Les Chiens de Pasvik

Et si seul le mal pouvait combattre le Mal ?
Maxime Chattam - La Conjuration primitive
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Aucune terre n'est promise
Écrivain de polar et de fantasy ayant connu un succès modéré, Lior Tirosh fuit les ruines de son mariage ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 12 mai

Contenu

Roman - Policier

Les Chiens de Pasvik

Ethnologique - Politique - Trafic MAJ jeudi 11 mars 2021

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21 €

Olivier Truc
Paris : Métailié, mars 2021
384 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 979-10-226-1118-3
Coll. "Noir"

Frontière traversée

Nous sommes vraiment dans le nord, le Grand Nord, celui qui se trouve le long de la frontière entre la Norvège et la Russie. Des barbelés et trois cent trente-neuf mètres plus loin un mirador. Bien sûr, une frontière, c'est un trait humain dressé par des États et le peuple Samis, arpenteur ancestral de ces terre, même s'il est bien obligé de respecter cette frontière, n'en comprend pas bien le terme, ni le sens. Surtout que la frontière coupe en deux un territoire qui fut à eux. Côté norvégien, un député défend les droits des Samis et voudrait un nouveau système qui permettrait de franchir cette frontière plus facilement. D'autres ont cependant moins de problèmes. De nuit, certains arrachent des piquets, cisaillent les barbelés, pour nier cette séparation. Et, du coup, un groupe de rennes passe de l'autre côté. La tension monte et la police des rennes qui intervient dans les environs doit tenter de la faire baisser. Mais il y a bien des mystères : qui a pu faire passer les rennes ? Comment retrouve-t-on les langues de ces rennes, pourtant protégés par tout un lot de conventions, dans de jolis paquets pour offrir aux Chinois venus financer la région ? Pourquoi le député veut-il aussi relancer un immense abattoir à rennes dans le coin ? Qu'est devenu l'ancien directeur des abattoirs disparu depuis des années ? Et quand les rennes franchissent dans un sens, qu'est-ce qui empêche des meutes de chiens (ceux du titre) de passer dans l'autre sens  ?Tout un tas de question sont donc en suspens.
Olivier Truc poursuit son exploration des terres a priori hostiles du Grand Nord. L'auteur restitue des superbes décors dans notre imagination de lecteur. Ici, on retrouve des rennes, des indigènes, des prises de bec et des enjeux internationaux avec la proximité de la Russie. Tout va se dérouler autour de cette frontière plus poreuse qu'il n'y parait, mais enjeu de luttes et de pouvoirs entre États, entre habitants locaux qui vivent parfois de petits trafics, et Lapons pour qui cette frontière est une aberration moderne. Le récit explore, avec un peu de lenteur, des problématiques diverses liées à cette frontière, mais aussi aux trafics qu'elle engendre, sorte de zone proche de celles d'un Far West glacé ou qu'anima récemment (même si ce n'est pas tout à fait le même endroit) Caryl Férey avec Lëd. Les Chiens de Pasvik, d'Olivier Truc, est un roman qui nous permet de continuer à explorer un univers sans doute singulier, mais cependant avec un peu moins de magie à présent que l'auteur nous l'a présenté. L'écriture d'Olivier Truc s'attarde toujours autant d'humanité à présenter les personnages, leurs doutes, leurs folies ou leurs mesquineries, leurs crimes comme leurs actions d'éclat. Olivier Truc est un observateur de la vie, vue avec un regard noir.

Citation

Un tel hurlement valait dix histoires fantastiques. Un hurlement qui racontait tout le cheminement du monde, franchissait les montagnes et les steppes, rapportait les souffrances et les espoirs, la lutte sans fin, la fatalité du vivant, les âmes sous la montagne.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 17 février 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page