Immortelle

Alexis l'avait découvert avec un peu d'expérience : les fantômes existent. Ils se nichent dans l'interstice entre veille et sommeil. Cet entre-deux-mondes où le conscient bascule vers l'inconscient, cette fine lisière sans contrôle où l'homme peut encore entrapercevoir des choses quand il ne maîtrise plus sa pensée. Et les fantômes se nourrissent de la solitude des vivants, elle leur rappelle leur propre condition.
Maxime Chattam - La Conjuration primitive
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tokyo revisitée
1949. Tokyo est occupée par l'armée américaine à la suite de la défaite du Japon. Dans cette métropol...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 30 juin

Contenu

Roman - Insolite

Immortelle

Historique - Énigme - Ésotérique MAJ vendredi 13 novembre 2009

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 15 €

Jean-Jacques Fiechter
Paris : Riveneuve, novembre 2007
144 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-914214-17-9

Règlement de compte à OK Coupole

Château des Corbières. Esclarmonde de Sabarthès, égyptologue réputée, brigue l'épée d'académicienne. Hélas, une rivale lui barre la route. Une autre égyptologue, plus intrigante encore -s'il est possible… Fort heureusement, Esclarmonde sort de sa poche un neveu académicien. Elle concocte donc son plan pour parvenir à se débarrasser de sa rivale. Un plan qui s'actualise dans une missive qu'elle adresse au neveu, assortie d'une énigme. Esclarmonde sait que le neveu en question ne résistera pas à ce charme : résoudre une énigme savante… Presque un jeu d'enfants au fond, littéralement, pour intellectuels poussiéreux qui auraient usé du dictionnaire de l'Académie sans modération. Et lui qui était secrètement amoureux de la rivale, titillé par l'énigme mettant en scène Sekhmet, succombe évidemment à l'appel du style. Las, l'amoureux transi découvrira le pire : la belle Teresa a joué un bien méchant rôle pendant la Seconde Guerre mondiale, aux côtés d'un collectionneur d'art juif qu'elle a aidé à dépouiller de ses tableaux avant qu'il ne finisse dans les camps.
Polar historique, écrit par un savant achevant ici une trilogie consacrée aux faux dans l'art, le roman se lit comme un bibelot littéraire surgi de quelque invraisemblable cabinet de curiosité.

Citation

Les haines sont mortelles dans ce monde, dès qu'on ronge le même os…

Rédacteur: Joël Jégouzo mardi 10 novembre 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page