Canicule

Et dire maintenant que tu vas être un enfoiré de flic, je n'en reviens pas.
Kathryn Bigelow - Blue Steel
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

De neige et de vent
Nous sommes à la frontière entre l'Italie et la France. Dans la montagne, Tordinona, un petit village...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 29 mai

Contenu

Nouvelle - Policier

Canicule

Social MAJ lundi 25 juillet 2011

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 14 €

Collectif
Préface de Christian Beaupère & Jean Pierre Hupkens
Avin : Luce Wilquin, septembre 2009
160 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-88253-392-0
Coll. "Noir pastel"

Actualités

  • 16/06 Nécrologie: Décès de Jean Vautrin
    Selon le blog de l'association 813 - Les Amis des littératures policières, qui se fait l'écho d'un message de Claude Mesplède, le romancier Jean Vautrin est mort. Jean Vautrin, de son vrai nom Jean Herman, prix Goncourt en 1989 pour Un grand pas vers le Bon Dieu, était à la fois un brillant conteur d'histoires et un merveilleux styliste. Amateur de la grande histoire, celle qui s'écrit avec un grand H, il avait bâti une œuvre impressionnante dont Le Cri du peuple, adapté par Jacques Tardi en bande dessinée, est une pierre angulaire graphique qui relate la commune de Paris. Emmanuel Moynot avec L'Homme qui assassinait sa vie, Baru avec Canicule ou encore Eugénie Lavenant avec Le Pogo aux yeux rouges avaient donné ampleur et relief à ses intrigues noires classieuses. Les amateurs de romans policiers se rappeleront Billy-Ze-Kick (1974), Typhon gazoline (1977) et donc Canicule (1982), adapté au cinéma par Yves Boisset. C'est d'ailleurs au cinéma que Jean Vautrin avait débuté sa carrière étant tour à tour assistant réalisateur, réalisateur et scénariste (de renom). Il aura collaboré avec Georges Lautner, Claude Miller, Yves Boisset et Gilles Béhat. Jean Vautrin est décédé à l'âge de quatre-vingt-deux ans ce mardi 16 juin dans sa maison de Gradignan. Adieu l'ami.
    Liens : Canicule |Canicule |L'Homme qui assassinait sa vie |Le Pogo aux yeux rouges |Claude Mesplède | Baru |Jacques Tardi |Emmanuel Moynot |Eugénie Lavenant |813

  • 26/04 Édition: Parutions de la semaine - 26 avril

19 sueurs froides, belges et caniculaires

Les éditions belges Luce Wilquin publient une anthologie de nouvelles noires autour du thème de la canicule. Cette anthologie résulte de la quatrième édition du Concours de nouvelles policières organisé par la Police locale de Liège. Sont donc réunis des auteurs policiers mais aussi des qui ne le sont pas.
C'est Bruno Verbrugge qui s'y colle en premier et se hâte de nous surprendre. Qui dit canicule dit transpiration. Eh bien Météologique débute dans la gadoue sous des trombes d'eau. Une nouvelle qui évolue aux confins des mauvais genres, entre polar et fantastique avec un homme simple dont l'humeur influe sur le climat. Cette nouvelle a reçu le Grand prix de la communauté française et est la première à rapporter le mot "puzzle" à celui de "cadavre". Contrairement à ce qu'on pourrait penser, le "façon puzzle" de Bernard Blier dans Les Tontons flingueurs semble être l'apanage des professionnels et non des amateurs.
Dix-neuf nouvelles sont dans ce recueil, il serait vain d'imposer une suite de synopsis. Certains auteurs ont vraiment joué le jeu de la thématique avec des nouvelles où la canicule est le personnage central. Ainsi Porteurs d'eau relate les crimes de personnes âgées isolées par des enfants de treize ans qui ont pris la place de porteurs d'eau. Mention spéciale à Maman a ses chaleurs, dont la narration est de qualité, et qui est basée sur un fait divers des plus sordides.
Le recueil est évidemment de qualité inégale. Car si certains ont joué le jeu, comme dit précédemment, d'autres semblent avoir rajouté la canicule, pièce martelée d'un puzzle dépareillé. Et c'est bien dommage. Dans Maldonne pour Mado, seul un ancien légionnaire semble en mesure de résister à la canicule et à une concierge meurtrière. Saurez-vous également y résister ?

Liste des nouvelles
Météologique, Bruno Verbrugge
Par des nuits trop étoilées, Dominique Chappey
Porteurs d'eau, Benoît Ferrière
Maman a ses chaleurs, Yves Jadoul
Chaleur humaine, Isabelle Corlier
Cuit à point, Anne-Patricia Fontanier
La Déposition, Diego Debroux
La Grande canicule de l'indépendance, Philippe Bastin
Révolution, Jean-Marc Bury
Pour ne pas gâcher, Hans Delrue
Maldonne pour Mado, Michel Dennais
Hot Summer, Jacques Godfrinf
Mais quest-ce qu'il a, ce Georges ?, Jean Kattus
Serial couleur, Michel Lawers
Un peu de chaleur humaine, Paule Strens
Au sommet de la tour, Tatiana Tissot
Svalka, Roxane Vandenbroeck
Les Cheveux roux, Sophie van der Stegen
Tremblement de cœur, Patricia Van Praet-Lonhienne

Citation

Le premier mot qui me vient à l'esprit, quand j'aperçois le corps, c'est 'Puzzle'. Puis '1000 pièces', au fur et à mesure que je me rapproche, évitant d'écraser des morceaux de cervelle éparpillés sous mes semelles.

Rédacteur: Julien Védrenne dimanche 06 janvier 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page