Noir diadème

S'il y a des cendriers et des gens qui fument, c'est que c'est permis. Les Corses enculent Claude Évin. J'ai toujours bien aimé ce peuple.
François Médéline - La Politique du tumulte
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Aucune terre n'est promise
Écrivain de polar et de fantasy ayant connu un succès modéré, Lior Tirosh fuit les ruines de son mariage ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 08 mai

Contenu

Roman - Policier

Noir diadème

Assassinat - Immigration clandestine - Trafic MAJ jeudi 14 janvier 2021

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18 €

Gilles Sebhan
Rodez : Le Rouergue, 0000
192 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-8126-2125-3
Coll. "Noir"

De la cendre au diamant

Le lieutenant Dapper, qui est au cœur d'une série dédiée dont voici le nouvel épisode, pouvant se lire indépendamment des autres, est aujourd'hui dans un état "second". Les relations avec son épouse ne sont pas au beau fixe. Il a eu une infirmière comme maitresse et cette dernière a disparu. Et il a envie d'adopter une jeune migrante qu'il vient de prendre sous son aile. L'intrigue de Noir diadème commence justement avec un jeune migrant découvert mort dans d'atroces circonstances au milieu d'un terrain vague. Il aurait été la victime d'un tueur en série qui venait justement de voir sa carrière stoppée, mais l'autopsie révèle que l'adolescent a été avant son massacre victime d'un gang de preneur d'organes. Avant que le médecin ne puisse prouver ce qu'il pense, il est assassiné et le cadavre volé, mais il a cependant eu le temps d'envoyer l'information au policier. Ce dernier doit donc gérer cette information, se méfier du monde et essayer de composer avec sa femme qui est partie se reposer, avec leur fils, loin de lui. Comme on le voit, Gilles Sebhan propose un roman qui s'inscrit bien dans la lignée de la littérature policière contemporaine avec un policier, coincé entre sa hiérarchie, des puissances occultes fortes, et des problèmes personnels qui peuvent compliquer sa tâche. Servi par une écriture fine et précise, le roman se concentre sur quelques personnages - le policier, le tueur, le commanditaire, l'infirmière -, pour cerner une intrigue noire et grise, à l'image de la région du nord qui en est le décor. Le récit est court, sans effets glauques, concentré sur la trajectoire des êtres brisés qui essaient de vivre, où même les "méchants" ont des raisons d'agir, où l'on ne peut que tenter de donner un sens et un peu de bonheur, mais que cela n'est qu'une fine goutte dans un vaste océan. Cest ce que pourrait résumer le titre où se côtoient les idées de ténèbres et celles de lumière. On suit toujours avec intérêt les aventures de ce policier et sa quête d'une humanité, peut-être impossible, mais qu'il faut cependant mener.

Citation

Il aurait préféré ne pas voir ce nom, ne pas l'enregistrer dans sa mémoire, mais trop tard, ce nom s'était incrusté en lui comme un objet dans la glaise. Il marmonna des excuses incompréhensibles. Vivianne le regarda interloquée et tandis qu'il s'éloignait, elle lui lança un simple merci aurait suffi.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 14 décembre 2020
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page