DicoDard

Pour la première fois depuis des années d'obscurité totale, elle distinguait des images, des couleurs et même la lumière du jour. Elle rêvait en images et plus seulement en bruits et en sensations. C'était inouï, inespéré, troublant.
Jo Witek - Rêves en noir
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Nuit tombée sur nos âmes
Wag est un militant de gauche qui participe aux manifs. Mais il a commis un acte délictueux, ce qui le re...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 19 septembre

Contenu

Dictionnaire - Policier

DicoDard

Enquête littéraire MAJ vendredi 10 juillet 2015

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €

Pierre Chalmin
Préface de Érik Orsenna
Frédéric Dard (sujet d'ouvrage)
San-Antonio (sujet d'ouvrage)
Paris : Fleuve, avril 2015
716 p. ; 22 x 16 cm
ISBN 978-2-265-09846-6

Dard-Dard

Quinze ans après sa mort, toute publication relative à Frédéric Dard est attendue avec impatience, tant il convient de découvrir et de redécouvrir, encore et encore, les multiples facettes insoupçonnées de cet écrivain majeur. C'est dire si le lecteur transi attendait avec impatience ce DicoDard, compilation d'extraits réunis par Pierre Chalmin chez Fleuve éditions.
Le fan de la première heure seulement ? Pas uniquement. Le but d'un tel ouvrage étant aussi (et surtout ?) de convertir le néophyte, de harponner le curieux, l'égaré ayant ouvert ces pages par mégarde, et de l'amener à découvrir l'Œuvre du maître. Alors, qui de l'exégète intransigeant ou du flâneur littéraire sera le plus séduit par ce deuxième dictionnaire Frédéric Dard1 ?
Il faut d'abord s'entendre sur ce qu'on attend d'un dictionnaire. En ce sens, cet ouvrage s'apparente davantage à une compilation, à un lexique. En effet, les entrées ne sont motivées que par leur classement alphabétique (normal, pour un dictionnaire...), mais sans appareil critique, classement thématique ou – plus gênant – sans notices bibliographiques. Ainsi, aucune indication des ouvrages dont sont tirées les milliers de citations, et l'on ne saura dans quel "San-Antonio" elles auront été piochées. Sur une œuvre s'étalant sur près de cinquante ans, cela est un peu dommage.
Cette absence assumée de présentation critique ou universitaire est un parti-pris qui plaira sans doute davantage aux curieux qu'aux spécialistes, qui découvriront, au gré de leur butinage, les différents aspects de l'auteur, les saillies de ses personnages fétiches, la poésie et le génie de son verbe, etc. Mais alors, d'où vient que le spécialiste que nous prétendons être reste sur sa faim une fois cet imposant ouvrage refermé ? Ce n'est pas tant l'absence de présentation évoquée plus tôt qui nous manque, qu'une étrange sensation de froideur, le sentiment paradoxal qu'en dépit du travail sans doute titanesque et méritoire de Pierre Chalmin, il lui manque un supplément d'âme, une pénétration de l'œuvre de Dard curieusement insuffisante dans le choix et l'agencement des entrées. Un peu comme si on était en présence d'un corps, fort bien reconstitué, mais sans l'esprit qui l'anime.
C'est en lisant le numéro 73 de la revue Le Monde de San-Antonio, où figure une interview de Pierre Chalmin2, que la réponse à notre sensation diffuse de manque est apparue comme une évidence. Avec beaucoup de franchise et d'humilité, Pierre Chalmin avoue : "Je connaissais très mal [San-Antonio] avant d'entreprendre [ce travail]. Je me suis promis de tout relire 'gratuitement', sans cette pression d'avoir à en tirer le suc pour un livre."
Finalement, tout s'explique...

1. Le premier Dictionnaire San-Antonio, signé Serge Le Doran, Frédéric Pelloud et Philippe Rose est sorti en 1993 chez Fleuve Noir.
2. "Pierre Chalmin : une invitation à lire l'auteur", propos recueillis par Gérard Reymond, Le Monde de San-Antonio n° 73, juin 2015, pp. 18-22.

Citation

J'ai beaucoup écrit, mais si on prenait une phrase dans chacun de mes livres, on en ferait un génial.

Rédacteur: Maxime Gillio vendredi 10 juillet 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page