Les Ombres de la Toile

Mr le président, je suis né et j'ai grandi dans le Sud.. Tous croient encore au temps d'Alamo. Leur conception antique de la virilité les fait discuter à coup de pistolets.
Tonino Valerii - Texas
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Aucune terre n'est promise
Écrivain de polar et de fantasy ayant connu un succès modéré, Lior Tirosh fuit les ruines de son mariage ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 09 mai

Contenu

Roman - Thriller

Les Ombres de la Toile

Social - Scientifique - Chantage MAJ mardi 07 juillet 2020

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,5 €

Christopher Brookmyre
Want You Gone - 2017
Traduit de l'anglais (Écosse) par David Fauquemberg
Paris : Métailié, juin 2020
532 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 979-10-226-1033-9
Coll. "Noir - Bibliothèque écossaise"

Error 404

Adolescente londonienne timide et renfermée, Samantha se débat entre la nécessité de s'occuper de sa sœur handicapée alors que leur mère est en prison, et un lycée où elle est harcelée par ses camarades. Entre les formalités administratives et ses encombrantes responsabilités de chef de famille, elle commence sérieusement à perdre pied. Pourtant, ailleurs, dans les tréfonds du Web, dans ce qu'elle considère comme sa "vraie" vie, elle est Buzzkill, le hacker qui fait trembler banques et entreprises et qui, avec son groupe, vient de révéler les arrangements pas très reluisants d'une grande banque anglaise avec certains de ses clients et partenaires. Recherchée par la police, elle est confiante dans l'anonymat que lui garantit le Web jusqu'à ce que, sur la Toile, quelqu'un menace de révéler sa véritable identité si elle n'accomplit pas un travail illégal pour lui. Acculée, elle n'a d'autre recours que de demander de l'aide à Jack Parlabane, journaliste à la déontologie douteuse, grillé dans la profession suite à un scandale qu'elle a contribué à révéler. Pour ces deux improbables partenaires, qui se méfient sans cesse de la menace que l'autre représente, la plongée dans les eaux sales du Dark Web ne fait que commencer.
Figure récurrente du thriller contemporain, le personnage du hacker est presque devenu un cliché, le jeune adulte blanc, insouciant, qui casse les réseaux d'entreprises en trois clics et agit en Robin des bois du numérique, un portrait que Chris Brookmyre, dans Les Ombres de la Toile, s'attache à démolir point par point. Car ici, les actions des hackers ont de vraies conséquences dans la réalité, et dissimulent, ou protègent, de vrais crimes et de vraies arnaques. En y associant son journaliste fatigué, auquel il a déjà consacré sept volumes (dont seuls trois ont été publiés en français) et une jeune prodige de l'informatique, l'auteur écossais joue avec brio sur les deux mondes, peut décrire de façon très précise le langage et les techniques des hackers et les mettre en relation avec les actions qu'elles impliquent dans la réalité quotidienne. Espionnage industriel, manipulation, paranoïa, messages codés et coups d'éclats en ligne se heurtent ainsi à la nécessité de maintenir un environnement quotidien, d'agir comme une figure responsable, de combiner boulots abrutissants et études quand on est une jeune fille de dix neuf ans propulsée dans un rôle qui n'est pas le sien. Passionnant de bout en bout, touchant dans sa justesse et inquiétant dans ce qu'il révèle de nos failles personnelles face aux réseaux, Les Ombres de la Toile s'avère un excellent thriller, qui se dévore plus vite que l'on scrolle sa page Facebook.

Citation

Vous vous êtes déjà demandé pourquoi il y avait tant de fautes de grammaire et d'orthographe dans les e-mails frauduleux ? Vous vous êtes certainement dit : ces idiots de fraudeurs, ils ne risquent pas d'entuber qui que ce soit s'ils ne prennent même pas le temps de corriger tout ça. C'est parce que vous n'y connaissez rien. En fait, c'est volontaire : si vous êtes assez fin pour repérer ces erreurs, alors vous n'êtes pas la bonne cible. Mais si vous êtes attardé au point de ne même pas remarquer qu'ils ne savent pas écrire, il y a de meilleures chances que vous soyez assez bête pour vous faire avoir.

Rédacteur: Jean-François Micard mardi 07 juillet 2020
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page