Roméo sans Juliette

Innocent ? Ça dépend du jury. Voilà de quoi je ne suis pas coupable. Je n'ai pas prié le dimanche... marchandé le bétail le lundi. J'ai tenu ma parole. Je n'ai pas marché sur autrui pour m'élever socialement... Je n'ai pas trahi un ami ni vénéré l'argent par-dessus tout. Bien sûr que je suis innocent. Aussi innocent que vous !
Richard Fleischer - Duel dans la boue
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Leur domaine
À Os, en Norvège, Roy gère l'unique station service de cette petite ville désertée qui ne vit plus qu...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 29 novembre

Contenu

Roman - Noir

Roméo sans Juliette

Social - Complot MAJ mercredi 10 juin 2015

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 13 ans

Prix: 14,5 €

Jean-Paul Nozière
Paris : Thierry Magnier, mai 2015
272 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-36474-701-2
Coll. "Romans ados"

Actualités

  • 22/05 Édition: Parutions de la semaine - 22 mai
    Hormis un énorme pavé de Keigo Higashino, le "Simenon japonais", chez Actes Sud, et toujours le roman de Sébastient Raizer à la "Série noire" gallimardienne, il n'y a pas grand-chose à se mettre sous les dents en nouveautés grand format. En poche, en revanche, il y a de la matière et elle se trouve du côté de chez Rivages. Bien sûr, il y a cette nouvelle publication de l'excellent roman Après la guerre de Hervé Le Corre, mais il y a surtout ces trois rééditions révisées des "Enquêtes de Laidlaw" de l'Écossais de Glasgow William McIlvanney que nous vous recommandons. Et puis un énième Westlake, mais un vieux, revu lui aussi et corrigé tout pareillement (sans compter des chroniques cinéma de Jean-Patrick Manchette pour Charlie hebdo). Après, le Baltimore de David Simon, est à (re)découvrir pour ceux qui aiment le journalisme d'investigation et la procédure. À noter en grands caractères les romans de Sophie Hénaff et Fred Vargas qui viennent faire un peu d'ombre à Harlan Coben...
    Comme d'habitude : faites votre choix !

    Fictions adulte grand format :
    Loves music, loves to dance, de Mary Higgins Clark (Harrap's, "Yes you can !")
    Play dead, de Harlan Coben (Harrap's, "Yes you can !")
    The Woods, de Harlan Coben (Harrap's, "Yes you can !")
    La Fosse du diable, de Clive Cussler & Graham Brown (Grasset, "Grand format")
    Passé mortel, de Philip Donlay (Bragelonne, "Thriller")
    La Lumière de la nuit, de Keigo Higashino (Actes Sud, "Actes noirs")
    La Chorale du diable : une enquête de Victor Lessard, de Martin Michaud (Kennes)
    L'Alignement des équinoxes, de Sébastien Raizer (Gallimard, "Série noire")
    Fausse note : une nouvelle enquête d'Anselme Viloc, de Guy Reichenmann (Vents salés, "Azur")
    Le Fossoyeur, d'Adam Sternbergh (Denoël, "Lunes d'encre")
    Parle-moi de lui, de Marc Varence (Méhari)

    Fictions adulte poche :
    Trouvée, de Luc Bossi & Isabelle Polin (Le Livre de poche, "Thriller")
    Sous les ponts, de Michel Bouvier (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    L'Important c'est la pomme, de Benoît Chavaneau (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Attention au départ !, d'Agatha Christie (Le Masque, "Agatha Christie")
    Meurtres au soleil, d'Agatha Christie (Le Masque, "Agatha Christie")
    Le Dernier problème : et autres aventures de Sherlock Holmes = The Final problem : and other adventures of Sherlock Holmes, d'Arthur Conan Doyle (Gallimard, "Folio bilingue")
    Chapitre fatal à la cathédrale, de Jacques Fortier (Le Verger, "Les Enquêtes rhénanes")
    Après la guerre, de Hervé Le Corre (Rivages, "Noir")
    Étranges loyautés : une enquête de Laidlaw, de William McIlvanney (Rivages, "Noir")
    Laidlaw, de William McIlvanney (Rivages, "Noir")
    Les Papiers de Tony Veitch : une enquête de Laidlaw, de William McIlvanney (Rivages, "Noir")
    L'Antiquaire des Marolles, de Muriel Monton (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Les Brumes du passé, de Leonardo Padura Fuentes (Métailié, "Suites. Suites hispano-américaine")
    Ce qui n'est pas écrit, de Rafael Reig (Points, "Thriller")
    Les Visages de Victoria Bergman. 2, Trauma, d'Erik Axl Sund (Babel, "Noir")
    La Pomme de discorde, de Donald Westlake (Rivages, "Noir")

