Le Code de Katharina

Durant la dernière année de son existence, et peut-être même avant, Marie-Gabrielle Lestage avait été une vivante gênante. Son époux, et dans une moindre mesure ses enfants, avaient tenté d'en faire une morte convenable.
Christian Carayon - Les Naufragés hurleurs
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Cemetary Road
Bienville est une ville du Mississippi en perte de vitesse qui croit qu'elle va réussir à rester dyna...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 15 juin

Contenu

Roman - Policier

Le Code de Katharina

Enlèvement - Disparition - Procédure MAJ jeudi 03 juin 2021

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Jørn Lier Horst
Katharina-koden - 2017
Traduit du norvégien par Céline Romand-Monnier
Paris : Gallimard, mai 2021
452 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-07-286590-9
Coll. "Série noire"

Le présent éclairé par le passé

L'inspecteur Wisting est proche de la retraite. Sa fille est une journaliste qui a pris un peu de recul avec son travail après la naissance de son enfant, mais elle est sur le point de le reprendre. Avant de quitter ses fonctions, Wisting, entre deux travaux logiques de son métier, se replonge dans les affaires qu'il n'a pas pu résoudre les années précédentes. Une le taraude particulièrement : Katharina, une femme mariée, avait soudainement disparu de sa maison, en laissant un papier avec des chiffres, message resté incompréhensible malgré les années qui ont passé. Le temps filant, Wisting a lié une relation avec Haugen, le mari de la disparue, qui vit seul. Ensemble, ils vont même, une fois par an, pêcher près d'une cabane. Et aujourd'hui, Wisting vient rendre visite au mari et ce dernier n'est pas là. Mais il le croise plus tard, et Haugen invente une excuse. Quelques heures plus tard, Wisting est contacté par un autre policier, qui a besoin de lui, pour une autre affaire mais avec des connexions : Haugen est peut-être aussi impliqué dans la disparition il y a plusieurs années d'une autre femme. Celle-ci aurait été enlevée par un groupe qui se fait appeler les Panthères grises. Une rançon a été demandée mais les ravisseurs ne sont jamais venus la chercher. Des indices semblent montrer que le mari pourrait être lié à cette histoire. Comme Wisting le connait, peut-être pourrait-on profiter du prochain week-end de pêche pour lui extorquer des aveux ? Au même moment, le policier chargé de l'enquête veut augmenter la pression sur le coupable potentiel et prend contact avec la fille de Wisting pour qu'elle reprenne l'enquête (au sens journalistique du terme) et écrive des articles.
Voici donc le point de départ du nouveau volet de cette série mettant en scène l'inspecteur Wisting de Jørn Lier Horst. Mélange harmonieux entre sa vie privée, ses relations avec sa fille et ses enquêtes, souvent liées à des cold cases, le roman s'inscrit dans la tradition du polar classique : une enquête, des suspects, des indices, et comment reconstituer toute l'affaire. Ici, rien ne déroge aux principes, et c'est avec plaisir que le mix entre vie privée et vie professionnelle fonctionne. L'arrivée d'un policier arriviste et sans scrupules ajoute une couche intéressante à une histoire solide, logique, et dont les amateurs perçoivent une grande partie des contours en même temps que le personnage. Sans être un chef d'œuvre intemporel, Le Code de Katharina continue une série intéressante et de qualité, de forme et de fond classique, menée avec intelligence et empathie.

Citation

Il savait que la réponse n'était sans doute pas dans les cartons de la penderie, mais il demeurait convaincu que parmi les sept cent soixante-trois noms figurant sur les documents de l'enquête, il y avait celui d'une personne, au moins, qui savait ce qui s'était passé ce jour d'octobre, près de vingt-quatre ans plus tôt.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 03 juin 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page