Breaking the Wall

Et Jean-Louis ressortir de l'immeuble d'un pas allègre et décida de remonter la rue de Rennes jusqu'à Montparnasse. C'était une belle journée, et il était sur d'avoir ferré le poisson. C'est si con, un poisson...
Philippe Setbon - Il est moi
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Aucune terre n'est promise
Écrivain de polar et de fantasy ayant connu un succès modéré, Lior Tirosh fuit les ruines de son mariage ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 15 mai

Contenu

Roman - Espionnage

Breaking the Wall

Historique MAJ vendredi 23 octobre 2009

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 14 ans

Prix: 13 €

Claire Gratias
Olivier Balez (illustrateur de couverture)
Paris : Syros, septembre 2009
256 p. ; 21 x 13 cm
ISBN 978-2-74-850854-3
Coll. "Rat noir"

Actualités

  • 22/08 Prix littéraire: Deux "rats noirs" en lice...
    ... pour la prochaine édition du prix littéraire des MFR du Maine-et-Loire qui sera remis en mars 2011.
    Les Maisons familiales et rurales sont des établissements de type associatif implantés dans toutes les régions françaises, en contrat avec le ministère de l'Agriculture et dont la mission est d'offrir aussi bien à des jeunes dès la classe de quatrième qu'à des adultes des cycles de formation en alternance menant à l'obtention de diplômes techniques professionnels dans des domaines très divers tels que l'agriculture, le tourisme ou la gestion forestière.
    Les MFR du Maine-et-Loire ont institué en 2006 un prix littéraire visant à encourager les adolescents à lire et à échanger autour de leurs lectures. Dans un premier temps, un comité composé d'enseignants, de libraires et de bibliothécaires sélectionne cinq romans jeunesse parus dans l'année, dont la liste est arrêtée à la fin du mois d'août. Dès septembre, cette sélection est proposée aux élèves des classes allant de la quatrième à la terminale. Ceux qui le souhaitent se portent volontaires pour faire partie du jury - ils doivent alors, entre septembre et mars, lire les ouvrages sélectionnés et participer aux réunions d'un club de lecture à l'intérieur de leur école, en lien avec une bibliothèque locale.
    À la fin du mois de mars, le prix est décerné à l'auteur dont l'ouvrage a obtenu le plus de suffrages. Dans cette même sélection, un jury composé des professionnels qui accompagnent les jeunes jurés dans leur parcours de lecture élit un ouvrage qui reçoit le "prix du public".

    Le comité de lecture des MFR du Maine-et-Loire vient de communiquer la liste des cinq romans qui seront, à la prochaine rentrée, proposés aux élèves - liste très k-libriste donc puisque l'on y trouve deux ouvrages de la collection "Rat noir" des éditions Syros :
    Breaking the wall de Claire Gratias
    et Quand la banlieue dort de Benjamin et Julien Guérif.
    Les trois autres romans de la sélection sont :
    - Les enfants-rats de Françoise Jay (Plon Jeunesse)
    - Poil au nez de Cécile Chartre (Le Rouergue)
    - Le monde attend derrière la porte de Pascale Maret (Thierry Magnier).
    Le prix littéraire 2011 des MFR du Maine-et-Loire sera-t-il noir ? Mystère !
    Liens : Quand la banlieue dort |Claire Gratias |Benjamin Guérif |Julien Guérif

  • 15/11 Librairie: Claire Gratias dans les Yvelines

Une plongée derrière le Rideau de Fer

Berlin divisé par le Rideau de fer. À l'Est Markus, aphasique après un infarctus, rumine un passé douloureux. De l'autre côté, à Kreuzberg, le quartier alternatif des annés 1970-80, Klaus se laisse convaincre par une journaliste française de raconter son histoire : le passé rattrape chacun de ces personnages et nous plonge dans le Berlin noir de la guerre froide.
En cette période de commémorations des vingt ans de la chute du Mur en novembre 1989, voici un livre qui va permettre aux nouvelles générations de se représenter la manière dont on vivait à Berlin de chaque côté du mur. Le roman est très bien documenté même si l'on croise quelques erreurs sans importance. Le récit est construit de façon complexe avec une alternance de points de vue des personnages Markus et Klaus. À ceux-ci s'ajoute le regard d'Anna qui écrit un journal intime entre 1967 et 1973, une adolescente à laquelle le lecteur s'identifie et qui le place en plein cœur de la RDA, de son système d'endoctrinement, de sa mainmise subtile qui s'exerce sur la vie des individus.
Le roman de Claire Gratias est une réussite, il ne tente pas d'enjoliver la réalité. On dévore ce texte même s'il ne s'agit pas à proprement parler d'un roman policier, il présente une société qui a existé et qui a laissé des traces dans le Berlin d'aujourd'hui.


On en parle : Lire n°380

Citation

... une porte s'est ouverte dans ma tête, comme un brèche dans un mur jusque-là infranchissable : ce qui m'avait toujours paru irréalisable devenait tout à coup possible et j'ai senti monter en moi une formidable bouffée d'espoir.

Rédacteur: Valérie Sebag lundi 02 mars 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page