La Chose venue des étoiles

Incapable de trouver du répit, j'astiquai mon arme avec frénésie. Le temps est aboli. La lune s'endort déjà.
Anne-Véronique El Baze - La Fille au 22
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Aucune terre n'est promise
Écrivain de polar et de fantasy ayant connu un succès modéré, Lior Tirosh fuit les ruines de son mariage ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 19 mai

Contenu

Nouvelle - Thriller

La Chose venue des étoiles

Fantastique - Pastiche - Ésotérique MAJ mardi 04 mai 2021

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Robert Bloch
H. P. Lovecraft (notes)
Traduit de l'anglais (États-Unis) par François Truchaud, Armand Degen, Patrick Mallet, Philippe Poirier, Jacques Parsons, Jacques Papy, revu et complété par Patrick Mallet
Saint-Laurent-d'Oingt : Mnémos, mars 2021
420 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-35408-842-2
Coll. "Icares"

Cauchemars cosmiques

Un écrivain de fantastique confronté à des horreurs bien au delà de son imagination, de sombres cultistes obsédés par un livre maudit vieux de plusieurs siècles, des archéologues découvrant par hasard la terrifiante réalité cachée derrière la mythologie égyptienne "officielle", un inquisiteur contemplant la réalité du Mal, des savants fous, des artistes enfermés dans leurs visions, H. P Lovecraft et quelques uns de ses amis auteurs eux-mêmes, tels sont les protagonistes des nouvelles de Robert Bloch réunies dans La Chose venue des étoiles.
Vu de ce côté de l'Imaginaire, Robert Bloch est avant tout l'auteur de Psychose, de La Nuit de l'Éventreur, et de quantités de scénarios pour la série "Alfred Hitchcock présente". Mais dans une autre dimension, Robert Bloch est également un correspondant proche de Lovecraft, avec qui il a longtemps échangé depuis ses quinze ans, et un des continuateurs du Mythe de Cthulhu. Essentiellement publiés dans la légendaire revue pulp Weird Tales entre 1935 et 1950, les textes "lovecraftiens" de Bloch apparaissent ainsi comme un véritable hommage à l'œuvre de son ami de Providence, à qui il fit subir un sort funeste dans "La Chose venue des étoiles" (Lovecraft lui rendra la pareille l'année suivante avec "Celui qui hantait les ténèbres"), et à l'univers duquel il ajoutera Les Mystères du Ver, un ouvrage impie dans la lignée du Necronomicon. Au-delà de ces collaborations directes, à laquelle s'ajoute une suite posthume ("L'ombre du clocher") et une nouvelle sans lien apparent avec ces trois textes, mais annotée par Lovecraft œuvrant ici en qualité de guide littéraire et d'érudit sans faille ("Les Serviteurs de Satan"), le recueil propose également les nouvelles "égyptiennes" de Robert Bloch, où l'imaginaire des pharaons se heurte aux sombres divinités du mythe de Cthulhu, et des nouvelles indépendantes, elles aussi largement inspirées des créations de Lovecraft, parant les principaux thèmes du fantastique aux couleurs de l'horreur cosmique, à grand renfort de livres maudits et d'expériences contre-nature. Au fil des textes, on voit distinctement la plume de Robert Bloch évoluer, passant d'une imitation assez servile des schémas lovecraftiens à des textes plus enlevés, plus cinématographiques (ce n'est pas un hasard si Robert Bloch entreprendra une brillante seconde carrière comme scénariste), où les images fortes abondent et où l'action et même un certain humour peuvent prendre place. Évidemment marquées par la période de leur écriture, ces nouvelles font partie de ce qui se faisait de mieux dans les pulps et condensent tout ce qu'on aime dans cette période florissante des littératures populaires. Que vous soyez fans de Lovecraft, de Bloch, de Weird Tales ou tout simplement en quête d'aventures fantastiques pleines de mystère et de fantastique, ce recueil est un ajout indispensable à vos bibliothèques, où il trouvera aisément sa place, entre Les mystères du Ver et le Necronomicon.

NdR - Le recueil comporte les nouvelles suivantes : "La Chose venue des étoiles", "Les Serviteurs de Satan", "L'Ombre du clocher", "Le Dieu sans visage", "Celui qui ouvre la voie", "La Progéniture de Bastet", "Le Secret de Sebek", "Le Sanctuaire du pharaon noir", "Les Yeux de la momie", "L'Étoile de Sechmet", "Le Secret dans la tombe", "Suicide dans l'étude", "La Grimace de la goule", "L'Obscur", "La Mère des serpents", "L'Homoncule", "La Créature dans la crypte", "La Mort est un éléphant", "L'Île noire", "Marché démoniaque", "Les Noces ineffables", "Carnet trouvé dans une maison déserte", "La Crique de la terreur" & "Philtre d'amour".

Citation

Je brûlais d'apprendre les chants des choses qui planent entre les étoiles, d'entendre les voix des anciens dieux quand ils murmurent leurs secrets aux échos de l'espace. Je désirais ardemment connaître les terreurs de la tombe, le baiser des asticots sur ma langue, la caresse glaciale d'un linceul pourrissant sur mon corps.

Rédacteur: Jean-François Micard mardi 04 mai 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page