Même les monstres

– Son travail comprend-il des agents dormants ?– Du genre qui s'enfouit dans la merde pendant dix ans et qui s'en extrait pendant vingt ans ? Bien sûr. Valentina gère des dormants, oui. Et quand on dort avec elle, on ne se réveille jamais.
John Le Carré - Retour de service
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Nuit tombée sur nos âmes
Wag est un militant de gauche qui participe aux manifs. Mais il a commis un acte délictueux, ce qui le re...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 16 septembre

Contenu

Roman - Noir

Même les monstres

Social - Procédure - Prétoire MAJ mardi 31 août 2021

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 13 €

Thierry Illouz
Paris : L'Iconoclaste, septembre 2018
106 p. ; 19 x 14 cm
ISBN 978-2-37880-026-0

Sans les mouvements de manche

Thierry Illouz est ce que l'on appelle communément un pied-noir. De famille modeste, il est revenu en France enfant et a vécu dans des immeubles où il a côtoyé des gens de peu, des familles tout aussi modestes que la sienne. Il en a acquis un sens de la justice, qui l'a poussé à faire des études et devenir avocat. Il a été confronté à des affaires "normales", quotidiennes, et a peu travaillé sur des dossiers de meurtre. C'est son expérience d'avocat du quotidien banal qu'il relate ici, en même temps qu'il détaille son enfance et sa jeunesse pour expliciter sa vocation. Comme il entre peu dans le détail des affaires, secret professionnel oblige, son texte est court. Sans pathos, il montre la trajectoire d'un homme ordinaire, venant du "peuple" et qui s'est construit sans jamais céder sur ses valeurs. Ce récit autobiographique est en même temps le récit d'une vocation, et s'inscrit à côté d'une œuvre romanesque. Même les monstres (le titre fait référence au fait que, selon lui, il n'y a pas de monstres, au sens strict du terme, ce serait trop facile) est un récit intelligent, court et empli d'émotions contenues pour montrer justement un homme, fait de tous les autres et égal aux autres. À défaut d'être un chef d'œuvre, voilà donc un ouvrage qui pourrait être offert à tout adolescent qui ne sait que faire de sa vie, pas forcément pour devenir avocat, mais pour saisir comment définir sa ligne de conduite dans le monde.

Citation

Un jour, j'ai décidé d'enfiler une robe noire et d'aller parler dans cet accoutrement, d'agiter les bras, plus exactement les manches. Je trouvais cela ridicule à notre époque, une robe avec un revers de satin au bout des bras.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 31 août 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page