Efface toute trace

Il était en fin de course, tu sais bien. C'est même pitoyable comme les gens parlent de lui, il ne dérangeait plus personne.
Judith Perrignon & Eva Joly - French Uranium
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Cemetary Road
Bienville est une ville du Mississippi en perte de vitesse qui croit qu'elle va réussir à rester dyna...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 22 juin

Contenu

Roman - Noir

Efface toute trace

Fantastique - Finance - Artistique MAJ mercredi 10 février 2021

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

François Vallejo
Paris : Viviane Hamy, septembre 2020
284 p. ; 21 x 13 cm
ISBN 979-10-97417-97-0
Coll. "Contemporains"

De l'art ou du cochon ?

Un expert en art est mandaté par un mystérieux groupe, le consortium de l'angoisse, afin de trouver une réponse aux questions qu'il se pose. En effet, certains des grands acheteurs d'art meurent dans des circonstances étranges : l'un est brûlé à l'acide pendant qu'un autre s'explose dans une cabine de téléphérique, et qu'un troisième a été retrouvé noyé dans des circonstances étranges. Qui pourrait se cacher derrière ces meurtres, à supposer que ce soit des assassinats qui plus est planifiés ? Peu à peu, l'expert parvient à obtenir une piste : un certain "jv", artiste underground, qui aurait créé des œuvres particulières. Seule règle lorsqu'il vend c'est qu'après une certaine date les œuvres doivent être détruites. Mais entre les collectionneurs qui veulent absolument les conserver et les spéculateurs qui attendent le dernier moment pour revendent une œuvre afin que l'artiste ne puisse en retrouver la trace et réclamer la destruction, les choses se compliquent. L'expert se doute bien, même s'il n'en a aucune certitude, que c'est l'artiste qui se paie sur la bête en détruisant les œuvres avec les acheteurs... Mais que veut exactement le consortium de l'angoisse : en être sûr du coupable ou démasquer la personne qui se cache derrière "jv" pour pouvoir jouir des œuvres achetées ?
Le récit de François Vallejo par l'entremise de son expert est écrit dans une langue soignée et classique. Il raconte ses aventures sous forme de rapports à ses commanditaires. Peu à peu, entre polar et fantastique, se glisse l'idée que quelque chose se cache derrière tout cela, et surtout que tout le monde, y compris l'expert, pourrait se retrouver victime à un moment ou à un autre. C'est dans ces pages que l'on retrouve toute la description de l'aventure artistique de ces dernières années, avec sous-tendant les œuvres des concepts de plus en plus ésotériques. On pense bien évidemment à l'une des dernières ventes de Bansky où ouvrir le coffre contenant le tableau devait déclencher la disparition de celui-ci. Cette course folle de l'art contemporain, avec la folie de ses artistes et des acheteurs, est reconstituée ici avec classicisme et une dose d'humour, d'ironie glacée, l'expert doutant de plus en plus de ce qu'il est censé découvrir, ou s'en inquiétant. Le côté très littéraire et axé sur un thème particulier - les dérives de l'art contemporain -, pourra rebuter des lecteurs de polars plus formatés, mais c'est, aussi parfois, dans les marges, que l'on découvre de bonnes surprises. Et Effacé toute trace est une très bonne surprise.

Citation

La vision d'ensemble fait défaut. Personne n'ose imaginer qu'un artiste est capable d'apporter du sens à un ensemble d'événements éloignés, de les combiner par la seule force de son esprit et de le constituer en une œuvre personnelle, voire un chef d'œuvre d'inédit. Personne, y compris ceux qui le mettent au plus haut, n'accorderait un tel pouvoir à l'art.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 10 février 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page