Murder Game

Il l'avait réalisé son rêve. Il avait vu la mer. Et il ne lui trouvait rien de fantastique. Le ciel était gris. Déteignant sur elle. Rendant ses eaux blafardes. Tout semblait mort. Pas âme qui vive, à part ces saloperies d'oiseaux qui passaient leur temps à hurler.
Éric Maravélias - Au nom du père
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Nuit tombée sur nos âmes
Wag est un militant de gauche qui participe aux manifs. Mais il a commis un acte délictueux, ce qui le re...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 16 septembre

Contenu

Roman - Thriller

Murder Game

Psychologique - Whodunit - Insulaire MAJ jeudi 24 juin 2021

Note accordée au livre: 1 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Rachel Abbott
The Murder Game - 2020
Traduit de l'anglais par Véronique Roland
Paris : Belfond, mars 2021
394 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-7144-9457-3
Coll. "Noir"

La traversée du disert

Jemma et son mari Matt se rendent au manoir de Polskirrin, au large des Cornouailles, pour assister au mariage de Lucas, l'ami d'enfance de Matt, avec Nina — qui semble surtout s'intéresser à son argent. Mais c'est le drame car Alex, la demie-sœur de Lucas, est retrouvée morte sur la plage. Elle qui avait l'habitude d'aller nager dans la mer de nuit se serait noyée, alors qu'elle était une excellente nageuse. Alex qui avait été brisée par un épisode de sa jeunesse. En effet, elle devait cohabiter avec une mère alcoolique qui ne manquait jamais une occasion de la brimer, mais avait été enlevée alors qu'elle avait à peine quatorze ans. De ces cinq jours de captivité, nul ne sait rien, sinon qu'elle en sortit brisée à jamais. Un enregistrement vidéo semble indiquer qu'elle se serait suicidée. Malgré le drame, le mariage a bien lieu et, un an plus tard, Lucas invite tout le monde à son premier anniversaire. Or c'est un autre genre de célébration qui va se dérouler. Lucas est persuadé qu'Alex a été assassinée par une des personnes présentes. C'est le début d'un jeu pervers pour le ou la démasquer...
On n'avait guère été convaincus par Nid de guêpes de la même auteure, et ce n'est pas ce nouveau roman qui va nous faire changer d'avis. Au moins, la quatrième de couverture ne ment pas. Il s'agit d'un texte extrêmement classique qui pourrait être des années 1930 dans une de ces "vieilles maisons sombres" chères au genre. Reste la tendance très actuelle du Roman Ventripotent™ où il convient de noircir de la page alors qu'il ne se passe rien... On a donc d'interminables passages qui pourraient servir à fouiller les personnages si ceux-ci n'avaient pas tous l'épaisseur d'un papier à cigarette et, avouons-le, sont même douloureusement interchangeables. Lorsque surgit enfin la conclusion, elle est à la fois simple et brouillonne, employant des éléments non annoncés précédemment, comme si l'auteure elle-même ne savait pas trop comment terminer, sinon par un vieux marronnier du genre. Quant au "jeu" annoncé par le titre, il est brièvement évoqué, et retenez bien ce détail, car il n'aura strictement aucune incidence sur la suite. La "Reine du suspense", qu'ils disent...

Citation

Je n'ai pas encore été capable d'affronter le souvenir de ce moment — celui où ma vie s'est arrêtée. Si je peux comprendre ce qui s'est passé et quels secrets détiennent les amis de Lucas, je me dois d'essayer.

Rédacteur: Thomas Bauduret jeudi 24 juin 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page