Corps rouge dans le Vercors

- Ça va durer encore longtemps ? s'inquiète Rotislav. J'aimerais lui répondre que tout va bientôt rentrer dans l'ordre mais je n'y crois plus. Sans doute devrais-je m'excuser d'avoir autant insisté auprès de mes hommes pour les inciter à obéir au Gouvernement provisoire et les convaincre, quinze jours plus tôt, de poursuivre le combat. J'aurais dû comprendre que la guerre n'a jamais tué la guerre, qu'au contraire, elle engendre immanquablement des soifs de revanche, d'autres guerres et que cela n'en finira jamais. Ma responsabilité est lourde, très lourde. Elle perturbe mes nuits car des milliers des nôtres sont restés sur le tapis et ne regagneront jamais leur Russie natale. Mais je me tais
Maurice Gouiran - Tu entreras dans le silence
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Boix-aux-Renards
Le titre du nouveau roman d'Antoine Chainas désigne un lieu, un lieu étrange, un lieu de contes et de...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 28 janvier

Contenu

Roman - Policier

Corps rouge dans le Vercors

Vengeance - Guerre - Rural MAJ lundi 10 décembre 2018

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 15 €

Jérôme Sublon
Saint-Étienne : Le Caïman, novembre 2018
336 p. ; 19 x 12 cm
ISBN 978-2-919066-71-1
Coll. "Polars"

La vengeance est un plat qui...

Un crime trouve parfois sa racine dans un lointain passé. La mort horrible d'un entrepreneur de scieries retrouvé découpé en deux par l'un de ses instruments de travail est-elle liée à des revers de fortune récents et le fait que, s'il meurt avant de rembourser une dette, son entreprise risque de passer entre les mains de son créancier ? Y a-t-il un rapport avec la vie d'un de ses ancêtres qui participa au maquis mais qui dans le même temps trahit son chef ? Les deux pistes du roman de Jérôme Sublon sont explorées par une commissaire chargée de l'enquête. Lorsqu'une deuxième victime arrive, les choses se compliquent. Ce deuxième mort peut être lui aussi lié aux deux possibilités car lui aussi avait un prêt en cours, lui aussi était le descendant d'un maquisard qui a mal agi durant la guerre. Une troisième piste est même possible car les deux morts se connaissaient, chassaient ensemble et il se passait de drôles de choses avec des femmes de mauvaise vie durant leurs parties de chasse. Et lorsque l'on découvre que le nouvel instituteur de la commune est le petit-fils du chef du réseau de résistance qui mourut justement à cause des erreurs des maquisards, le village tombe en émoi. Mais la commissaire veille et découvrira à l'aide d'un indice infime la vérité. Voilà donc une enquête éminemment classique, servie par des policiers tous aussi classiques (une commissaire, son ancien adjoint qui a une liaison tumultueuse avec elle et des chefs pénibles). Le roman de Jérôme Sublon se déroule sur un territoire décrit avec soin, sur le rappel d'une histoire passée intéressante (les maquis du Vercors et les tensions que la guerre a exacerbées). Les différentes pistes évoquées le sont de manière crédible et créent un effet réaliste qui permet une intrigue serrée et efficace. Polar ancré dans un territoire, personnages bien typés, histoire logiquement menée, tout le travail du bon artisan qui, sans prétendre au chef d'œuvre, offre une très bonne variation autour du genre, avec quelques pointes cyniques bien amenées.

Citation

Delmare aimait ce mélange d'odeur de terre et de gasoil, la confrontation du métal de sa grosse voiture avec le minéral, la gomme de ses larges pneus qui arrache les cailloux et les projette alentour.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 10 décembre 2018
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page