    Fictions adulte grands caractères :
    À toute épreuve, de Harlan Coben (Feryane Livres en gros caractères, "Policier")
    Poulets grillés, de Sophie Hénaff (Feryane Livres en gros caractères, "Policier")
    Tromper la mort, de Maryse Rivière (Feryane Livres en gros caractères, "Policier")
    Temps glaciaires, de Fred Vargas (Feryane Livres en gros caractères, "Policier")

    Bandes dessinées :
    Kamarades. 1, La Fin des Romanov, de Benoît Abtey, Jean-Baptiste Dusséaux & Mayalen Goust (Rue de Sèvres)
    Pretty little nightmares for adults & ugly kids only, de David Chauvel & Hervé Boivin (Aaarg, "Collection Casbah")
    Jour J. 20, Dragon rouge : 1954, une frappe nucléaire américaine sauve la France à Diên Biên Phu, de Fred Duval, Jean-Pierre Pécau & Denys (Delcourt, "Série B")
    Sans sang, de Tito Faraci & Francesco Ripoli (Physalis)
    L'Étrange vie de Nobody Owens. 1, de Neil Gaiman & Philip Craig Russell (Delcourt, "Contrebande")
    Vigilantes. 4, Super-héros, de Jean-Charles Gaudin & Riccardo Crosa (Soleil)
    Boîte de vitesse, de Jochen Gerner (L'Association, "Patte de mouche")
    The Haunt of fear. 1, collectif (Akileos)
    Wake up America. 2, 1960-1963, de John Lewis, Andrew Aydin & Nate Powell (Rue de Sèvres)
    Projet Aurora, de Jean-Pierre Pécau & Milorad Vicanovic-Maza (Delcourt, "Série B. USA über alles")
    Ghost Rider. 1, de Felipe Smith & Tradd Moore (Panini comics, "All-new. Marvel now !")
    Un long silence. 2, Que la fête commence !, d'Éric Stalner (Glénat, "Grafica")
    Test pour un voleur ! (Carabas, "Lego City")
    Berlin, ordre de tuer, de Nevio Zeccara (Auda Isarn, "Hessa")

    Comics :
    Pumkin scissors. 13, de Ryotaro Iwanaga (Pika, "Pika shônen")
    Ex-vita. 1, de Shinya Komi (Delcourt, "Seinen")

    Littérature de jeunesse (documentaires) :
    Au temps de l'esclavage, de Dominique Joly (Casterman, "Des enfants dans l'Histoire")

    Fictions jeunesse :
    Les Grinche à la dérive, de Philip Ardagh (Père Cator-Flammarion, "Les Grinche")
    Le Lieutenant souriant, de Bernard Gheur (Mijade, "Zone J")
    Nuit noire, de Phillip Gwynne (Casterman, "Rush")
    Le Vol des diamants, de Shirley Hugues (Gallimard-Jeunesse, "Folio cadet. Premiers romans. Léon Klaxon")
    Roméo sans Juliette, de Jean-Paul Nozière (Thierry Magnier, "Grand format")
    Ulysse, prisonnier de Circé, d'Alain Surget (Flammarion, "Castor poche. Mes premiers romans. Les Agents secrets de l'Olympe")
    Rose sous les bombes, d'Elisabeth Wein (Castelmore)

    Cinéma, télévision & radio :
    Les Yeux de la momie : chroniques de cinéma, de Jean-Patrick Manchette (Rivages, "Noir")

