Son espionne royale et l'héritier australien

Que penser d'un père qui a mis un an à tuer son môme à coups de poing et de brûlures de cigarette ?
Bénédicte Desforges - Flic : chroniques de la police ordinaire
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Nuit tombée sur nos âmes
Wag est un militant de gauche qui participe aux manifs. Mais il a commis un acte délictueux, ce qui le re...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 16 septembre

Contenu

Roman - Espionnage

Son espionne royale et l'héritier australien

Assassinat - Rural - Cosy crime MAJ lundi 16 août 2021

Note accordée au livre: 1 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 14,9 €

Rhys Bowen
Heirs and Grace - 2013
Traduit de l'anglais par Blandine Longre
Paris : Robert Laffont, mai 2021
362 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-221-25166-9
Coll. "La Bête noire"

Meurtre dans un jardin anglais

1934. Georgina de Rannoch se retrouve coincée à Londres lorsque sa mère part en Suisse dans la résidence de son nouvel amant — sans lui proposer de la suivre, bien sûr. Or Georgie ne peut retourner à Rannoch House pour subir les reproches constants de Fig, sa belle-sœur, et reste toujours aussi fauchée. Heureusement, la Reine lui confie une nouvelle mission : par un hasard de filiation, l'héritier du duc Cedric d'Eynsford s'avère être Jack Altringham, un jeune Australien. Celui-ci a mené une vie de roturier : Sa Majesté charge donc Georgina de lui apprendre l'étiquette. Elle se rend tout d'abord dans la demeure ducale, dans le comté de Kent. Elle découvre très vite que la situation n'y est pas rose : Lord d'Eynsford est un tyran qui refuse d'envoyer sa fille en Suisse pour soigner sa paralysie après l'accident qui l'a clouée dans un fauteuil roulant. Il préfère tenter de bâtir un théâtre avec sa cour de mignons surnommée Les Étourneaux, dont il est vite évident qu'ils ne sont pas que de simples amis. L'ambiance s'alourdit avec l'arrivée du jeune Jack, puis s'arrange lorsque contre toute attente, Darcy, le grand amour de Georgina, arrive au domaine ! Puis le duc d'Eynsford est découvert en forêt, un couteau planté dans le dos. Un couteau appartenant à Jack... Pour Georgina, le jeune homme qui s'était disputé le soir d'avant avec le noble ne serait pas bête au point de signer ainsi son crime. Quelqu'un veut-il faire porter le chapeau à cet encombrant héritier ? D'autant que le rapport d'autopsie démontre que le duc était déjà mort lorsqu'on l'a poignardé...
Son espionne royale et les douze crimes de Noël était le meilleur de la série, une friandise pétillante arrivant à temps pour profiter de la vogue éditoriale du roman à énigmes (pardon "Cosy Mystery", re-pardon, ici "Cosy Crime" d'après la pub, ce qui prouve que les éditeurs ont une grande maîtrise du globish), laissant de grandes espérances pour la suite, mais là... L'intrigue est tout droit tirée du Roman à énigme pour les Nuls avec ses empoisonnements, ses disputes opportunes et ses passages secrets (l'éditeur doit regretter d'avoir pour chapeau "Son espionne royale" tant on s'éloigne du genre). Mais comme il faut bien remplir trois cent soixante pages (il ne commence à se passer vaguement quelque chose qu'à la page 150), on a droit à des tonnes de dialogues-Ikéa, de descriptions de repas par le menu, c'est le cas de le dire (une ou deux fois, ça va, mais dix...), et à des déluge de personnages ne servant qu'à servir de coupables potentiels. Même le côté British commence à virer au procédé, et l'héritier australien, loin de faire un contrepoint, ressemble à une caricature tirée d'un Crocodile Dundee. Bien sûr, la résolution est d'une grande simplicité. On espère que le prochain roman de Rhys Bowen sera meilleur...

Citation

Je la regardai partir en m'interrogeant : combien de femmes étaient capables de mener leur existence avec autant de nonchalance, sans se soucier le moins du monde des autres, pas même de leur seul enfant ?

Rédacteur: Thomas Bauduret lundi 16 août 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page