L'Affaire Dan Cooper

Quand les infos annoncèrent que Vernon James avait été arrêté pour meurtre, je fus partagé. Même s'il avait été autrefois mon meilleur ami, j'espérais qu'ils serait jugé coupable et qu'il finirait sa vie en prison.
Nick Stone - Le Verdict
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Nuit tombée sur nos âmes
Wag est un militant de gauche qui participe aux manifs. Mais il a commis un acte délictueux, ce qui le re...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 16 septembre

Contenu

Roman - Noir

L'Affaire Dan Cooper

Faits divers - Chantage - Prise d'otage MAJ mercredi 04 août 2021

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €

Pierre Mikaïloff
Paris : La Manufacture de livres, avril 2021
280 p. ; 20 x 14 cm
ISBN 978-2-35887-744-2
Coll. "Roman noir"

Prendre la fille de l'air

Voilà un ouvrage très malin de Pierre Mikaïloff inspiré d'un véridique fait divers. Au début des années 1970, un pirate de l'air menace, grâce à une bombe, de faire exploser un avion en plein vol. Il demande une rançon qu'il obtient puis repart en avion avec juste des membres d'équipage. Enfin, il passe par la soute et saute en parachute, puis disparait. Durant des années, les journalistes et des enquêteurs vont essayer de retrouver sa trace en s'appuyant sur toutes les pistes possibles et imaginables. C'est ici que ça débute. Juste avant de mourir, un journaliste appelle son successeur au journal : il lui raconte toute l'affaire et toutes les fausses pistes. Pourtant, il vient d'obtenir une ultime information : l'hôtesse de l'air, dernière témoin direct du crime, qui avait été peu interrogée au moment des faits, est sur le point elle aussi de mourir dans une maison de retraite, mais elle pourrait révéler des détails cruciaux. Tout le livre est donc la suite des fausses pistes, racontées par des protagonistes divers, afin que le vieil homme puisse convaincre son interlocuteur d'aller à sa place interviewer l'hôtesse de l'air. En parallèle, nous suivons par courts chapitres les péripéties diverses et variées décrites par le pirate de l'air. Une chute finale remettra tout en cause.
Le récit de Pierre Mikaïloff est construit avec soin. Même si l'idée du journaliste confiant toutes ses archives apparaît comme un peu facile, elle permet d'entraîner la machinerie complexe du début à la fin. Chaque chapitre permet de mettre en scène des figures d'Américains moyens, noyés dans leurs contradictions, espérant obtenir la richesse, jouant avec des obsessions, dans une suite de portraits en mouvement intelligemment menés. Les rebondissements, appuyés par un style qui joue sur l'humour tendre (un des hommes du FBI est obnubilé par l'histoire et a rencontré une témoin-clé mais cette dernière est en fait une plaisanterie faite par un autre agent du FBI) sont autant de descriptions qui rappellent des souvenirs (la femme fatale, l'homme solitaire urbain ou à l'inverse celui qui s'est retiré au fond des bois et aide le pirate, le divorcé mal à l'aise avec la société, les ouvriers mal payés...), chaque chose s'enchaîne naturellement, transforme la perspective pour créer un roman qui ne se lâche pas facilement.

Citation

Malgré une soudaine détérioration de la météo, le décollage s'effectue sans problème. Pour me détendre, je commande un whisky-coca et allume une cigarette - oui, une cigarette, on est en 1971 ! Et je la savoure, cette Mapleton.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 04 août 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page