    Jeux & divertissements :
    150 énigmes d'Arsène Lupin (Larousse)
    Enquêtes criminelles : le cahier de vacances pour adultes 2015, de Guillaume Lebeau & Stéphanie Bouvet (Marabout)

    Éducation & pédagogie :
    Les Anarchistes individualistes et l'éducation (1900-1914), de Perrine Gambart & Hugues Lenoir (Atelier de création libertaire)

    Mémoires littéraires & correspondance :
    Journal (1940-1945), de Maurice Garçon (Belles lettres-Fayard)

    Histoire (généralités) :
    Trahison : histoire des pires côtés de l'homme, de Pierre Bellemare & Jean-François Nahmias (Flammarion, "Document")
    L'Enfance des dictateurs, de Véronique Chalmet (Points, "Crime")

    Histoire ancienne, archéologie & préhistoire :
    Agrippine : sexe, crimes et pouvoir dans la Rome impériale, de Virginie Girod (Tallandier, "Biographie")

    Histoire de France :
    Jacques Soustelle : l'ami qui a défié de Gaulle, de Marc Francioli (Le Rocher)
    Lettres de la drôle de guerre : 1939-1940, de Jean Zay (Belin)

    Histoire de l'Europe :
    Hartmannswillerkopf : 1914-1918, de Thierry Ehret (B. Giovanangeli)
    Infirmières de guerre : en service commandé : Front de 1914 à 1918, de Jane de Launoy (Memogrames, "Arès")
    Comète : le réseau derrière la ligne DD : de la création en 1940 à février 1943, de Philippe Le Blanc (Memogrames, "Arès")
    Une histoire de la Grande Guerre, de Léon Mirman (Triomphe)

    Histoire des autres continents :
    La Rage fut mon pays d'accueil : Algérie (1946-1961), de Nadia Alcaraz (L'Harmattan, "Rue des Écoles. Récits")
    Ma guerre d'Indochine, de Christian Barral-Poignard (Presses du Midi)
    La Guerre d'Indochine vue par la CIA, de Franck Mirmont (Nimrod)
    Deux fers au feu : De Gaulle et l'Algérie : 1961 ; suivi de Un crime d'État : Paris 23 mai 1959, de Jean-Philippe Ould Aoudia (Tirésias, "Ces oubliés de l'histoire")
    Si je t'oublie jamais, Saigon... : la fin du Vietnam libre : 1975-2015, d'Alain Sanders (Atelier Fol'fer, "Xénophon")
    Témoigner entre histoire et mémoire. 120, Quel avenir pour la mémoire du génocide arménien ? (Kimé)

    Régionalisme :
    1914-1918 : loin du front, en Anjou, d'Alain Jacobzone (Le Petit pavé)

    Criminologie & prisons :
    Les Enquêtes impossibles : 25 crimes presque parfaits, de Pierre Bellemare & Jérôme Equer (J'ai lu, "Littérature générale. Document")
    Le Livre noir des serial killers : dans la tête des tueurs en série, de Stéphane Bourgoin (Points, "Crime")
    Baltimore : une année au cœur du crime, de David Simon (Points, "Crime")
    Zahia m'a tué ? : mon combat pour la vérité, de Abou Sofiane (Néva)

    Droit :
    Les Justices locales et les justiciables : la proximité judiciaire en France du Moyen Âge à l'époque moderne, sous la direction de Marie Houllemare & Diane Roussel (Presses universitaires de Rennes, "Histoire")


    Liens : Après la guerre |Les Brumes du passé |Ce qui n'est pas écrit |À toute épreuve |Poulets grillés |Tromper la mort |Temps glaciaires |L'Alignement des équinoxes |Mary Higgins Clark |Clive Cussler |Keigo Higashino |Sébastien Raizer |Agatha Christie |Arthur Conan Doyle |Hervé Le Corre |Leonardo Padura |Donald Westlake |Maryse Rivière |Fred Vargas | Denys |Phillip Gwynne |Jean-Paul Nozière |Alain Surget |Jean-Patrick Manchette |Guillaume Lebeau |Pierre Bellemare |Stéphane Bourgoin

