Le Cinquième témoin

J'ai chopé son coupe papiers et me suis ouvert les veines d'une caresse glacée. C'était bien plus facile que je ne l'aurais cru, passé la frontière de l'épiderme. Si on oublie la peur du picotement, on peut enfoncer la lame au plus profond.
Laurent Fétis - Nocturne pour instruments divers
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Carré des indigents
Pour nos lecteurs les plus jeunes, rappelons que le carré des indigents est l'endroit dans un cimetiè...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 20 janvier

Contenu

Livre sonore - Thriller

Le Cinquième témoin

Assassinat - Finance MAJ mercredi 05 mars 2014

Note accordée au livre: 5 sur 5


Réédition

Tout public

Prix: 23,9 €

Michael Connelly
The 5th Witness - 2011
François Tavares (lecteur)
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Robert Pépin
Paris : Audiolib, juillet 2013
2 CD MP3 19 x 14 cm
ISBN 978-2-35641-588-2
Extrait audio :


Les subprimes en procès

Un procès. Le récit d'un procès. Au cœur d'une Amérique incapable de refermer la crise des subprimes, de saisie en saisie. Un procès provoqué par le meurtre d'un banquier, vice-président de la Westland National Bank. Lisa Trammel, qui ne parvenait plus à rembourser son crédit immobilier et que ce banquier menaçait, est suspectée. Mickey Haller, son avocat, ne se montre guère surpris. Comment la défendre dès lors, quand d'infimes preuves matérielles la désignent déjà comme coupable ? Le procès s'ouvre. Mickey Haller n'est pas à l'aise. D'autant que le procureur est un adversaire redoutable, tout autant que le juge. Match nul cependant. Jusqu'à l'arrivée du cinquième témoin : Louis Opparizio, chargé des saisies immobilières de la banque. Individu louche, aux liens retors avec la mafia. Bien mince toutefois, mais tout l'art du prétoire est là, dans la manœuvre engagée pour déstabiliser la partie adverse. Mickey Heller s'en tire bien en fin de compte, sans parvenir à stopper le flux des questions qu'il reste à poser aux uns et aux autres. Roman construit avec une précision d'orfèvre, parfaitement servi par l'interprétation de François Tavares, incisive, toujours en alerte, instruisant littéralement la narration pour la pousser presque autoritairement dans sa logique procédurière, rompue par des dialogues menés comme dans l'urgence d'un fait qu'il faut vite établir, quitte à laisser bien des questions en suspens.

NdR - 2 CD MP3, 14 h 46 d'écoute.

Citation

Tout au fond de moi, je savais que tout cela ne pouvait que mal finir.

Rédacteur: Joël Jégouzo vendredi 17 janvier 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page