Petites créatures

On passait son temps à insister, négocier, poser des questions, fourrer son nez dans les affaires des gens, se prendre la merde, les insultes, se battre contre la dépression, et le désespoir, jusqu'à ce que quelqu'un finisse par parler.
Neely Tucker - La Voie des morts
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Nuit tombée sur nos âmes
Wag est un militant de gauche qui participe aux manifs. Mais il a commis un acte délictueux, ce qui le re...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 16 septembre

Contenu

Roman - Thriller

Petites créatures

Fantastique - Psychologique - Domestique MAJ vendredi 06 août 2021

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Melanie Golding
Little Darlings - 2019
Traduit de l'anglais par Emmanuelle Ghez
Paris : Presses de la Cité, juin 2021
380 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-258-19542-4
Coll. "Sang d'encre"

Qui se cache réellement dans le berceau ?

Lauren Tranter et son mari Patrick sont heureux car ils vont être parents. Malgré les difficultés, Lauren accouche de jumeaux. Elle est très fatiguée et, la première nuit, elle a comme une hallucination : une femme qui semble sortir de l'eau vient lui réclamer ses enfants et en échange lui propose les siens. Alors elle s'enferme dans la salle de bains et appelle des secours. Mais personne ne voit rien. Le malaise s'accroît dans les jours qui suivent. Jo Harper, une policière, qui a essayé d'enquêter sur cette supposée agression, est cependant emplie de doutes. La nouvelle mère de famille semble bien certaine de ce qu'elle a vu et une amie journaliste lui transmet l'information qu'un "incident" semblable est arrivé des années plus tôt. Les choses se compliquent encore lorsque, rentrée chez elle, Lauren croit voir de nouveau la femme devant sa maison. De plus quelqu'un lui a laissé un livre sur les enlèvements et remplacements d'enfants par des fées ou des créatures aquatiques. Lauren a le sentiment que ses enfants ont déjà été remplacés. De plus, les vidéos de l'hôpital laissent penser qu'effectivement des choses étranges se seraient passées durant la nuit de l'accouchement. Lorsque la poussette disparait avec les deux bébés, tout semble encore plus bizarre, même si l'on découvre que le gentil mari avait une maîtresse hyper jalouse...
Centré sur quelques personnages, qui ont souvent des choses à cacher ou des choses non dites (dont la policière et son amie journaliste), le récit de Melanie Golding maintient sur l'ensemble des chapitres une valse-hésitation tendue et tenue entre les éléments policiers et des infiltrations par le mode fantastique. Du début à la fin, le lecteur est ballotté (et la résolution finale ne change pas fondamentalement la donne) entre des explications classiques (la maîtresse jalouse, la folie de la mère) et des éléments surnaturels (une tentative de remplacer des jumeaux qui courre depuis des générations, une apparition qui semble laisser des traces, des légendes que l'auteure cite en exergue de chaque chapitre). Le tout est construit avec un sens aiguisé pour créer un récit fort et glaçant, autour de l'angoisse d'une mère, perturbée par son accouchement. Un premier roman maitrisé.

Citation

Lauren hurla, ferma les yeux de dégout, recula jusqu'à coller son dos au mur. Les garçons commencèrent à pleurer, mais elle les entendit à peine. Quand elle rouvrit les yeux, l'intruse avait disparu.

Rédacteur: Laurent Greusard vendredi 06 août 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page