Rédemption

Il s'appelle Roméo, elle s'appelle Juliette. Ils sont voisins depuis toujours et, évidemment, se sont toujours aimés. Ils connaissent l'histoire de leurs homonymes et se sont promis, enfants, que la leur serait différente ; ils ne savaient pas à quel point, et à quel point ils le regretteraient. Car les histoires romancées finissent peut-être mal, mais au moins finissent-elles quand on referme le livre. Qu'en sera-t-il de la leur ? Comment et quand la leur finira-t-elle ? Embrigadé sans trop savoir comment et pour quelle cause, Roméo – devenu Romé - est tiraillé entre Juliette et ses "amis" avec lesquels il joue au dur et s'embarque dans de sombres combines ; Juliette, elle, est tiraillée entre son rêve d'humanitaire et ce jeune homme dont elle est irrémédiablement amoureuse mais qui lui échappe chaque jour un peu plus, et qu'elle ne parvient pas à comprendre. Et le jour où, enfin, elle ouvre les yeux, c'est encore pire que le pire des scénarios. Quand la violence et la bêtise ordinaires frappent à la porte, peu d'entre nous trouvent les mots et savent comment réagir. Qu'en sera-t-il pour Roméo et Juliette ?
Jean-Paul Nozière est un artiste : il observe et met en mots un état de fait effrayant mais terriblement banal. Ça commence par quelques mots inadaptés, qui deviennent péjoratifs ; puis des réflexions dont on sourit, à mi-chemin entre le malaise et l'envie de penser qu'il s'agit d'une plaisanterie de mauvais gout ; ça continue par "un geste malheureux", que l'on explique par l'énervement, la fatigue ou toute autre excuse à laquelle on ne croit pas vraiment. Et puis un jour, on se rend compte que le mal est fait, que le Mal est là. L'auteur nous ouvre les portes des groupuscules d'extrême droite, ces groupes de skins desquels on détourne les yeux, persuadé qu'ils ne sont qu'une minorité. Si c'est peut-être le cas, Jean-Paul Nozière nous rappelle qu'un seul de ces individus, c'est déjà un de trop et que les dégâts engendrés par la bêtise de certains sont irréparables et ont des conséquences sur beaucoup. Dépassé par l'engrenage dans lequel il a mis le pied, Roméo ne se rend pas bien compte des enjeux de ses actes, il ne comprend pas l'idéologie qu'il cautionne en fréquentant ces hommes arborant des tatouages d'aigles surmontant un globe, prônant "l'aube nouvelle" pour les "vrais" Français, défendant l'expulsion par la violence des "métèques", les affublant de qualificatifs tellement fleuris et nombreux que même leurs membres n'en maitrisent pas le vocabulaire. Incapable d'aider son amoureux, Juliette assiste désemparée à sa chute, à la disparition du vrai Roméo qu'elle ne veut pourtant pas abandonner. Pourtant, son amour et sa foi en son homme finiront par atteindre ceux qu'elle aime, les heurtant tous de plein fouet et en jetant définitivement certains au tapis. Roméo ne savait pas, mais est-ce vraiment une excuse ?
Quel choc que cette lecture. Adulte ou adolescent, personne ne peut sortir indemne de ce roman qui prend à la gorge, interroge et accuse : ne rien faire revient parfois à cautionner. Entre les lignes, nous lisons l'enjeu de ne pas détourner les yeux et de réagir tant qu'il est encore temps, de dénoncer avant que l'irrémédiable ne se produise, de ne pas penser que certains faits observés sont des détails ou des anecdotes : concernant certains sujets et certaines idéologies, rien ne peut être négligé. Jean-Paul Nozière nous ravit par sa plume incisive, parfois agressive, mais surtout nous amène à questionner, puis à nous positionner : quel que soit le chemin choisi, qu'il le soit en toute connaissance de cause, pour que nous ne puissions pas dire que nous ne savions pas.

Citation

La connerie a des limites ! On ne peut pas excuser sans cesse n'importe quoi ! Toi, tu es amoureuse de Roméo, même si tu prétends le contraire, et tes sentiments te bouchent les yeux et les oreilles.

Rédacteur: Catherine Thiéry samedi 05 mars 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page