    Des croix sur la route, de Jeffery Deaver (Le Livre de poche, "Thriller")
    La Neige qui venait de l'ouest, de Firmin Le Bourhis (du Palémon)
    Les Âmes torses, de Françoise Le Mer (du Palémon)
    Placards, de Christian Roux (Rivages, "Noir")
    Une femme d'enfer, de Jim Thompson (Rivages, "Noir")
    Un meurtre et rien d'autre, de Jim Thompson (Rivages, "Noir")

    Bandes dessinées :
    Avengers. 4, Cœur de lion d'Avalon, de Chuck Austen & Olivier Coipel (Panini comics, "Marvel. Best comics")
    Mighty Avengers. 1, L'Initiative Ultron, de Brian Michael Bendis, Frank Cho & Mark Bagley (Panini comics, "Marvel Deluxe")
    Sherlock Holmes. 1, de CED (Makaka)
    Thor : vikings, de Garth Ennis & Glenn Fabry (Panini comics, "Marvel. Marvel Dark")
    Thor. 4, La Vengeance des enchanteurs, de Dan Jurgens (Panini comics. "Marvel. Best Comics")
    Thor : the mighty avenger, de Roger Langridge & Chris Samnee (Panini comics, 100 % Marvel")
    Thor : au nom d'Asgard, de Robert Rodi & Simone Bianchi (Panini comics, "Marvel graphic novels")
    Loki, de Robert Rodi & Esad Ribic (Panini comics, "Marvel graphic novels")
    Le Vieux canard et la mer, de Benoit Sokal (Casterman)
    Thor. 1, Renaissance, de J. Michael Straczynski & Olivier Coipel (Panini comics, "Marvel. Marvel Select")
    Thor : season one, de Matthew Surges & Pepe Larraz (Panini comics, "100 % Marvel")
    Bloodshot. À feu et à sang, de Duane Swierczynski, Manuel Garcia & Arturo Lozzi (Panini comics, "100 % Fusion comics")
    Archer & Armstrong. 1, Le Michelangelo code, de Fred Van Lente & Clayton Henry (Panini comics, "100 % Fusion comics")

    Fictions jeunesse :
    Robin des Bois, de Enyd Blyton & Jean-Claude Götting (Gauthier-Languereau)
    Jérémy Couaille, de Valérie Bonenfant & Stéphane Louveau (Nats)
    Jenny la cow-boy, de Jean Gourounas (Atelier du poisson soluble)
    Le Voleur habile : un conte du Pays basque illustré, de Bruno Heitz (Le Genévrier, "Ivoire")
    Alex Rider : roulette russe : spin off, de Anthony Horowitz (Hachette)
    Catacomb city. 1, de Hilary Wagner (Albin Michel jeunesse, "Wizz")

    Criminologie & prisons :
    Les Dossiers d'Interpol : dans le secret des archives, de Pierre Bellemare & Jacques Antoine (J'ai lu, "Littérature générale. Document")
    Les Nouvelles affaires criminelles de Corrèze, de Vincent Brousse & Philippe Grandcoing (De Borée, "Histoire et documents")
    Ennemis publics n°1 : ces Français que le monde entier a traqués, de Patrick Caujolle (Pavillon rouge
    Cultures & conflits. 90, Où sont les murs ? : penser l'enfermement en sciences sociales (L'Harmattan)
    Lucio, maçon, anarchiste et faussaire, de Bernard Thomas (Ravin bleu)
    Profiling : comment le criminel se trahit !, de Danièle Zucker (Racine)

    Problèmes sociaux & séécurité publique :
    Sapeur-pompier volontaire : équipier secours routier : module 3 (Icône graphic)

    Relations internationales
    Le Roman de l'espionnage, de Vladimir Fedorovski (Le Livre de poche)
    Liens : Même pas morte ! |Pièce détachée |Les Nouvelles affaires criminelles de Corrèze |Placards |Ennemis publics n°1 : ces Français que le monde entier a traqués |Blueberry Hill |Megan Abbott |Pieter Aspe |James Lee Burke |Deborah Crombie |Fredrik Ekelund |Anouk Langaney |Jeffery Deaver |Christian Roux |Jim Thompson | Sokal |Duane Swierczynski |Pierre Bellemare |Patrick Caujolle

Gammes texanes

Avant de maîtriser son art, l'artiste multiplie les esquisses, essaie des projets, trace sa voie. La sortie d'une œuvre de jeunesse permet à la fois de voir des constantes et de situer une évolution. Avant de s'installer à la Nouvelle-Orléans et de côtoyer ses bas fonds, James Lee Burke a louvoyé au Texas. C'est donc dans cet État qu'il a basé ce roman. Sa hantise de la culpabilité, de la mort, de la dette due aux anciens et aux aînés prend ici des résonances particulières : il y a le rappel du grand-père du héros qui lutta contre les bandits du far-west et un long épisode revient sur la jeunesse du héros dans un camp de prisonniers en Corée, un épisode traumatisant où il fut torturé jusqu'à ce qu'il dénonce un coupable déjà connu des geôliers. Les héros de James Lee Burke doivent lutter contre leur penchant pour l'alcool. Ici, Hack Holland, le personnage central, est un avocat choisi comme candidat démocrate pour une élection, mais UI a décidé de ne pas lutter et Préfère picoler allégrement au grand dam de tous ceux qui veulent le voir élu. Mais c'est un héros burkien, et s'il décide de régler ses dettes et de vivre en accord avec lui-même, quelque soit le prix, il le fera. Dans le sud du Texas, un de ses amis, Mexicain, vétéran de la guerre de Corée, a été arrêté suite à ses activités syndicales. Malgré la police aux ordres, les tribunaux et les forces réactionnaires, même si cela entache sa carrière, Hack Holland se doit se protéger son ami.
Le roman est porté par quelques scènes très fortes de violence : une manifestation avec pancartes et sa dispersion par les forces de police, la description des prisons en Corée ou au Texas, et par des évocations de la nature - ranch, chevaux. On retrouve donc les thèmes propres à l'auteur mais ils restent encore inscrits dans une veine réaliste, sociale, presque zolienne. Le récit alterne entre les scènes entre blancs fortunés, pris dans les combines pour fabriquer des lois qui les arrangent, et des compromissions politiciennes (le frère et l'épouse passent leur temps à inventer des excuses pour couvrir les virées alcooliques du candidat) et les descriptions du petit peuple déclassé qui essaie de survivre. Le récit est un peu manichéen à l'image des deux femmes du personnage : son épouse qui divorcera et cherche dans ses amours ceux qui pourront la faire accéder au pouvoir, et sa maîtresse noire liée aux syndicats. James Lee Burke se cherche encore et signe là, il y a plus de quarante ans, un récit sensible, bien mené mais qui est l'esquisse (déjà très intéressante et des coudées au-dessus de bon nombre d'écrivains) de ce qu'il sera capable d'écrire lorsqu'il maîtrisera parfaitement son art.

Citation

Parfois, je creusais une tombe dans la terre gelée sous la surveillance du sergent Tien Kwong, qui m'appuyait parfois le court canon de son pistolet-mitrailleur sur la nuque, l'œil fixe et rempli de haine.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 31 décembre 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page