Vignes sanglantes

Les gens veulent comprendre ce qui entraine un homme si loin dans l'horreur ; et comment il a pu agir aussi longtemps sans être inquiété.
Régis Descott - Caïn et Adèle
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Aucune terre n'est promise
Écrivain de polar et de fantasy ayant connu un succès modéré, Lior Tirosh fuit les ruines de son mariage ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 19 mai

Contenu

Roman - Policier

Vignes sanglantes

Social - Assassinat - Rural MAJ mardi 04 mai 2021

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18,5 €

Jean-Alain Gence & Gérard Legrand
Nice : Vérone, mars 2021
228 p. ; 15 x 21 cm
ISBN 979-10-284-1374-3

Travail de terrain

Marcel et Isabelle sont deux jeunes amoureux. Lors d'une de leurs promenades dans les campagnes bourguignonnes, ils trouvent le cadavre d'une jeune fille. Mais comme Marcel a un passé un peu sulfureux, même si à présent il est rangé des voitures, il parvient à convaincre sa compagne de ne pas téléphoner à la police. Seul problème a posteriori, la jeune fille s'aperçoit qu'elle a perdu ses lunettes de soleil... Ce qui devait arriver arrive : quelques heures plus tard, le corps est finalement découvert, et la gendarmerie appelée sur les lieux. Éric (meilleur élément) et Alphonse (un vieux de la vieille), vont donc mener l'enquête confiée par leur supérieur. Éric balise les lieux et fait les premières constatations (il trouve notamment les lunettes) mais est surtout surpris par le comportement d'Alphonse qui a l'air très perturbé. Les gendarmes vont cependant être épaulés par une équipe venue de la "ville". Pendant ce temps, Alphonse contacte Maurice, un viticulteur (c'est sur ses terres qu'a été trouvé le corps et il est le père d'Isabelle). De fait, les deux hommes aimaient les filles assez jeunes et ils avaient tous les deux des relations sexuelles avec la jeune morte moyennant espèces sonnantes et trébuchantes). Première idée de Maurice, pousser les gendarmes à s'intéresser à Marcel, car sa fille lui a dit qu'elle avait perdu sur place les lunettes. La découverte du corps d'Alphonse, assassiné à coup de couteaux, va provoquer la stupeur. Mais les gendarmes sont tenaces et, grâce à leur connaissance du terrain et des habitants, ils découvriront la vérité sur les deux assassinats.
Roman campagnard noir de Jean-Alain Gence et Gérard Legrand, Vignes sanglantes développe une enquête de forme classique menée par des gendarmes. On suit donc le quotidien de la brigade, les difficultés du travail (surtout avec une hiérarchie plus préoccupée du qu'en-dira-t-on que de la résolution des affaires), les possibilités de dérapages et de passages du côté noir de la force. Si le suspense est parfois mis à mal par le récit qui, présentant les différents protagonistes, raconte l'histoire d'un point de vue omniscient (on voit qui poignarde le gendarme, par exemple), et que des à-côtés plus "sentimentaux" mettent en lumière des histoires de famille qui n'ont qu'un rapport lointain avec l'intrigue centrale, le récit est cependant plaisant et limpide, surtout intéressant par ce côté documentaire, connu des auteurs et qu'ils mettent bien en scène.

Citation

Le type a sans doute craqué sous le poids du remords, mais attention, on en voit qui reviennent vite de ce comportement. Il faudra qu'à la SR ils lui fassent rapidement confirmer ses aveux sur PV.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 04 mai 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page