Skiatook Lake

Extraire le Land-Rover de son bac à sable était à peu près aussi simple qu'extirper une granule homéopathique d'une bassine de couscous en ne se servant que des orteils.
Lax - La Brousse ou la vie
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Nuit tombée sur nos âmes
Wag est un militant de gauche qui participe aux manifs. Mais il a commis un acte délictueux, ce qui le re...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 16 septembre

Contenu

Roman - Policier

Skiatook Lake

Ethnologique - Politique - Social MAJ mercredi 11 août 2021

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Benoit Séverac & Hervé Jubert
Paris : Le Passage, avril 2021
272 p. ; 24 x 15 cm
ISBN 978-2-84742-461-4
Coll. "Ligne noire"

Osage, ô désespoir

À cause de ses problèmes cardiaques, Jack Marmont est revenu dans la réserve de ses origines et a pris du service dans la police tribale. C'est moins stressant et moins fatigant normalement que de travailler pour la police de la grande ville. Il vit tranquillement, surveillé par sa femme qui regarde attentivement ce qu'il mange. Mais sa vie calme va être perturbée. Tout d'abord par son fils, plus impliqué dans la culture amérindienne, et qui a décidé de s'opposer aux éoliennes que les Blancs installent sans cesse aux abords des terres ancestrales. Cette manifestation suscite quelques frictions entre les autochtones et les descendants des colons. Ensuite, c'est bel et bien la découverte d'une femme morte qui va poser souci. Cette dernière est la secrétaire du Conseil indien en charge des réserves pétrolières (la grande manne financière des natifs), et Marmont comprend vite qu'elle a été enlevée car elle avait connaissance de faits qui devaient rester cachés. Elle aurait dû disparaitre et l'on aurait mis sa disparition sur le compte d'un tueur en série. Mais, pris dans une tornade, le ravisseur a été tué et la jeune femme aussi. De plus, suite à une incompréhension linguistique et culturelle, le ravisseur avait pris la sœur de la victime réelle (pour les enfants de la tribu, la nuance entre mère et tante est complexe) qui, depuis, se cache. Comment la retrouver pour la protéger, quand tout le monde se tait, quand les esprits s'échauffent à cause des éoliennes et que certains au Conseil indien ne veulent pas que l'affaire soit résolue ? Marmont essaie de bien faire, mais il n'est pas forcément le plus à peine de faire parler les gens, ayant quitté la réserve des années plus tôt.
Hervé Jubert et Benoît Séverac, les deux auteurs, ont séjourné dans une réserve et ont parlé avec leurs habitants. Ça leur a permis d'une part d'acquérir une connaissance de ce qu'ils racontent et retransmettent avec beaucoup d'à-propos en évitant un écueil poncif. D'autre part, ils peuvent ainsi poser une intrigue locale intéressante, avec des à-côtés sur la culture et la vie indigène, autant du côté des Blancs que des les Amérindiens. Tout en versant dans le folklorique de manière légère et bienvenue, Skiatook Lake maintient le suspense, avec quelques rebondissements, intelligemment amenés, créant un roman plus qu'agréable à lire qui, sans révolutionner le genre, est réjouissant.

Citation

Chaque fois qu'il retombe de tout son poids sur un pied, puis l'autre, ses chevilles, ses genoux, ses hanches s'entrechoquent. L'onde se répand dans ses lombaires et ses dorsales. Cent quarante kilos ne sont pas faits pour se mouvoir aussi vite à travers une jungle de racines et de souches, sur un sol cahoteux comme celui-ci...

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 11 août 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page